LeNous
Bateau sur l'eau
Abonné·e de Mediapart

149 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 mai 2022

Droits : citoyenneté de résidence et vote aux étrangers – urgence démocratique !

Égalité des droits : Pour une Citoyenneté de Résidence, Pour le Droit de Vote et d’Éligibilité des Étrangères et Étrangers aux Élections locales

LeNous
Bateau sur l'eau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://jsjv.fr/

Paris le 15 Mai 2022

Nous le constatons, depuis trop longtemps dans notre pays, la démocratie est en panne et l’égalité entre toutes et tous, quelles que soient nos origines, piétine.

Ainsi, trop de personnes qui agissent en citoyens en participant activement à la vie économique, associative, sociale et culturelle de nos communes, sont privées du droit de vote.

C’est le cas des résidents étrangers, non ressortissants de l’Union européenne,
qui sont privés du droit de vote aux élections locales.

Or tous les résidents, quelle que soit leur nationalité, participent à la vie locale et au dynamisme des territoires. Ces hommes et ces femmes devraient avoir le droit de s’exprimer quant à la gestion de la commune où ils vivent, où ils paient des impôts, dans un pays dont ils contribuent à la richesse. Ils devraient pouvoir participer aux élections locales.

L’extension de ce droit a déjà eu lieu pour une partie des étrangers qui résident dans nos villes, ce sont les ressortissants de l’Union européenne, qui, depuis trente ans, peuvent voter aux élections municipales.
Il s’agit maintenant de donner les mêmes droits, pour les élections locales, à tous les étrangers qui résident dans notre pays, comme c’est déjà le cas dans la majorité des pays de l’Union européenne.

Étendre le droit de vote à tous les étrangers est une mesure concrète qui permet de réduire la réalité des discriminations qui gangrènent notre société.
Depuis 2006, sans discontinuité, l’opinion publique française est majoritairement favorable à l’extension d’une citoyenneté attachée à la résidence et non pas seulement à la nationalité (deux tiers d’opinions favorables en 2021).

À deux reprises, en 2000 à l’Assemblée nationale et en 2011 au Sénat, une majorité a voté en faveur du droit de vote des étrangers. À ce jour, aucun président de la République, malgré l’engagement de certains, n’a convoqué le Parlement en congrès pour valider ce droit et l’inscrire dans la Constitution.
Il est temps de rappeler à toutes les personnes qui vivent dans ce pays qu’elles y ont toute leur place.

Il est temps d’élargir la démocratie et le suffrage universel. Il est temps de modifier la Constitution pour que toutes les résidentes et tous les résidents de nos communes puissent voter.

C’est pourquoi nous appelons les candidates et les candidats à l’élection présidentielle à dépasser les clivages partisans pour étendre enfin le droit de vote et d’éligibilité à tous les résidents étrangers aux élections locales.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
La véritable histoire d’Omar Elkhouli, tué par la police à la frontière italienne
Cet Égyptien est mort mi-juin pendant une course-poursuite entre la police aux frontières et la camionnette où il se trouvait avec d’autres sans-papiers. Présenté comme un « migrant », il vivait en fait en France depuis 13 ans, et s’était rendu en Italie pour tenter d’obtenir une carte de séjour.
par Nejma Brahim
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin
Journal — International
Plusieurs morts lors d’une fusillade à Copenhague
Un grand centre commercial de la capitale danoise a été la cible d’une attaque au fusil, faisant des morts et des blessés, selon la police. Un jeune homme de 22 ans a été arrêté. Ses motivations ne sont pas encore connues.
par Agence France-Presse et La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement