Les Économistes Atterrés

Participation au débat citoyen. D'autres politiques économiques sont possibles !

Sa biographie
Les atterrés se sont fait connaître à l'automne 2010 en publiant un Manifeste d'économistes atterrés, dans lequel ils font une présentation critique de dix postulats qui continuent à inspirer chaque jour les décisions des pouvoirs publics partout en Europe, malgré les cinglants démentis apportés par la crise financière et ses suites, et face auxquels ils mettaient en débat vingt-deux contre-propositions. Les 4 initiateurs de cette démarche sont alors : Philippe Askenazy, Thomas Coutrot, André Orléan et Henri Sterdyniak. Ils ont depuis été rejoints par des signataires du Manifeste, des collègues de France et de l'étranger, et également des non-spécialistes qui souhaitent vivement voir l'économie se libérer du néolibéralisme. Notre action se traduit principalement par des publications (notes, articles, communiqués, livres) et des interventions lors de réunions publiques comme dans les médias qui nous sollicitent. Nous proposons des alternatives aux politiques néolibérales et d'austérité préconisées par les gouvernements actuels. Cet espace sur Mediapart concourt à la diffusion de nos réflexions.
Son blog
649 abonnés Le blog de Les Économistes Atterrés
Voir tous
  • Réformer les retraites en 2021 ? un projet dangereux

    Par
    La réforme structurelle du système français de retraite qui figurait dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron n’a pas abouti. Certaines voix autour de Macron plaident pour une réforme brutale au second semestre 2021. Henri Sterdyniak explicite ici les raisons de s’y opposer.
  • Chômage ou emploi garanti ? Quelle stratégie préconiser ?

    Par
    Considérant que seul un débat approfondi concernant ce qui nous rapproche et ce qui nous différencie peut contribuer à lutter efficacement contre un capitalisme mortifère, Dany Lang et Gilles Rotillon poursuivent dans cette note la discussion entamée par Henri Sterdyniak et Romaric Godin sur le livre de Pavlina Tcherneva : La garantie d’emploi.
  • Bac 2021 : « mise en question des prénotions » ?

    Par
    « À l’aide de vos connaissances et du dossier documentaire, vous montrerez que des politiques de flexibilisation du marché du travail permettent de lutter contre le chômage structurel ». Les Économistes atterrés s’étonnent qu’un tel sujet politiquement et scientifiquement contestable ait pu être proposé à des candidats bacheliers.
  • Harmonisation de l’impôt sur les sociétés, l’important est dans les taux

    Par
    L'IS est menacé par la concurrence et l'optimisation fiscale. L'accord du 5 juin met en place un certain partage des droits à taxer les firmes multinationales et un taux minimal de taxation de 15%. S'il s'agit d'un premier pas, il est très modeste et fait courir le risque d'un convergence des taux de l'IS vers ce très bas niveau.
  • En défense de la garantie d’emploi: quelques remarques

    Le 20 avril, Henri Sterdyniak proposait sur ce blog une analyse critique du projet de garantie d'emploi, porté par les partisans de la théorie monétaire moderne. Dany Lang et Gilles Rotillon, Economistes atterrés eux aussi, lui répondent et défendent le projet tout en formulant quelques remarques à la postface du livre de Pavlina Tcherneva effectuée par Romaric Godin.
Voir tous