Les Économistes Atterrés
Participation au débat citoyen. D'autres politiques économiques sont possibles !
Abonné·e de Mediapart

76 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2017

Les Économistes Atterrés
Participation au débat citoyen. D'autres politiques économiques sont possibles !
Abonné·e de Mediapart

Face à la crise du logement, quelles politiques ? Conférence débat, 12 décembre 2017

Les Economistes atterrés vous invitent à la conférence-débat : Face à la crise du logement, quelles politiques ?, Mardi 12 décembre 2017, 19h45, Amphi Gestion – Sorbonne, Paris (Entrée par le 17, rue de la Sorbonne - 75005 Paris). Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Avec Pierre MADEC, Manuel DOMERGUE et Jean-Claude DRIANT

Les Économistes Atterrés
Participation au débat citoyen. D'autres politiques économiques sont possibles !
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une crise récurrente

Plus de 60 ans après l’appel de l’Abbé Pierre, la question du logement reste cruciale en France. C’est une urgence sociale : de nombreux ménages vivent dans des conditions de logement précaires, d’autres subissent de longues heures de trajet travail/domicile. Le parc de logement social est notoirement insuffisant. La pénurie a fait du logement le premier poste de dépenses du budget des ménages, bien loin devant l’alimentation. Les ménages consacrent près de 20% de leur revenu au coût de leur habitation principale, une part qui n’a cessé d’augmenter depuis 30 ans. Derrière cette moyenne se cachent de grandes inégalités. Quel que soit le statut d’occupation (locataire du privé ou locataire du parc social, propriétaire accédant ou non), plus le ménage est pauvre, plus le coût du logement pèse sur son revenu. Ce sont les locataires du parc privé et les accédant à la propriété qui consacrent la part la plus importante de leur revenu au logement : plus de 40 % du revenu pour un locataire du parc privé sur cinq. Le coût du logement pèse sur les autres postes de consommation. La hausse des loyers est un facteur d’inflation salariale, sans gain de pouvoir d’achat. C’est aussi une urgence écologique, car selon Négawatt, plus de 40 % de la consommation d’énergie finale provient du secteur résidentiel et des bâtiments.

Cette soirée-débat présentera la situation actuelle du logement en France, analysera les politiques du logement mises en œuvre par les gouvernements successifs et cherchera à définir des stratégies alternatives.

Une politique mise en cause 

La politique du logement est souvent accusée d’être coûteuse et peu efficace. Le gouvernement actuel veut réduire les allocations logement alors qu’elles font partie des prestations les plus redistributives ; il s’attaque aussi aux ressources des sociétés d’HLM bien qu’elles soient indispensables au développement et à l’entretien du parc des logements sociaux). Pourtant, les aides aux logements ne sont pas plus généreuses qu’en Allemagne ou au Royaume-Uni ; la France a proportionnellement moins de logements sociaux que les Pays-Bas.

Les gouvernements précédents ont développé de coûteuses incitations fiscales aux bailleurs privés. Ont-elles été efficaces ? Quel bilan faire de la politique du quinquennat Hollande (extension de la loi SRU, loi ALUR, encadrement des loyers dans les zones tendues, etc.) ?

Quelles politiques pour l’avenir ?

La stratégie libérale vise à offrir plus de rentabilité et de sécurité aux investisseurs et aux bailleurs privés : fin de l’encadrement des loyers, bail mobilité, développement des dispositifs d’incitation à l’investissement locatif, accélération des procédures d’expulsion locative, remise en cause de la loi SRU, etc.. Elle est, selon nous, coûteuse pour les finances publiques et les ménages locataires, qu’elle fragilise.

L’urgence n’est-elle pas la construction massive de logements sociaux, dont certains devraient être réservés aux ménages les plus en difficulté ? N’est-elle pas de favoriser une baisse des prix des logements et des loyers, et de mettre en œuvre un important chantier de rénovation énergétique des bâtiments existants et de rénovation de certains quartiers ?

Comment alors financer ces programmes ambitieux ? Faut-il réserver les logements sociaux aux plus pauvres ou favoriser la mixité sociale ? Quelle place à l’avenir pour le locatif privé ? Faut-il encourager l’accession à la propriété ? Comment lutter contre la spéculation immobilière ? Faut-il réformer la fiscalité de l’immobilier, taxer davantage les plus-values immobilières ? Comment récupérer des logements inoccupés ou peu occupés dans les zones tendues ? Comment mobiliser les terrains non-bâtis ? Comment inciter les communes à participer à cet effort ? Faut-il densifier les centres-villes ? Voici quelques-unes des questions qui seront mises en débat.

Pour en débattre, les économistes atterrés vous invitent :

Mardi 12 Décembre, de 19h45 à 21h45

Amphithéâtre Gestion - Sorbonne,

Entrée par le 17, rue de la Sorbonne - 75005 Paris

(entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles)

Avec :

- Manuel Domergue, Directeur des études à la Fondation Abbé Pierre, coordinateur du Rapport annuel sur l'état du mal-logement, Fondation Abbé Pierre.

- Jean-Claude Driant, Professeur et Chercheur au Lab'Urba à l'Ecole d'Urbanisme de Paris, auteur de Les Politiques du logement en France, La Documentation française, 2015.

- Pierre Madec, Economiste à l’OFCE, auteur de Présidentielle, le logement est-il bien loti ?, Blog de l’OFCE et du blog : http://blogs.alternatives-economiques.fr/madec

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart