Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

1014 Billets

15 Éditions

Tribune 2 mai 2016

L'appel des 100 ou le début d'une alternative

«Ensemble, favoriser l’irruption citoyenne pour construire l’alternative» est un appel signé par des universitaires, des artistes, des syndicalistes, des militant-e-s associatif(ve)s et citoyen-ne-s, des élu-e-s et responsables politiques (socialistes, écologistes, communistes, Ensemble, République et socialisme,  Front de gauche, ...) qui porte une réelle pluralité et lance le débat à gauche.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Nous vivons une situation inédite : un capitalisme en crise et pourtant présenté dans le discours dominant comme seul système viable ; une Europe basée sur le libéralisme et éloignée des citoyens ; une crise écologique qui ne trouve pas de solutions à la hauteur ; le développement des tensions internationales et de politiques migratoires mortifères ; une crise globale de la vie politique marquée notamment par la forte montée de l’extrême droite… Cette situation appelle des réponses nouvelles, le refus de tout fatalisme. Nous sommes convaincus de la disponibilité de nombreuses forces et énergies citoyennes pour construire d’autres possibles par la mobilisation populaire.

Nous voulons contribuer à la transformation de notre société, par la remise en cause du productivisme et du consumérisme, par la redistribution des richesses mises au service du progrès social, y comprisau plan international et européen, à rebours des politiques menées actuellement et sous les quinquennats précédents, sous l’aiguillon des organisations patronales et plus particulièrement du Medef, des marchés financiers et des institutions européennes.

Nous refusons les logiques de « guerre au terrorisme » et du tout sécuritaire, le recul des droits et libertés publiques, la recherche de boucs émissaires qui stigmatise des pans entiers de la population.

Nous considérons que l’indispensable transformation de notre société passe par la mobilisation la plus large aux plans politique et social, par des modes d’intervention politique novateurs qui favorisent l’intervention citoyenne et la participation de toutes et tous aux décisions qui les concernent. La puissante mobilisation contre le projet de loi Travail et la mise en échec de la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité démontrent la profondeur de l’aspiration à une autre politique et les importantes disponibilités pour l’engagement citoyen.

Il y a débat à gauche sur la stratégie à l'orée des présidentielles, certains pensent que la réponse est dans une primaire, d'autres font d'autres choix : candidature déclarée, recherches de modalités nouvelles... Quel que soit le choix de chacun aujourd'hui il faut de toutes façons un démarche qui permette de débattre largement et sans exclusive et de sortir du fonctionnement politique habituel afin de mettre dans le paysage des propositions d'urgence susceptibles de rassembler et de redonner de l'espoir.

Nous pensons que le rassemblement des forces de progrès, dans les domaines politique, syndical, associatif, culturel et intellectuel est indispensable pour créer les conditions de la mobilisation populaire. Nous affirmons donc notre volonté commune d’œuvrer à ce rassemblement, pour l’inscrire dans la durée et favoriser l’irruption citoyenne dans le débat public.

Dans ce sens, nous voulons co-organiser des débats en territoire, ouvert à toutes et à tous sans exclusive, pour construire et adopter un corpus de propositions de mesures d’urgences qui contribueraient à améliorer significativement et rapidement les conditions de vie de toutes et tous.

Ces mesures d’urgences devraient être pleinement intégrées dans les propositions des candidat-e-s aux élections présidentielles et législatives de 2017.

Elles constitueraient notre bien commun pour mener une campagne et construire des candidatures d’unité lors de ces échéances électorales.

Premiers signataires :

Christophe Aguiton, altermondialiste; Nils Andersson, ancien éditeur; Marie-Christine Aragon, conseillère générale - PS-64; Gérard Aschieri, syndicaliste; Isabelle Attard, députée; Clémentine Autain, porte-parole – Ensemble !,

Marinette Bache, conseillère de Paris - R&S; Bertrand Badie, professeur des universités; Guillaume Balas, député européen - PS; Francine Bavay, Ecologie sociale; Julien Bayou, porte-parole – EELV; Roland Benarous, directeur de recherche scientifique; Sophie Beroud, politiste; Antoine Blocier, écrivain; Jacques Boutault, maire du 2ème arrondissement de Paris - EELV; Jean-Claude Branchereau, syndicaliste; Patrick Brody, syndicaliste; Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris - PCF/ FdG,

Eric Cabanis, syndicaliste; Jean-Marc Canon, syndicaliste; Fanélie Carrey-Conte, députée - PS; Françoise Castex, ancienne députée européenne; Jean-Claude Chailley, secrétaire général - Résistance sociale; Martine Chantecaille, conseillère municipale - La Roche sur Yon - PS; Guy Chapouillié, professeur des universités, réalisateur; Tuncay Cilgi, syndicaliste, co-animateur - Collectif Stop 3 CDD; Sergio Coronado, député - EELV; Annick Coupé, syndicaliste; Alexis Cukier, philosophe; Cécile Cukierman, sénatrice - PCF/FdG, conseillère régionale Rhône-Alpes/Auvergne,

