Quand la gauche prône l’abstention face à Le Pen

A l'instar du psychanalyste Gérard Miller, une partie de la gauche intellectuelle prône l'abstention en cas de second tour Macron-Le Pen à la présidentielle. Quitte à servir le populisme et l’extrême-droite. Bref ; la honte ultime.

La suite sur Le Kiosque aux Canards

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.