L’âne, l’éléphant et le lapin tueur

20 avril 1979. Quelques jours de vacances. Il se détend en Géorgie, près de son village natal. Il est sur une barque, seul. Il pêche.

rabies-1
20 avril 1979. Quelques jours de vacances. Il se détend en Géorgie, près de son village natal. Il est sur une barque, seul. Il pêche.

La ligne n'est pas très occupée. Les poissons sont discrets. Pas grave. C’est un moment de détente, de tranquillité.

Soudain, il aperçoit une forme qui fend la surface de l’eau. Un animal sifflant, menaçant, les dents bien visibles, les narines ouvertes et se dirigeant, avec détermination, vers la barque, vers SA barque.
Qu’est-ce que c’est ? La bête a la tête hors de l'eau et lui les yeux hors de leurs orbites
Il n’en croit pas ses yeux.
C’est avril et une bien drôle de Pâques. C’est…oui, c’est…oui, il voit bien…un lapin !

Un Grand Lapin Blanc, digne des dents de la mer ?
Même pas.
Y a un bug. Ça nage un lapin ?
Y a un malaise ? Quoi de neuf, doc ? C’est une hallu’.
Un lapin mutant. Un lapin mu en tueur. Un lapin enragé. Rabbit en anglais viendrait de rabia, la rage, en latin !?

Et le pêcheur ? Il a l’air de quoi devant ce killer rabbit ?
Il faut qu’il réagisse fissa vu que ce sous-marin à longues oreilles cherche à monter dans la barque. C’est pas un sketch des Monty Python, c’est la real life et l’est-il enragé ? Ni deux, mais une, le pêcheur prend sa rame et l’agite, paniqué, pour défier l’animal qui lui veut du mal.
L’animal part.

Anecdote marrante. Fait divers qui fait diversion ? C'est la vie, ces marronniers, ces chiens écrasés et ces animaux décalés ?
Pas tout à fait.

L'affaire fera la Une et l'affaire du Washington Post. « President Attacked by Rabbit », ça claque en Une.

En effet, le pêcheur s’appelle Jimmy Carter. La barque est sa petite maison planche de vacances.

Le 20 avril 1979, on est quelques mois avant les élections de 1980 aux USA. Carter vs Reagan.

L’âne, l’éléphant et le lapin tueur.

C’est dans les choux gras que prolifèrent les histoires de lapins tueurs. Quelle aubaine ! Ça va donner du grain à moudre au camp républicain. Pensez donc, un président mis en difficulté par un lapin !

D’autant plus que la Maison blanche refusera de publier la photo prouvant l’incroyable rencontre. Attaqué par un lapin ? Pfff. Pire, un mythomane ! C’était avant les fake news.

Peut-être que sans cette histoire de lapin tueur, Jimmy Carter aurait été réélu. Pas de Reagan Président et de quoi alléger un peu cette année 1979 qui a changé le monde.

77813c-lg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.