LE RASSEMBLEMENT NATIONAL N’ARRIVE PLUS À GÉRER SON PROPRE PARTI

Nombreux liens et vidéos en fin d’article. Alors qu’en 2020, le RN a reçu environ 5,5 millions d’euros de subvention publique, il accuse un fort endettement, accumule les pertes et, une fois de plus, licencie des salariés. Pois chiche sur le couscous ; son créancier russe l’oblige, sous peine de procès, à une négociation peu favorable au Rassemblement national et l’assigne en justice.

La suite sur Le Kiosque aux Canards

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.