un animal si gracieux

attention les chevreuils ! c'est dimanche, jour de chasse

 

Dans le champ le jeune chevreuil attendait

Immobile la bête gracieusement offerte

 

Il a galopé / je l'ai vu partir

Son allure était douce aimable

 

Mais il préférait se cacher

Et il disparut dans le maïs

 

Ces plantes sont le refuge des bêtes

Les gens aussi paraît-il y règlent des comptes

 

Pour voir le chevreuil si libre on s'arrête

On voudrait qu'il ne bouge pas

 

On voudrait qu'il nous accepte

J'avais même envie de lui parler

 

Sans savoir quels sons proférer vers lui

Il a fini par me trouver trop hésitant

 

       Gérard Lemaire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.