le lièvre ; aujourd'hui dimanche, jour de chasse

il paraît que les petits gibiers disparaîssent ; un soir, celui-là ne retrouvait pas sa route

 

Déjà ce n'est pas fini

Ce que par défaut tu appelleras

la trace

Ce lièvre aux oreilles blanches

qui fuit sous les phares

Sans trouver les fourrés

Désastre des dérives / d'instincts

égarés

Qui sait où loger

Forcené mieux entravé que tu

n'as pu croire

Pourquoi le petit lièvre

courait toujours sur l'asphalte

de la route

Pourquoi ne plongeait-il pas

le museau en avant

Dans les herbes des deux côtés

Il me disait tant l'animal

au gîte perdu sans doute

 

       Gérard Lemaire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.