Le Monde Libertaire Juin 2019

ml-1807

ÉDITO DU ML N°1807

Pas envie de faire cet édito, encore du travail en perspective… S’il n’y avait pas le salaire faramineux que je perçois ainsi que les autres membres du comité de rédaction... Naturellement que je plaisante… Nous sommes pour l’abolition du salariat. Pas du travail… Donc nous continuerons à passer de nombreuses heures à la confection du Monde libertaire car nous jugeons sa parution nécessaire. Le travail devrait se limiter à n’accomplir que les tâches nécessaires. Accroître la fortune d’un patron ou d’un actionnaire, ça n’a rien de nécessaire…

Mais réfléchir, militer, informer, discuter, écouter, voilà de nobles tâches. Il y aura donc toujours des individus têtus pour écrire des livres, des articles que d’autres publieront pour que d’autres les lisent. Et pour que ces réflexions, ces informations soient le plus visibles possible, il faut des lieux repères. La librairie Publico est le lieu repère du Monde libertaire, des Éditions du Monde libertaire, de Radio libertaire. Il va de soi que ce lieu où circulent des réflexions libertaires ne participe pas vraiment à l’idéologie marchande dominante. Publico a donc des soucis de fin de mois, comme beaucoup…

Et s’il n’y avait que ça. Le jeudi 2 mai, un gus a choisi Publico, le lieu repère, pour commettre un acte terroriste : poignarder en pleine tête un copain militant de la Fédération anarchiste. Une tentative de meurtre. Passons sur l’enquête de police, sur la rue bouclée. Inutile d’en parler puisqu’il ne s’agissait que d’une tentative de meurtre dans une librairie tenue par de dangereux anarchistes.
Avez-vous vu passer l’information dans les médias ?

Il fut décidé de lancer une invitation pour une conférence de presse. Tenue de soirée non obligatoire, juste une présence souhaitée. Cent invitations… Léo aurait chanté « Y en a rien qu’un sur cent ». Un seul journal a trouvé normal d’informer ses lecteurs de la tentative de meurtre dans une librairie anarchiste. Les autres ? Préfèrent sûrement garder leur énergie pour nous apprendre qu’une manifestante a été arrêtée avec quatre fourchettes du Fouquet’s, qu’une boucherie a été vandalisée par un commando vegan.

Il y a les bonnes informations : un anar en garde à vue en fin de manif. Et les mauvaises informations : un anar victime d’une tentative d’assassinat. Il y a d’autres bonnes informations : des Roms soupçonnés de vols. Et d’autres mauvaises informations : des Roms victimes de lynchage (28 attaques en quelques jours suite à une rumeur). La faute aux journalistes ? Faut bien qu’ils gagnent leur vie en écrivant ce que les propriétaires des médias souhaitent lire…

Saleté de salariat !

 

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4054

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.