Cours, Billet, Cours

7h35. Il a 20 mn pour écrire son billet. Un billet qui trace et qui laisse trace de son passage.

Générique du film Cours, Lola, cours de Tom Tykwer (1998) Générique du film Cours, Lola, cours de Tom Tykwer (1998)
7h35. Il a 20 mn pour écrire son billet. Un billet qui trace et qui laisse trace de son passage. Depuis mercredi soir, les poissons d’avril ont été confinés dans leurs bocaux vides. Ils se sont plaints que leurs bocaux ne sont pleins que d’eau. Pour couronner le tout, les poissons ne peuvent profiter de la distance offerte, des 10 km généreusement offerts en promo. On se fish clairement de leur gueule : le vol d’oiseau, ça ne parle pas trop aux poissons. 
Un petit poisson, un petit oiseau s’aimaient d’amour tendre ?
Mais comment s’y prendre avec le covid ?
Le petit poisson aimerait partir sur les chapeaux de rouge, mais face au verre, pas ravi. Il se cogne au réel. À cause de la paroi, il n’a pas le droit. Il jetterait bien une bouteille à la mer, mais l’amer c’est le fond de son bocal. Alors il fait des billets. Des billets comme postés.

Les bocaux vides, c’est pas la mer qu’on voit danser. Au lieu de golfs clairs, il a droit à des golfs variants. Golf scream !

7h55. Il a 20 mn pour écrire son billet. Un billet qui trace et qui laisse trace de son passage. C’est ça qui est bien avec la mémoire d’un poisson rouge. Leurs âmes sont purs, ils n’ont pas le cœur empêché. Une mémoire ridicule ? Le ridicule ne tue pas. Ou si peu que c'est faire semblant. La covid, si. 
Court, billet, court.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.