Greenpeace: Les fondements d'une entité verte

Vous la voyez dans les médias, dans de nombreux pays, toujours à susciter l'indignation et ce à juste titre, la préservation de notre environnement est importante. Mais qui est-ce qui finance Greenpeace?
  1. "Greenpeace est financé uniquement par les contributions de ses membres et n'accepte pas les dons des gouvernements, des partis politiques ou des entreprises."

Voilà ce qu'écrit Greenpeace sur son site internet. Certes, cela a l'air vertueux et transparent mais ils oublient de dire qu'ils reçoivent des dons de diverses fondations.

Vu comment il est difficile d'avoir des données sérieuses en Europe à cause des lois, nous allons passer par les Etats-Unis, leur législation oblige les fondations privées à but non lucratif qui leur appartiennent et installées dans leur pays, à publier chaque année, la déduction des dons faits aux organismes sociaux multiples au Fisc, à la fois les dépenses et les recettes, puisque ces déductions s'élèvent à des centaines de millions de dollars par an.

Donc ces multinationales obtiennent des déductions d'impôts grâce au dons faits dans leur fondation à but non lucratif.

Greenpeace fonctionne sous diverses formes juridiques aux Etats-Unis :

• GREENPEACE FUND INC. • GREENPEACE FUND • GREENPEACE INC.

GPU (Greenpeace USA)

Le siège social de GPU est situé 702 H Street, NW, Suite 300, Washington, DC 20001, de même que Greenpeace Fund (forme juridique de Greenpeace USA), et sur lequel nous allons nous concentrer pour suivre le financement.

Greenpeace Fund, sur son site officiel, dit clairement :

« Greenpeace Fund fournit également un soutien financier aux bureaux de Greenpeace dans le monde entier grâce au soutien financier de Greenpeace International ».

Quelles sont ces fondations?

La Fondation des frères Rockfeller

Qui imagine les rois du tabac financer des organisations de lutte contre l'addiction à la cigarette et pourtant nous y avons droit avec les rois du pétrole.

On va prendre quelques exemples que vous pouvez retrouver sur le lien:

-150 000 dollars pour deux ans en 2003 pour promouvoir l’agriculture soutenable en Chine

-70000 dollars pour un an en 2018 pour un programme pour promouvoir des solutions d'adaptation au changement climatique

Ces quelques exemples montrent l'argent dépensé par la fondation Greenpeace.

La Fondation Turner, Inc

Robert Edward Turner III (Ted Turner) est un magnat des médias, propriétaire d'AOL Time Warner, qui gère entre autres à TNT, CNN, Warner Bros, New Line Cinema, Warner Music Group, etc. Ted Tuner a créé cette fondation sans but lucratif pour alléger ses impôts, parmi beaucoup d'autres intérêts, et au fil des ans a toujours financé Greenpeace.

Cela peut expliquer pourquoi c'est toujours CNN qui filme les actions réalisées par Greenpeace.

Le site de la fondation est là. Vous trouverez la liste des subventions accordées sur l'année 2018.

Je n'ai pas trouvé Greenpeace mais beaucoup d'autres associations environnementales, les financements de Greenpeace remontent à des années auparavant.

La Fondation Marisla

Le propriétaire Jean Paul Getty qui résume sa vie, également propriétaire d'Oil Getty (maintenant Lukoil): " Ma recette pour devenir riche? Se lever tôt, travailler tard et trouver du pétrole."

D'après un document de formulaire IRS, qui est l'institution qui s'occupe de faire les réductions d'impôts suite aux dons aux fondations. Sur 6 années choisies au hasard ,  460 000 $ aurait été donnés à Greenpeace par une autre grande compagnie pétrolière.

100 000 dollars en 2001 et 2003 et 75 000 dollars pendant deux ans (2007 à 2008), 50 000 dollars en 2004 et 60 000 en 2006.

La Fondation Charles Stewart Mott 

Charles Stewart Mott était leader de l'industrie à Flint, Michigan; président de Weston-Mott Co., une société appartenant à son oncle Fred Mott. Suite à l'invitation de son ami Billy Durant à déplacer l'entreprise à Flint, il s'associa à Buick Motor Company, puis devint partenaire d'origine à la création de la General Motors Corporation, dont il fut le vice-président puis chef du Comité consultatif de la GM à son siège à Detroit, où il siégea jusqu'à sa mort.

General Motors a produit environ 15% des voitures et camions dans le monde. Sa production est distribuée dans 31 pays et vendue grâce à des marques connues telles que Opel, Cadillac, GM Daewoo, Chevrolet, Buick, etc.

Cette fondation a financé Greenpeace Russie pendant un an en 2002.

Mais pourquoi tout cela? Pourquoi toute cette opacité?

