Les Économistes Atterrés

Participation au débat citoyen. D'autres politiques économiques sont possibles !

Sa biographie
Les atterrés se sont fait connaître à l'automne 2010 en publiant un Manifeste d'économistes atterrés, dans lequel ils font une présentation critique de dix postulats qui continuent à inspirer chaque jour les décisions des pouvoirs publics partout en Europe, malgré les cinglants démentis apportés par la crise financière et ses suites, et face auxquels ils mettaient en débat vingt-deux contre-propositions. Les 4 initiateurs de cette démarche sont alors : Philippe Askenazy, Thomas Coutrot, André Orléan et Henri Sterdyniak. Ils ont depuis été rejoints par des signataires du Manifeste, des collègues de France et de l'étranger, et également des non-spécialistes qui souhaitent vivement voir l'économie se libérer du néolibéralisme. Notre action se traduit principalement par des publications (notes, articles, communiqués, livres) et des interventions lors de réunions publiques comme dans les médias qui nous sollicitent. Nous proposons des alternatives aux politiques néolibérales et d'austérité préconisées par les gouvernements actuels. Cet espace sur Mediapart concourt à la diffusion de nos réflexions.
Son blog
668 abonnés Le blog de Les Économistes Atterrés
Voir tous
  • Pour une revalorisation du SMIC

    Par
    Chaque année le comité d’experts se prononce contre tout coup de pouce au SMIC et propose la suppression de son indexation. Dans ce texte, Henri Sterdyniak, membre du collectif d'animation des Economistes atterrés, défend la revalorisation du SMIC et celles des salaires des travailleurs dits « non qualifiés » , dont la crise sanitaire a monté qu’ils étaient essentiels.
  • Budget 2022 : le néo-libéralisme au service du capital

    Par
    Le budget 2022 marque la transition entre la période de crise sanitaire, où le gouvernement a choisi la stratégie du « quoi qu’il en coûte » et le « retour à la normale » qui devrait s’enclencher en 2023. Conférence des économistes atterrés le 16 Octobre 2021 - 14h30/17h30, Université Paris Sorbonne, Amphithéâtre Richelieu.
  • Rapport Blanchard-Tirole : contre les inégalités, une panacée, l’emploi de qualité ?

    Par
    Le deuxième chapitre, du rapport Blanchard-Tirole, écrit par Rodrik et Stantcheval traite de la question des inégalités. Selon Henri Sterdyniak, il s’attaque pas aux inégalités essentielles ; il met surtout l’accent sur le besoin d’emplois de qualité, qui, selon les auteurs, devraient être la priorité des entreprises. Est-ce compatible avec le capitalisme financier ?
  • Corseter les dépenses publiques ?

    Par
    Alors que la crise sanitaire a montré la nécessité d'une politique budgétaire réactive, la proposition de loi organique déposé par Laurent Saint-Martin et Éric Woerth, soutenue par le gouvernement, vise à imposer un corset à l'évolution des dépenses publiques, à utiliser la dette comme épouvantail, à renforcer le poids de la Cour des comptes. Une analyse de Christophe Ramaux et Henri Sterdyniak.
  • Rapport Blanchard-Tirole, un quitus inutile à la réforme néo-libérale des retraites

    Par
    Le rapport Blanchard-Tirole approuve la stratégie de Macron : ne pas augmenter les taux de cotisation, introduire une système par points, inciter fortement les salariés à retarder leur départ sans tenir compte des différences d'espérance de vie, de capacité à rester en emploi. Cette analyse par Henri Sterdyniak est la première des quatre analyses que les EA consacreront au rapport.
Voir tous