LeNous (avatar)

LeNous

Bateau sur l'eau

Abonné·e de Mediapart

180 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 mars 2023

LeNous (avatar)

LeNous

Bateau sur l'eau

Abonné·e de Mediapart

18 mars : 152 ans après, à Gourdon, Lot, et ailleurs

Séditions, insurrections, répressions, rétentions, détentions, oppressions, dépressions... « On tient à rien, mais on s’y tient ! » (proverbe des jours qui vont & viennent)

LeNous (avatar)

LeNous

Bateau sur l'eau

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’étau contre les populations se resserre © Arts Vivants Présents

D’Emmanuel Moreira :

Au moins 500 personnes arrêtées en 3 jours

« Les caves des commissariats sont pleines d’opposant.e.s à la réforme des retraites.
Après dissolution de l’Assemblée Nationale par le 49.3, pour imposer une réforme contestée par des millions de personnes, le gouvernement passe désormais à la répression des oppositions par le biais de sa police.
Le président Macron enterre la démocratie.
Il a été rapporté cette nuit que la cour d’un centre commercial a été transformée en centre de détention, tant le nombre d’arrestations est important.
Ce soir le gouvernement a interdit la tenue de rassemblements dans différents lieux de la capitale, dont notamment devant l’assemblée nationale.

Ce soir, à Lyon on a pu voir des policiers avec des chiens chasser des opposants à la réforme des retraites, tandis que dans plusieurs quartiers de Paris, la police sème la chaos, en courant dans tous les sens essayant d’attraper un maximum de personnes..
Étant données les restrictions au droit de manifester et le manque d’informations données par la presse française officielle en général sur la répression depuis 3 jours, nous demandons que des observateurs internationaux se rendent à Paris, les prochains jours, assistent aux manifestations et puissent visiter les commissariats de la capitale. 
France, nuit du 19 mars 2023
à l’heure où nous écrivons ces lignes - 01H30, nuit du 18 mars - la place de la Bastille, regorge encore de policiers. »


Le message que l’intersyndicale n’a pas encore envoyé. 

Illustration 2
L'étau se resserre sur les populations © Arts Vivants Présents

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.