A-t-on encore le droit de s'informer d'une manière indépendante ?

La bataille entre vrais infos et fake news est devenue un enjeu crucial pour un gouvernement qui fonctionne de manière autoritaire. Contrôler l'information, c'est contrôler l'opinion et pouvoir justifier d'imposer des mesures liberticides. On nous dénie le droit de contester la parole officielle. Et la vérité dans tout cela ?

Les journalistes et les politiques dégueulent à longueur de temps sur les réseaux sociaux, générateurs de théories complotistes et lieu d'irrationalité et d'amateurisme non éclairé, des lieux de paroles dangereux pour la démocratie.

Malgré une censure drastique exercée par les gouvernements pour laisser filtrer le moins d'infos possibles qui pourraient contrecarrer leur propagande officielle, il reste des personnes engagées qui, contrairement aux journalistes ne sont pas inféodés aux puissants et refusent la désinformation.

Que toutes ces personnes connues ou inconnues, soient remerciées.

S'informer c'est tenter de croiser ses sources et questionner ce qu'on nous dit, garder en tête un doute raisonnable et surtout s'interroger sur le pourquoi des choses, des démarches qui ne sont plus beaucoup effectuées par les journalistes.

Ces derniers sont le plus souvent, comme les députés, de simples chambre d’enregistrement et de diffusion de la propagande officielle, mais comment pourrait-il en être autrement lorsque presque toute la presse est inféodée à une poignée de milliardaires !

https://www.bastamag.net/Le-pouvoir-d-influence-delirant-des-dix-milliardaires-qui-possedent-la-presse.

Les réseaux sociaux restent, qu'on le veuille ou non, un lieu de parole alternatif précieux en ces temps de propagande et de censure, car la presse qui instrumentalise les décisions et culpabilise le citoyen est loin d'être neutre et objective. La presse vous suggère désormais quoi dire ou ne pas dire, quoi penser et comment vous comporter....

Petit florilège de ce que j'ai glané ce matin ..... à vous de vous faire une opinion !

Jacques Chastaing

ALORS QUE LA LOI N'EST PAS PROMULGUÉE, l'ARS DU GRAND EST IMPOSE A PARTIR DU 1er AOUT UN VIGILE A L’ENTRÉE DES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ POUR VÉRIFIER LES PASS SANITAIRES

Comme d’habitude, tous les trolls LREM et assimilés ont crié à la fake news mais hélas, c’est totalement vrai.

La loi n’est pas encore passée, mais on refuse déjà des soins en clinique pour défaut de pass sanitaire.

Du coup, 10 à 15% des ambulanciers ne peuvent plus exercer leur travail du fait de l'absence de pass alors qu'il en manque déjà beaucoup et que certains sont en grève illimitée.

On avance a grands pas vers la catastrophe

 

Jacques Chastaing·

31.07.2021. TRÈS GROSSE MANIFESTATION A ST PIERRE DE LA RÉUNION CONTRE LE PASS SANITAIRE ET LES AUTRES RESTRICTIONS AUX LIBERTÉS

DU JAMAIS VU !

https://www.facebook.com/100313365342438/videos/621086428854185

Liste des manifs du jour ( à vous de compter s'il y en a 150 ou plus !)

 https://www.facebook.com/Mobilisationcivile/photos/pcb.3766620700108821/11163870454778

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.