Atterrés et mobilisés contre le projet de loi El Khomri

Depuis janvier dernier, les Economistes Atterrés sont mobilisés pour analyser les répercussions qu'aurait la mise en place du projet de loi El Khomri. Les analyses et discussions menées dans ce cadre soulignent que cette réforme ne saurait résoudre le problème du sous-emploi et que ses fondements idéologiques ne sont pas compatibles avec les enjeux économiques actuels.

L'économiste atterré Eric Berr explique le 21 mars sur son blog pourquoi il est absolument nécessaire de rester mobilisé contre le projet de réforme du marché du travail. 

Les Atterrés cherchent collectivement à démontrer les dangers de ce projet. Entre autres exemples, Michel Husson explique ici pourquoi la flexibilité du marché du travail est une arnaque, Philippe Légé martèle que l'inversion des normes contenue dans le projet et que la dérèglementation du marché du travail n'ont jamais produit de résultat sur le chômage, alors que Christophe Ramaux insiste le 8 mars sur le plateau du Grand Soir 3 sur le fait que le projet de loi vise bien à dérèglementer le marché du travail et non à simplifier son fonctionnement. Dans la même veine, Benjamin Coriat attire l'attention des jeunes sur les risques de cette réforme dans les colonnes d'AlterEco+. 

Ces discours s'inscrivent dans la lignée de l'analyse proposée fin janvier par Anne Eydoux et Anne Fretel (l'intégralité de la note est ici sur le site atterres.org) : elles démontrent que des réformes d'inspiration libérale du marché du travail sont mises en place depuis une trentaine d'années en France et que celles-ci sont inefficaces pour lutter contre le chômage. Cette note a fait l'objet d'une émission enregistrée et diffusée par Mediapart dans le cadre de son partenariat avec les Economistes Atterrés ; Laurent Mauduit y interviewe les auteures. Ce premier numéro de l'émission "L'Eco à contre-courant" est librement visionnable ici : 

L'intégralité de la première émission "L'Eco à contre-courant" © Mediapart

Au-delà de cette première émission, les Atterrés ont également consacré leur conférence mensuelle du 10 mars au code du travail. Autour d'une question simple "Que penser aujourd'hui du code du travail ?", Anne Eydoux et Sabina Issehnane ont convié 3 spécialistes, Thierry Kirat, économiste et Directeur de recherche CNRS, Pascal Lokiec, juriste et Professeur à l'Université Paris Ouest et Rachel Saada, avocate, à confronter leurs points de vue. Cette passionnante conférence enregistrée dans l'amphi Lefebvre de la Sorbonne est elle aussi librement visionnable : 

Conférence des Economistes Atterrés, 10 mars 2016 © Economistes Atterrés

Cette mobilisation contre le projet de loi n'empêche pas les Atterrés de proposer des alternatives : Anne Eydoux défend ardemment la baisse du temps de travail et explique pourquoi il faut appliquer les 35 heures ; Sébastien Charles, Thomas Dallery et Jonathan Marie rappellent eux l'importance de s'appuyer sur la dépense publique pour briser la spirale récessive et déflationniste actuelle.

Ces propositions s'articulent aussi avec l'appel de 82 économistes pour sortir de l'impasse économique publié en février.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.