Son blog
77 abonnés .Paroles clandestines
Voir tous
  • Télévision : reflet culturel de la société ?

    Par
    Le nombre de groupes rock, de chanteurs et de compositeurs dans l'hexagone est immense. Le nombre de troupes de théâtre et de spectacle de rue est immense. Mais de la même façon que l'on donne peu la parole aux "gens de peu", aux personnes modestes, aux travailleurs, aux derniers paysans, et plus généralement au peuple, cette foisonnante culture populaire est absente des écrans.
  • Violences sexuelles : la communauté perdue et l'individu aussi...

    Par
    Une société a les crimes qu'elle mérite. La nôtre mérite ses crimes sexuels. Si nous voulons que ça change, nous devons voir basiquement dans quel monde pathogène nous élevons nos enfants. Et ceci n'est que le début d'une réflexion qui pourrait s'étendre sur plusieurs volumes. Petites notes de coin de table...
  • Présidentiels : questions mathématiques pour ne pas faire gagner l'extrême droite

    Par
    L'extrême droite au second tour pour la troisième fois en 2022, c'est une possibilité, d'autant plus si la gauche refuse de prendre en compte certaines contraintes mathématiques.
  • La dynamique de la violence sexualisée

    Par
    Dans la civilisation de la violence sexualisée, la femme est une matière première au même titre que le pétrole, le charbon ou l'uranium. Analyse d'une société où la violence sexuelle est devenue le moteur de la dynamique économique et sociale.
  • Classe, genre, et inégalité immunitaire

    Par
    Au Québec, les recherches démontrent qu'il y a un rapport entre classe, genre, victimes du racisme et inégalités immunitaires. Que savons nous sur ces données sociologiques et immunitaires ? Le système immunitaire est plus efficace si l'on est riche, bien nourri et si l'on n'est pas enfermé dans une institution. Petit point modeste sur quelques données disponibles en ligne.
Voir tous
  • Édition Roms, et qui d'autre?

    Racisme anti-Rom et racisme de classe

    Par
     La logique sécuritaire fait tout simplement parti du corpus actuel de la pensée d'Etat. Lorsque l'Etat Providence chancelle, il ne reste bientôt plus que le bras droit de l'ordre public à manœuvrer pour simuler un gouvernement fort alors même que les gouvernants n'ont plus aucune prise sur les grandes décisions qui fondent la nation.