Voir tous
  • La trentula, classe de trente en mode araignée

    Par L'Épistoléro
    L’ignorant pense qu’il ne s’agit que d’une classe de 4ème comptant 30 élèves. En réalité – les professionnels ne s’y trompent pas – c’est une créature à 30 têtes et 60 pattes. Si elle fait sa toile à la rentrée, c’est le prof qui est refait. On n’entendra ni voler une mouche, ni le professeur crier.
  • Le dernier Joe Cocker qui nous reste

    Par L'Épistoléro
    Il est italien. Son nom veut dire sucre. Sucré, c’est tromper ? Il en fait trop ? Trop pop ? Bien sûr, il peut y avoir du sirop chez Zucchero, mais pas trop. Ce qu’il faut. L’Italie.
  • Il a copie-collé comme les autres !

    Par L'Épistoléro
    Internet offre une réserve inépuisable de sujets déjà traités, d’exercices déjà faits, de biographies prêtes au réemploi. Le savoir livresque est remplacé par l’ivresse du net. L’élève est atteint de cliquite aigüe.
  • Dernière nuit sans ministre

    Par L'Épistoléro
    Depuis l’élection présidentielle et la nomination d’un Premier ministre, le prof s’ennuie tout seul. Y’a donc personne là-haut ? s’écrie ce chien de fonctionnaire abandonné sur une aire de retournement de gouvernement.
  • L'Affaire Arnofilni n'est pas un scandale politique

    Par L'Épistoléro
    Si vous en avez marre des affaires politiques, L’affaire Arnofilni est pour vous. Loin du tableau d’une Vème République qui soubresaute, le livre vous offre le cadre d’une XVème siècle. Lire ce livre n’a rien d’un emploi fictif. C’est un livre dont le format modeste n’a d’égal que l’érudition foisonnante.