LES BOUFONS DE LA MACRONIE

Un ex-trotskiste petit-bourgeois, aujourd’hui inconditionnel macroniste, et une pseudo-philosophe, prétentieuse et arrogante, face à une professeure militante du SNES-FSU et à un historien éminent.

Sur France 2, l’émission « On n’est pas couché » du 25 janvier, animée par son amuseur à deux sous avec la participation d’une brochette de professionnels du spectacle, ignares et irrespectueux, donnant de la culture une image pitoyable, a donné lieu à des attitudes consternantes de la part du très macroniste Romain Goupil, et de Adèle Van Reeth, chroniqueuse prétentieuse qui se « fiche de l’actualité », et prétend jouer « un rôle de transmetteur de pensées. » Deux inquisiteurs conformistes assénant de leur vérité Sophie Venetitay, enseignante gréviste qui tente d’expliquer la lutte menée par les enseignants face à un pouvoir politique sourd et autoritaire. Cette attitude idéologique se radicalise avec l’arrivée sur le plateau du démographe et historien Emmanuel Todd, invité à présenter son livre « Les Luttes des classes en France au XXIe siècle ». L’intolérance et la véhémence du discours de ces deux défenseurs de l’idéologie libérale, et l’irrespect exprimé à l’égard de l’historien, notamment par les sourires ahuris d’un Richard Anconina goguenard sont choquants, et heurtent la conscience des téléspectateurs qui par l’impôt financent la télévision publique. Médiocre spectacle que celui donné ce soir-là par des professionnels étant censés incarner la culture. Des élites submergées par la peur que suscite en elles la colère grandissante du peuple.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.