L'abstentionnisme, un caillou dans la chaussure!

Ceci est un vaste débat! Souvent vous entendez cette phrase"Lui ou un autre, de toutes façons qu'est-ce que ça change?"! Cette phrase a dû être prononcée surement plus que toutes les formules de politesse réunies. Pourquoi les gens ne vont-ils pas voter? Ou plutôt pourquoi les gens votent-ils pour les mêmes personnes?

Ceci est un vaste débat! Souvent vous entendez cette phrase"Lui ou un autre, de toutes façons qu'est-ce que ça change?"! Cette phrase a dû être prononcée surement plus que toutes les formules de politesse réunies. Pourquoi les gens ne vont-ils pas voter? Ou plutôt pourquoi les gens votent-ils pour les mêmes personnes?
Je cite Patrick Balkany, Jean-Claude Gaudin, Jean-François Copé,...
Cela fait longtemps qu'ils sont au pouvoir.
En fait, les gens sont dans l'émotionnel et dans l'instantané. Ils ne sont pas contre le nucléaire du moment que les centrales ne sont pas à côté de chez eux. Ils veulent habiter à la campagne à condition d'avoir un carrefour à côté de chez eux. Il y en a qui admirent ceux qui arrêtent le nutella à cause de l'huile de palme et de la déforestation qui va avec pour le cacao mais qui n'arrêteront pas pour autant. Les gens se complaisent dans une pseudo fatalité car ils ne changent pas ou remettent à plus tard un quelconque engagement. Les gens préfèrent aujourd'hui des élus corrompus que des intègres. L'élu corrompu est arrangeant, fera sauter les PV de la police municipale, fera embaucher le fils à la mairie, jouera de son carnet d'adresse pour des admissions dans des écoles supérieures pour la fille de l'ami même si elle n'a pas eu des bonnes notes. "All but not in my home!" Vous voyez où je veux en venir? Les gens préféreront toujours voter pour un élu corrompu à partir du moment où ils vont y trouver un arrangement. Ils n'arrivent pas à se projeter sur le long terme, souvent on entend "De toutes façons avec l'autre, ce qu'il m'énerve c'est que c'est souvent les autres, pas assez nous, dans quel monde il vit?". Ce n'est pas de l'égoïsme, je ne suis pas entrain de dire que les gens sont individualistes mais que les conditions de vie actuelles nous ont conditionnés malgré nous à penser d'abord à nous, à nos proches, à notre pays et au monde. Il est rare qu'un élu écolo soit choisi par exemple car pour faire de l'écologie il faut penser d'abord au monde puis au pays en incluant toutes les personnes.
Avec un élu intègre, il n'y aura pas de clientélisme.
Les gens n'arrivent pas à se dire: "Il a l'air bien cet homme là, il n'est lié à aucune entreprise ou banque, il est intègre, incorruptible et au niveau sociétale il est parfait,..." ou "C'est bien son projet, il veut une justice sociale, une équité, résoudre des problèmes très importants,...".
En général, cela ne se passe pas comme ça, ils votent selon les affinités et la plupart du temps ne lisent pas le programme.
Les gens n'en veulent pas des élus intègres car il y a toujours cet état d'émotionnel et d'instantané. Les partis politiques font beaucoup de copinage et les entreprises aussi. Parfois elles embauchent même les élus. Les partis qui ne pratiquent pas le copinage, le pantouflage sont rares.
Mais les abstentionnistes font-ils un choix judicieux lorsqu'ils disent: "Je ne vais pas voter, comme ça ils seront bien obligés de changer!"?
La réponse est non!
En réalité, c'est du pain béni pour le gouvernement, le système qu'ils prétendent combattre. Je m'explique: L'abstention a été d'un taux record aux dernières élections et de plus elle n'a pas et n'a jamais été prise en compte. Il y a même des gens qui ont été élus avec 0.05% des voix dans certaines circonscriptions.
Et alors, que va faire le gouvernement élu avec une abstention phénoménale, il va vous dire: "Oh mais vous savez quoi? Je vous propose de passer au vote électronique! Avec ça, nous allons permettre aux gens de voter sur leurs tablettes, ordinateurs, smartphones et ils n'auront plus besoin de se déplacer au bureau de vote. Vous n'oubliez pas que l'abstention a été immense, il faut redonner confiance dans la politique aux citoyens et nous allons leur faciliter la vie! Nous allons faire une démocratie 2.0!".
Tout le monde va applaudir et les partis voteront tous cette loi.
Mais qui contrôle les votes électroniques?
-L'oligarchie!
Il ne faudra pas s'étonner si sur certaines circonscriptions, il y ait des risques de piratage et de fraude électorale. Si vous voulez vous abstenir, faites le dans l'urne!
Allez voter blanc (pour rappel c'est une enveloppe vide, en espérant que ça ne change pas d'ici là), prenez le temps de vous déplacer pour le faire ou de faire une procuration. Lorsqu'il y aura 80% de votes blancs, ils seront obligés de changer le système. Je ne suis pas entrain de vous dire qu'il faut vous abstenir mais si vous n'aimez aucun des candidats présents, faites le mais dans l'urne.
Si on veut convaincre les gens de voter pour des élus intègres, il faut mettre tout le monde sur un pied d'égalité. Il faut un élu qui propose une alternative avec des citoyens impliqués. Pour cela, commencer par le local à petite échelle serait un bon début. Pour les prochaines élections genre les municipales, pourquoi ne pas choisir quelqu'un qui consulte les habitants sur les dépenses de l'argent public, qui s'attaque à la pollution de l'air, qui développe les transports en commun électriques et en rend certains gratuits, quelqu'un qui s'occupe de tout le monde,...
Pour que les politiciens au pouvoir changent, il faut que l'on reprenne confiance en nous et dans la politique, qu'on accepte le changement en votant pour des élus qui le méritent.
Quelles sont les alternatives?
A l'échelle locale, il existe plusieurs modes de politique, soit par vote à main levée ou alors par tirage au sort des membres du conseil municipal parmi une liste de personnes volontaires,...
A l'échelle nationale: Chaque député pourrait consulter sa circonscription sur tous les projets de loi, il animerait des débats et serait ensuite le rapporteur des votes dans l'hémicycle. On peut également utiliser le numérique pour cette consultation mais en le protégeant, par des serveurs sécurisés avec des comptes personnels et ce, en faisant appel à une plateforme alimentée par des datas centers écologiques. On peut également citer comme possibilités la révocation des élus et le vote lors des élections par ordre de préférence. La révocation des élus se ferait avec un quota minimum d'électeurs mécontents. Le vote par ordre de préférence serait totalement différent: Les électeurs ne choisiraient plus le candidat qu'ils préfèrent ou plutôt qu'ils jugent le moins pire, mais classeraient tous les candidats par ordre de préférence, ce qui nous amènerait des seconds tours surprenants.
Je conclus donc sur le fait que c'est un tout, ne pas sombrer dans la morosité face au monde et à la politique, s'y intéresser même si c'est compliqué et pour ceux qui pensent qu'il vaut mieux s'abstenir, faites le dans l'urne. Pour rappel, des gens se sont battus pour qu'on ait le droit de voter, faisons leur honneur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.