Oleg Sentsov: la pression monte pour le Kremlin

Alors que le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, arrêté en mai 2014 en Crimée, poursuit une grève de la faim illimitée, des citoyens se mobilisent un peu partout pour demander au Kremlin sa libération ainsi que celle de 64 autres prisonniers politiques.

Emprisonné au Nord de la Sibérie depuis quatre ans, Oleg Sentsov poursuit depuis trois semaines une grève de la faim illimitée, qu'il n’arrêtera qu'à condition que la Russie accepte de libérer tous les prisonniers politiques ukrainiens actuellement détenus dans le pays.

Réalisateur du film Gamer (2011), Sentsov est également connu en Ukraine pour ses prises de positions politiques. Il participa notamment à la Révolution de Maïdan en février 2014, qui conduisit à la destitution du pouvoir en place et l'élection du pro-européen Petro Porochenko.

Originaire de Crimée, le cinéaste ukrainien s'est ensuite opposé à l'annexion du territoire par la Russie durant l'été 2014 et fut pour cela condamné à 20 ans de prison à la suite d'un procès fallacieux (raconté dans le film The Trial, dont Médiapart avait co-organisé la projection en 2015).

Samedi 2 juin, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis sur l'Independence Square à Kyev en soutien à Sentsov et ses compatriotes, en amont du sommet du G7 qui se tiendra la semaine prochaine au Canada, et de la Coupe du Monde de football qui va démarrer le 14 juin en Russie.

Des manifestants devant Downing Street à Londres © Steve Eason Des manifestants devant Downing Street à Londres © Steve Eason

 Des rassemblements se sont également tenus dans de nombreuses autres villes du monde, comme à New-York, Londres, Sydney, Ottawa, Paris, Lisbonne ou Tel Aviv, sous le hashtag commun #FreeSentsov. De courageux citoyens ont même tenté de manifester dans quelques villes de Russie, initiatives qui furent rapidement réprimées comme en témoigne cette arrestation à Saint Petersbourg.

De nombreuses autres protestations sont prévues jusqu'au coup d'envoi de la Coupe du Monde, le 14 juin prochain. Oleg Sentsov se trouvera alors dans un état critique et espère attirer l'attention de l'opinion afin d'exercer le maximum de pression possible sur le Kremlin sur lequel les projecteurs seront alors braqués.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.