Tout simplement parce que le mécanisme qui consiste à ce que les grands lobbies disent que Greenpeace international est une menace pour leur existence est une stratégie de contre publicité.

Il s'agit de créer un pompier tout en étant le pyromane de manière à contenir l'opinion publique.

Autrement dit, si une entreprise multinationale engagée dans la chasse aux baleines, sait que son activité génère un certain malaise éthique, elle active ce mécanisme de marketing agressif appelé contre-publicité, avant qu'il y ait un projet de loi sous la pression de l'opinion publique.

Il suffit de créer un écho par les médias, de montrer des preuves et des actions héroïques des activistes de Greenpeace. Ainsi l'opinion sera subjuguée par leurs actions et restera sur le canapé en regardant tout cela à la télévision. Pendant ce temps, les activistes seront trompés par leurs idéaux car ils penseront être des héros mais ils sont en réalité seulement les pompiers qu'on montre à la télé pour éviter que l'opinion publique tout entier devienne pompier à leur tour.

En quoi tout cela est gagnant pour l'entreprise?

Elle obtient l'apaisement de l'opinion publique et incite à l'immobilité sociale en provoquant l'objectif ultime de la réaction immédiate: " QUELQU'UN combat pour nous ! "

On voit alors comment les multinationales pour diffuser ces images dantesques, mettent en avant leurs fondations à but non lucratif, et embauchent des organisations opaques telles que Greenpeace pour des services indirects. Ces dons succulents, ajoutés à ceux qui sont faits par des particuliers, bienfaiteurs imprudents, permettent à Greenpeace de s'armer de fleurons (Rainbow Warriors), pour naviguer sur les océans et entretenir sa structure pyramidale.

Ensuite les lobbies qui tirent les ficelles en coulisse laissent le soin aux médias de faire l'emballage de cette manipulation d'opinion. Une fois qu'ils ont la bonne conscience de l'opinion publique, les médias diffusent des images qui n'ont rien à voir tout de suite après et les gens finissent par oublier.

Ainsi, Greenpeace international est aidée par la Fondation Greenpeace, qui donne des salaires très élevés à ses dirigeants, combattent les destructeurs d'environnement, puis les multinationales des ressources fossiles et autres gagnent des allégements d'impôts en faisant quoi? En donnant de l'argent à la Fondation Greenpeace par l’intermédiaire de leurs fondations à but non lucratif.

C'est une arme efficace à double tranchant car les multinationales ont le pouvoir d'indigner l'opinion publique sans la faire bouger et de calmer ses potentiels prises de conscience.

Je clarifie quelque chose: Il ne faut pas confondre Greenpeace Fund (GPUSA) et la Fondation Greenpeace. La Fondation Greenpeace n'est pas affiliée à Greenpeace USA, ou du moins c'est ce qui est dit sur son site Internet: "L'original et le plus ancien Greenpeace US, fier de ne pas être affilié à Greenpeace USA." 

Greenpeace Fund perçoit les dons des multinationales, quant à la Fondation Greenpeace, elle est encore plus opaque.

Greenpeace International a son siège à Ottho Heldringstraat 5, 1066 AZ Amsterdam, Pays-Bas, et se compose de: "Greenpeace États-Unis, Espagne, Italie, Argentine, Chili, Australie, Indonésie, Japon, etc. jusqu'à 41 pays différents ... "

La preuve que les GPU ( Greenpeace) appartiennent à Greenpeace International, comme le reste des franchises établies dans le monde entier. Sur le site officiel de Greenpeace USA on peut lire :

"Greenpeace est une organisation internationale qui privilégie les campagnes environnementales mondiales ... - Notre siège mondial est situé à Amsterdam, Pays-Bas. Nous avons 2,8 millions de sympathisants dans le monde entier, et des bureaux nationaux et régionaux dans 41 pays.'

Autrement dit, tout me porte à croire qu'elle subventionne tous les bureaux de Greenpeace.

Pour conclure je dirais que Greenpeace est très ambigüe et que tout cela pourrait expliquer bien des choses, par exemple pourquoi Greenpeace a du mal à pousser les gens à la mobilisation ou qu'ils ne vont pas assez loin par moment. Ils s'arrêteront au procès alors qu'il faudrait inciter les citoyens à se porter partie civile. Je peux citer pleins d'exemples mais ce serait trop long. Il est quand même important de rappeler que les salariés et bénévoles de cette ONG sont des gens honnêtes, qui ont une véritable conscience environnementale et je ne pense pas qu'ils soient tous au courant de tout cela.

On dit que les choses qui nous embêtent le plus de connaître sont celles dont on a le plus intérêt à savoir. Je pense que celle-ci en fait partie.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.