lecteurfid
Abonné·e de Mediapart

75 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 oct. 2021

Bulles algorithmiques : un Trou noir dans le temps social

Et si les réseaux sociaux avaient créé une faille dans le temps social ? Et s'ils avaient provoqué un processus incontrôlable de révolution conservatrice permanente ?

lecteurfid
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les bulles algorithmiques, comme leurs noms l'indiquent, sont produites par des algorithmes qui "enferment" les utilisateurs des réseaux sociaux dans une bulle idéologique. Plus ces algorithmes enregistrent d'informations sur l'usager, plus ils personnifient les informations envoyées à l'utilisateur. Si une personne s'intéresse aux informations sur la théorie du complot et ceux qui la défendent et si elle fait donc des recherches régulières sur le sujet, les algorithmes vont alors progressivement réduire son horizon pour l'enfermer dans une bulle algorithmique sur le "complotisme". Ainsi, l'usager des réseaux sociaux, sans l'avoir même demandé, se retrouve à avoir des relations privilégiées avec les réseaux complotistes et à n'avoir sur sa page facebook ou twitter que des liens avec des sites "complotistes". Il en est de même sur Youtube même si ce dernier annonçait dernièrement vouloir changer son algorithme afin que les personnes puissent avoir des sons de cloche contradictoires. Nous pouvons douter...

Ces bulles algorithmiques sont donc des bulles idéologiques dans lesquelles les personnes vont se retrouver en lien avec d'autres personnes et vont donc former progressivement un collectif idéologique. Ce que provoquent ces bulles algorithmiques, c'est une réunion de personnes qui sans aucun doute ne se seraient jamais rencontrées dans la vie et encore moins autour d'un thème comme le complotisme, le racisme, le masculinisme, etc. En réalité, ces bulles algorithmiques créent une faille dans l'espace-temps si je puis dire. Il y a un problème spatio-temporel causé par la vitesse des informations transmises et par cette possibilité de rencontrer d'autres personnes sans avoir la nécessité de sortir de chez soi. Nous avons une accélération du temps social, c'est-à-dire que ces improbables rencontres se font à une vitesse accélérée grâce aux bulles algorithmiques. Elle crée un contexte, pour reprendre un concept issu de la sociologie, de conversion en cascade ou en série. Elles aspirent les personnes vers un Trou noir dans lequel l'espace-temps n'est plus le même, et les possibilités de rencontrer des avis contradictoires quasiment impossibles. Certains vont ressortir du Trou, d'autres vont s'y laisser aspirer charmés parfois par les idéologies soutenues. Ce contexte crée une situation idéale pour les prophètes charismatiques, gourous, chefs de secte, militants d'extrême droite, astrologues, etc. Elle permet de rassembler les crédules dans un même espace-temps et d'accélérer leurs conversions aux idéologies soutenues par des personnalités charismatiques. Ces bulles algorithmiques accélèrent le temps social et créent un contexte de révolution permanente conservatrice.

Ce contexte ne bénéficie pas aux organisations politiques éclairées et progressistes car le sens critique, la philosophie, les sciences sociales et humaines, le Politique au sens noble du terme, ne sont pas dans le même espace-temps que le croire religieux. Nous ne sommes pas dans le même temps social. Nous sommes dans un temps plus lent.

D'autre part, les bulles algorithmiques bénéficient aux prophètes sans scrupules. Les progressistes doutent, ils ne convertissent pas, ils convainquent par la démonstration. Il faut un temps long. Les prophètes sans scrupules utilisent toutes les armes de la propagande, ils sont dans un temps court. Ce temps court correspond au temps des Trous noirs du temps social.

Nous pourrions nous demander jusqu’à quel point cette faille dans l’espace-temps n’a pas eu pour conséquence ledit « printemps arabe » et surtout la catastrophe syrienne. Notre esprit romantique nous a fait voir la révolution tunisienne comme un espoir provoqué par les réseaux sociaux, or, nous devrions peut-être le voir comme une faille temporelle où plus rien n’est contrôlable. Les événements aux Etats-Unis avec l'envahissement du Sénat par des groupes d'extrême droite, le succès de Bolsonaro aux élections brésiliennes, le phénomène "Trump", le succès improbable de Macron, la montée de Zemmour, devraient nous questionner.Là où la contradiction peut apporter la sagesse, les Trous noirs dans le temps social provoqués par les bulles algorithmiques provoquent une accélération des conversions aux prophéties d’extrême droite.

Habituellement, les périodes d’accélération de l’histoire, que l’on appelle « révolution », sont assez rares. Elles peuvent être provoquées par un contexte social et politique propice (1789, la révolution française par exemple), un contexte de guerre (la révolution russe), une volonté générationnelle romantique (1968), elles ne sont quasiment jamais "spontanées", elles créaient de vrais ruptures dans l’espace-temps, des "événements". Elles émergeaient souvent après une longue période de gestation. Mais, Internet et les réseaux sociaux, et surtout avec le support des bulles algorithmiques (créées à l’origine pour des raisons commerciales), crée un contexte d’aspiration des plus crédules vers des zones de conversions prophétiques.

Les télévisions commerciales plus les Trous noir temporels du web devraient nous alerter. C’est extrêmement dangereux pour toutes les démocraties.  

S'il peut être discutable d'opérer une analyse par la parabole, l'allégorie, la métaphore (le Trou noir), nous y voyons une perspective intéressante de réflexion. La bulle algorithmique comme un trou noir relève de l'idée de l'attraction comme un phénomène de gravitation intense qui provoquerait une distorsion temporelle chez les sujets touchés. Ces distorsions du temps provoqueraient un paradoxe où à la fois il y aurait une accélération de certains processus et un ralentissement du temps permettant une conversion rapide. Sorti du Trou, il ne s'est passé que peu de temps, mais la personne a été absorbé par un univers parallèle dans lequel elle a trouvé une nouvelle voie prophétique dans un temps accéléré. Ce Trou déforme le temps social. Cette distorsion du temps pourrait s'appliquer à toutes les pratiques addictives que provoquent l'émergence d'Internet depuis les années 90. Nous pourrions penser aux jeux "MMORPG", les jeux de rôle massivement maxi-joueur dont l'attraction est très forte et dans lequel le temps est distordu. Peut-être avons-nous atteint les limites de ce que les technologies modernes peuvent provoquer comme distorsion sociale et temporelle négative sur la vie humaine. Peut-être avons-nous même réussi à polluer l'espace-temps. Dans cette perspective, nous pourrions étendre la réflexion à tout ce qui provoque une distorsion du temps dans la vie moderne. Le Capital est sans doute l'un des principaux moteurs de cette distorsion puisque son pouvoir gravitationnel est immense.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal — France
À l’Élysée, le conflit d’intérêts qui passe comme une lettre à la poste
En mars 2020, la présidence de la République a nommé à la tête de son service de la correspondance un ancien du groupe de conseil informatique Capgemini. Le nouveau responsable a immédiatement fait appel à son ancien employeur en tant que consultant.
par Antton Rouget
Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello

La sélection du Club

Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry