1984 : j’ai défilé le 14 juillet

Vidéo. Après une incorporation au camp militaire de Gendarmerie nationale d’Auxerre, un entrainement de « Grenadier Voltigeur » - ce que l’on nomme couramment les « troupes de chocs » - pour partir au Liban. Me voici, de retour en France, affecté au deuxième régiment d’infanterie de la Garde républicaine.

Quelle ne fut pas ma surprise d’être intégré dans les personnels défilant le 14 juillet.
Imaginez la joie d’un jeune officier de réserve descendant la plus belle avenue du monde devant le chef de l’Etat, les ministres, les invités étrangers et tout le gratin.

Mais il y eut un « léger » bug dans l’histoire… En fait deux…

La suite sur Le Kiosque aux Canards

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.