Communiqué de soutien à la forêt occupée de Bure

Un communiqué d'occupant.e.s de P8 pour exprimer leur soutien aux camarades de Bure suite à la soudaine et violente action d'explusion de la police française: “L’état français et ses multinationales expulsent aujourd’hui des gent.e.s qui, comme nous, occupent un lieu pour l’habiter avec des pratiques différentes et ainsi continuer de construire un autre monde.” Résistons !!

Nous sommes du collectif des occupant.e.s de Paris 8. Nous sommes des exilé.e.s et des personnes solidaires, françaises ou non. Nous nous battons ici pour la régularisation de celles et ceux d’entre nous qui ont des problèmes de papiers et d’accès au logement. Nous nous battons contre les politiques migratoires françaises et européennes, parce qu’elles détruisent nos vies, parce qu’elles entendent déterminer qui d’entre nous est acceptable et qui devrait retourner mourir ailleurs, dans le Sahara, dans les prisons libyennes, dans les profondeurs de la Méditerranée ou dans les rues glaciales de Paris.

Nous nous battons parce que nous sommes convaincu.e.s qu’un autre monde est possible, un monde sans frontières ni racisme, un monde où un.e exilé.e pourrait rentrer voir sa famille en deuil librement avant de revenir vivre sa vie ici, un monde où on ne serait pas obligé.e de payer plusieurs mois de salaire pour un visa Shengen.

En attendant, dans le monde dans lequel nous vivons et nous luttons, les seules choses qui ne connaissent pas de frontières, ce sont l’argent, les marchandises que l’on nous fait acheter pour rendre plus riches les plus riches, le pillage des ressources de la Terre (matières premières et éléments de terre rares) et les catastrophes environnementales. Ce sont tout particulièrement les risques nucléaires qui ne s’arrêtent pas gentiment aux frontières, contrairement aux dires des dirigeant.e.s français.es pendant Tchernobyl.

À Bure, l’État français veut construire une méga poubelle nucléaire, qui constituerait un risque majeur par-delà les frontières, sur plusieurs dizaines d’années. Ce projet n’a pour objectif que de poursuivre le programme nucléaire français qui, rappelons-le, est intimement lié au passé colonial et à la libre implantation de l’armée française partout dans le monde, provoquant désordre et destruction, pour se servir en matières premières rares. Cette même armée construit et défend des murs, des barbelés, fournit milices, polices, agent.e.s de FRONTEX sur leurs frontières, quitte à transformer la Méditerranée en cimetière.

Pour ce projet, l’État français et ses multinationales expulsent aujourd’hui des gent.e.s qui, comme nous, occupent un lieu pour l’habiter avec des pratiques différentes et ainsi continuer de construire un autre monde. La répression s’abat toujours sur les êtres libres.

C’est pour cela que nous nous sentons solidaires de ces personnes et que nous appelons tout le monde à rejoindre les initiatives de résistance et de soutien, à Bure, en région parisienne et partout ailleurs. Nous appelons notamment à rejoindre la manifestation de soutien de Paris, qui partira de la place Saint-Michel à 18h30.

Parce que leurs frontières n’arrêtent pas le nucléaire, nous souhaitons la destruction de ces fléaux pour la planète et pour l’humanité.

Toute notre solidarité !

Des occupant.e.s de Paris 8, exilé.e.s et personnes solidaires

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.