Greta Thunberg ou la verte Antigone

Greta Thunberg ne serait pas légitime. À cause de son âge ? À cause de son sexe ? À cause de sa nationalité ?

Antigone, aux éditions La Ville brûle (Liotard/Redon) Antigone, aux éditions La Ville brûle (Liotard/Redon)

Greta Thunberg ne serait pas légitime.
À cause de son âge ?
À cause de son sexe ?
À cause de sa nationalité ?
À cause de son handicap ?

Parce qu’on l’a érigée en égérie ?
Parce qu’aller sur la lune est plus légitime ?
Parce que faire la grève de l’école, c’est vraiment pas bien !
Parce qu’elle ne mange plus de viande ?
Parce qu’elle ne prend plus l’avion ?

Parce que, bon sang !, l’émotion est plus forte que leurs longs discours ?
Parce que c’est l’ennemi n°1 de la COP24 ?
Parce que le capitalisme récupère tout ?
Parce que les réseaux sociaux sont des émissions de gaz à eux tout seuls ?
Parce qu'elle « jette une orange vers l'astre mort » ?
Parce que la jeunesse et l'avenir n'ont pas encore de mandat électif ?
Parce qu’il faut« que tout change pour que rien ne change » ?

Un sondage en ligne teste sa légitimité. Il y a 70% des gens sondés qui pensent que non. Ce sondé…rustres. Les sondés, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.

Pas légitime ?

On a déjà connu ça. Quel âge Antigone avait-elle ?

Les détracteurs de Greta Thunberg ont la langue bien pendue. Ils en perdent le Nord. L'anagramme a parlé. Cette verte Antigone les met dans un état norvégien. La suédoise n'a pas fini de faire parler d'elle.

Oui, malgré la comm’ et le greenwashing et le greenbusiness qui rôdent, c’est légitime et sain.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.