Pourquoi Rimbaud a-t-il cessé d'écrire ?

quand il n'y a rien à attendre des instances littéraires sinon posthume, la vie vous appelle ailleurs

          Mais pourquoi ?

Je ne comprends pas pourquoi certains sophistes
Posent cette question la bouche en cœur :
« Pourquoi Rimbaud a-t-il cessé d’écrire ? »
Mais parce qu’il savait qu’il n’avait rien à attendre
des instances littéraires
Celles-ci ont toujours menti
Et navigué au plus près de leurs intérêts
Le fier Ardennais a tiré son camp
en toute connaissance de cause
Comprenant combien il lui serait peu utile et inutile
D’attendre une quelconque forme de reconnaissance
de sa valeur littéraire
De son honnêteté !
La Vie l’appelait ailleurs c’est-à-dire
Cette lucidité la plus extrêmement convaincante
Devant les fieffés rouages tourmenteurs prêts à le moudre
Ces pieux imbéciles qui lui tiraient dessus
Pas avec des balles en caoutchouc
Et tous les affidés qui l’auraient ignoré encore et encore
Il devait partir avec le sac sur les épaules
Et basta.

       Gérard Lemaire    

 paru dans Diérèse n°18, septembre 2002, revue de poésie faite par Daniel Martinez (Ozoire la Ferrière, 77)

Arthur Rimbaud était un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville et mort à Marseille le 10 novembre 1891, à 37 ans. Génie précoce, il écrivit son œuvre poétique entre 15 et 20 ans.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.