Son blog
71 abonnés .
Voir tous
  • Chronique d’un ouvrage sociologique sur les Tsiganes

    Par
    Idéologies, minoritaires et pentecôtisme tsigane en Bretagne, tel est le titre d’un ouvrage en deux tomes sorti au mois de mai. Il est toujours difficile de publier un ouvrage sociologique de nos jours lorsque l’on ne s'appelle pas Pierre Bourdieu, Edgar Morin ou autres grands noms de notre discipline. Encore plus compliqué lorsque l’on est publié chez L’Harmattan.
  • Recherche publiée : Idéologies, minoritaires et pentecôtisme tsigane

    Par
    Cette recherche est plus un prétexte pour mieux connaître ceux que l'on appelle communément "gens du voyage" que pour expliquer le pentecôtisme. L'auteur n'en fait pas l'éloge. Il explique ce mouvement religieux comme un "dispositif anti-stigmate" sans en cacher les dérives possibles.
  • Du traumatisme des camps à la naissance d'une nouvelle institution

    Par
    Premier Tome d'un grand ouvrage de référence sur le pentecôtisme Tsigane. Qui sont-ils ? Comment vivent-ils ? Comment nos institutions leur répondent-ils ? Peut-on parler de racisme ? Ces ouvrages relatent 20 ans d'observation et de recherche.
  • Les usages sociaux des pentecôtistes Tsiganes : ouvrage publié

    Par
    Sortie d'un ouvrage en Deux Tomes de Sociologie. Ouvrage fondateur sur la recherche sur le pentecôtisme Tsigane. Pourquoi est-ce si important de le lire ? Parce que le propos de ces livres a un écho très universel sur les minoritaires. Parce qu'il est le résultat de 20 ans d'observation et de recherche.
  • Besançon, gilets jaunes: sortir du piège de la violence instituée

    Par
    Les arrestations et les comparutions immédiates sont inquiétantes. Le gouvernement a institué la violence comme système de régulation des manifestations. Il faut réfléchir aux moyens de la contourner en étant imaginatif.
Voir tous
  • Édition Roms, et qui d'autre?

    Racisme anti-Rom et racisme de classe

    Par
     La logique sécuritaire fait tout simplement parti du corpus actuel de la pensée d'Etat. Lorsque l'Etat Providence chancelle, il ne reste bientôt plus que le bras droit de l'ordre public à manœuvrer pour simuler un gouvernement fort alors même que les gouvernants n'ont plus aucune prise sur les grandes décisions qui fondent la nation.