Olivier Dartigolles, porte-parole - PCF; Caroline de Haas, féministe; Christophe Delecourt, syndicaliste; Karima Delli, députée européenne - EELV; Héléne Derrien, militante santé; Lina Desanti, syndicaliste; Pascal Dessaint, écrivain; Jean Pierre Dubois, militant droits de l'Homme;  Michel Duffour, ancien ministre - PCF,

Patrick Farbiaz, Ecologie sociale; Gérard Filoche, bureau national - PS; Esther Fouchier, militante féministe; Jean-Pierre Fourré, porte-parole - R&S, ancien vice-président de l’Assemblée nationale,

Nadine Garcia, syndicaliste; Bertrand Geay, sociologue et militant associatif; Karl Ghazi, syndicaliste; Jean Luc Gibelin, vice-président Midi-Pyrénées/Languedoc Roussillon - PCF/FdG; Magali Giorgetti, syndicaliste; Roland Gori, psychanalyste; Pierre-Henri Gouyon, universitaire; Sylvie Guinand, syndicaliste, 

Jean-Marie Harribey, économiste, conseil scientifique - Attac,

Michel Jallamion, responsable - Convergence services publics; Dominique Jobard, syndicaliste; Marianne Journiac, secrétaire nationale - R&S,

Pierre Khalfa, Fondation Copernic; Abdessalam Kleiche, co-responsable de la commission transnationale - EELV,

Daniel Labouret, responsable régional - R&S - Aquitaine-Limousin/Poitou-Charentes; Annie Lahmer, conseillère régionale - EELV; Didier Lassauzay, syndicaliste; Ben Lefetey, militant écologiste et altermondialiste; Didier Le Reste, maire-adjoint 10ème arrondissement de Paris - PCF/FdG; Thierry Lescant, syndicaliste; Isabelle Lorand, chirurgienne, exécutif national - PCF; Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice, bureau national - PS,

Nöel Mamère, député écologiste; Jean-Claude Mamet, Ensemble !; Marc Mangenot, Fondation Copernic; Bénédicte Manville De Cecco, conseillère régionale Ile de France - EELV; Philippe Marlière, politiste; Claude Martin, syndicaliste; Myriam Martin, porte-parole - Ensemble !; Christiane Marty, féministe; Gus Massiah, altermondialiste; Pierre Ménard, responsable - Convergence nationale Rail; Roland Merieux, Ensemble !;  Btissam Mnari, animatrice collectif Stop 3 CDD; Ricardo Montserrat, auteur dramatique, scénariste; René Monzat, journaliste, Espace Marx; Gérard Mordillat, auteur, cinéaste; Marie-Thèrése Mutin, éditrice, ancienne députée européenne,

Dominique Noguères, avocate, militante des droits de l’Homme,

Willy Pelletier, Fondation Copernic; Jean-François Pellissier, porte-parole – Ensemble !; Loïc Pen, urgentiste, comité de défense de l’hôpital; Nathalie Perrin-Gilbert, maire du 1er arrondissement de Lyon;  Jean-Claude Petit, compositeur, chef d’orchestre; Claire Pessin Garric, militante associative de l'éducation populaire,

Serge Regourd, professeur des universités,

Jean-Michel Sala, syndicaliste; Nicolas Sansu, député-maire de Vierzon - PCF/FdG; Pierre Santini, comédien,

Baptiste Talbot, syndicaliste; Eric Thouzeau, conseiller régional Pays de Loire - PS; Hocine Tmini, acteur des quartiers, adjoint au maire de Vitry-sur-Seine; Claude Touchefeu, conseillère municipale Toulouse - PS;  Stéphanie Treillet, Ensemble !;  Maryse Tripier, sociologue de l’immigration; Guy Tresallet, syndicaliste; Aurélie Trouvé, économiste, conseil scientifique - ATTAC,

Raymond Vacheron, syndicaliste; Marie-Christine Vergiat, députée européenne - Front de Gauche; Marie Pierre Vieu, éditrice, exécutif national - PCF;  Emmanuel Vire, syndicaliste.

Anne Weber, directrice de recherche émérite – CNRS...

Si vous voulez nous rejoindre, merci d’envoyer un mail à : 1ermaiappeldes100@gmail.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
L’« année zéro » de la diplomatie allemande
La Russie vient de donner une rude leçon de géopolitique à l’Allemagne en lui rappelant sa vulnérabilité militaire et économique. Pour la diplomatie allemande, qui a misé sur la carte russe pendant vingt ans, l’humiliation est profonde, et le constat brutal. Premier volet de notre série sur « l’adieu au pacifisme » outre-Rhin.
par Thomas Schnee
Journal — Liberté d'expression
Un retour sur l’affaire Rushdie
Alors que Salman Rushdie a été grièvement blessé vendredi 12 août, nous republions l’analyse de Christian Salmon mise en ligne en 2019 à l’occasion des trente ans de l’affaire Rushdie, lorsque l’ayatollah Khomeiny condamna à mort l’écrivain coupable d’avoir écrit un roman qu’il jugeait blasphématoire. Ce fut l’acte inaugural d’une affaire planétaire, sous laquelle le roman a été enseveli.
par Christian Salmon
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule : « Beaucoup de travail et de questions »
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat