Les Économistes Atterrés

Participation au débat citoyen. D'autres politiques économiques sont possibles !

Sa biographie
Les atterrés se sont fait connaître à l'automne 2010 en publiant un Manifeste d'économistes atterrés, dans lequel ils font une présentation critique de dix postulats qui continuent à inspirer chaque jour les décisions des pouvoirs publics partout en Europe, malgré les cinglants démentis apportés par la crise financière et ses suites, et face auxquels ils mettaient en débat vingt-deux contre-propositions. Les 4 initiateurs de cette démarche sont alors : Philippe Askenazy, Thomas Coutrot, André Orléan et Henri Sterdyniak. Ils ont depuis été rejoints par des signataires du Manifeste, des collègues de France et de l'étranger, et également des non-spécialistes qui souhaitent vivement voir l'économie se libérer du néolibéralisme. Notre action se traduit principalement par des publications (notes, articles, communiqués, livres) et des interventions lors de réunions publiques comme dans les médias qui nous sollicitent. Nous proposons des alternatives aux politiques néolibérales et d'austérité préconisées par les gouvernements actuels. Cet espace sur Mediapart concourt à la diffusion de nos réflexions.
Son blog
448 abonnés Le blog de Les Économistes Atterrés
Voir tous
  • Réforme des SES et idéologie : la paille et la poutre

    Par
    L'annonce des futurs programmes de Sciences économiques et sociales de seconde et première, sous couvert de les rendre plus "objectifs", révèle d'inquiétants biais idéologiques des experts qui les ont constitués.
  • Encore un effort monsieur Tirole!

    Par
    L'économiste Jean Tirole affirme que "l'homo oeconomicus" a vécu ... David Cayla, membre du collectif d'animation des économistes atterrés souligne que J. Tirole laisse de côté un grand nombre d'approches en économie qui ne reposent pas sur cette hypothèse et que le nécessaire changement de paradigme doit être plus vaste que celui suggéré.
  • Pour une politique d’emploi permanent

    Par
    La coexistence d’un chômage de masse et de besoins sociaux insatisfaits n’a rien d’une fatalité. La politique d’emploi public permanent, ou politique d’employeur en dernier ressort, assure le plein-emploi de qualité et répond aux besoins sociaux. C’est une alternative crédible et soutenable. En matière de lutte contre le chômage, on n’a pas encore tout essayé ! Par A. Godin et D. Lang.
  • Revenu universel d’activité, un nom scandaleux, un projet dangereux

    Par
    Le Président Macron a présenté le 12 septembre dernier dans le cadre d’un plan de lutte contre la pauvreté, la mise en place d’un « revenu universel d’activité ». Henri Sterdyniak, membre du collectif d'animation des économistes atterrés, souligne notamment que le projet annoncé n’est en rien un revenu universel (versé à tous, sans aucune condition), ni même un revenu minimum garanti.
  • Hommage à Samir Amin

    Par
    Samir Amin, économiste du développement de premier plan est décédé le 12 août à Paris. Jean-Marie Harribey, membre du collectif d'animation des Économistes atterrés, lui rend hommage.