Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

1027 Billets

15 Éditions

Tribune 8 mars 2021

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Le féminisme nous appartient

« Invisibilisées à toutes les échelles, nous sommes pourtant des actrices centrales de nos villes ». À l’initiative de l'association Femmes et dignité, une centaine de citoyennes refusent d'être « des marionnettes tantôt victimes, tantôt coupables d’un patriarcat seulement et uniquement ”étranger” ». « Nous, femmes citoyennes des quartiers populaires, affirmons ce jour que le féminisme nous appartient et que les tentatives de ceux qui veulent nous en déposséder sont vaines ».

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Nous sommes aujourd’hui le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. De toutes les femmes.

Nous, femmes citoyennes des quartiers populaires, affirmons ce jour que le féminisme nous appartient et que les tentatives de ceux qui veulent nous en déposséder sont vaines.

Dans nos différentes expériences, on nous a fait comprendre que le féminisme ne devait pas être notre affaire. 

L’idéal féministe, pourtant profondément et par essence radical, a en effet été récupéré par une frange conservatrice de la classe dirigeante.

Le projet de loi Séparatismes examiné dernièrement en a été la preuve la plus criante. En prétextant prendre fait et cause pour les femmes, ce projet de loi a porté une idéologie profondément raciste.

Cette dangereuse opération de communication n’a aucunement eu pour priorité l’égalité des sexes. Elle nous a au contraire stigmatisées. Nous sommes devenues, le temps d’un débat public, des corps examinés à la loupe.

Des marionnettes tantôt victimes, tantôt coupables d’un patriarcat seulement et uniquement « étranger ».

Le combat féministe n’est pas toujours le bienvenu dans les milieux militants de nos villes. Il est parfois considéré comme étant « contre » les classes populaires.

Pourtant, les femmes sont en première ligne de toutes les violences. La crise sanitaire a aggravé cette précarisation en faisant basculer un million de personnes dans la pauvreté, dont beaucoup de femmes.

Soignantes, caissières, personnels des EHPAD, agentes d’entretien : nombreuses sont les femmes de nos villes ayant une activité dite essentielle, cependant, elles sont les grandes oubliées des plans de relance.

Invisibilisées à toutes les échelles, nous sommes pourtant des actrices centrales de nos villes. Maraudes, actions humanitaires, soutien scolaire, parents d’élèves : nous sommes présentes partout et même très souvent majoritaires.

Revendiquée publiquement ou non, l’idéal féministe est bel et bien incarné et en mouvement. Le féminisme n’est pas un luxe, une fioriture ou un caprice mais une lutte vitale pour l’égalité des sexes.

Ces mots sont adressés à tous ceux qui, de part et d’autre, considèrent que le combat féministe n’est l’affaire que des riches et/ou des blancs.

Le féminisme nous appartient, ne vous en déplaise.

Signataires :

Morgane Aït Abdallah, habitante de Bondy et étudiante en notariat
Soledad André, citoyenne
Lynda-May Azibi, militante féministe
Lamia Batata, habitante de Saint-Denis et adhérente de l’Union des étudiants communistes
Safyata Bawol, habitante de Bondy et étudiante en économie
Rabia B., habitante de Villepinte, étudiante en finance et stratégie
Lydia Benamara, habitante du 19ème arrondissement de Paris et étudiante 
Cirine Ben Azoune, habitante de Bondy et co-présidente de Femmes et dignité
Manar Ben Azoune, habitante de Bondy et étudiante en psychologie
Laura Biaud, habitante de Paris, originaire de Villeneuve-la-Garenne
Léa Boisdur, ingénieure
Manon Chabane, habitante de Livry-Gargan et étudiante BTS optique
Anaïs Cheba, habitante des Pavillons-sous-bois et étudiante en droit 
Lamia Chebbah, habitante de Saint-Denis et attachée territoriale
Mélissa Coëzy, habitante d’Osny et masseuse
Inès Colot, enseignante
Elsa Dupommier-Rouillard, habitante de Bondy et féministe syndicaliste insoumise 
Amélie Durand Keriako, artiste
Cécile Drilleux, habitante de Paris et militante syndicale
Iman El Hakour, habitante de Paris et étudiante en science politique et militante féministe, anti-raciste 
Camélia El Ouariachi, habitante de Cergy et investie dans l’égalité des chances
Pauline Eschapasse, Sage-Femme 
Ghizlane Fenane, artiste engagée et réalisatrice et habitante de Stains
Sounita Fopa, fiscaliste et militante
Marie Foucray, habitante de Saint-Denis et étudiante 
Erika Fosso, habitante de Stains et Co-Présidente du Collectif FUCT (Femmes Unies et Citoyennes du Territoire)
Marianne Garnier, citoyenne
Habibitch f.k.a. Ari De B, danseuse et activiste
Maïmouna Haïdara, habitante de Stains et avocate
Assia Hebbache, habitante de Bondy et co-présidente de Femmes et dignité 
Zina Hebbache, habitante de Romainville et sage-femme
Juliette Huchon, habitante du Blanc-Mesnil et membre de l’association Ghettup
Anaïs Justin, habitante de Bobigny et laborantine
Rania K, avocate, d’origine balbynienne et habitante de Paris
Safia Kasdi, habitante d’Argenteuil
Samia Khennous, avocate
Alexandra Krimian, artiste et habitante de Pantin
Tesnym Laïmene, étudiante et membre de l’association Ambition campus
Amy Langlois, habitante d’Aulnay-Sous-Bois et aide-soignante en réanimation
Danièle Langlois, habitante des Pavillons-sous-bois et retraitée directrice d’agences La Poste
Chloé Levy-Soulard, habitante de Bondy et étudiante en notariat
Amaria Mahmdoud, habitante du Blanc-Mesnil et étudiante-infirmière
Kenza Mehdaoui, habitante de Saint-Denis et apprentie acheteur public
Lilya Meniaoui, habitante de Clichy-sous-bois et étudiante-infirmière
Dorine Merras, habitante de Gagny et étudiante en droit
Audrey Messafeur, conseillère juridique 
Selma MGN, habitante de Saint-Denis et assistante d’éducation
Fama Niasse, habitante de Montreuil et ancienne croupière
Emma Nitusgau, habitante de Bondy et arbitre FFF, footballeuse
Clélia Prot, chargée de production dans le spectacle
Amna Ragued , habitante de Bobigny et étudiante infirmière
Piraveena Ravichandran, habitante de Bondy et étudiante-infirmière
Alice Renaudet, habitante de Marseille et psychologue spécialisée dans l'intervention auprès d'enfants/adolescents autistes
Lina Saib, habitante de Gennevilliers et étudiante en droit
Mariama Seïdi, habitante de Bobigny et membre du MC93
Sonia Salhi, habitante de Villepinte
Aminata Sow, habitante de Bobigny et étudiante-infirmière
Saïra Syed, habitante d'Ivry-sur-seine et sophrologue
Aminata Sylla, habitante de Saint-Denis et étudiante-infirmière
Bety la rose Tchala-Sare, habitante des Pavillons-Sous-Bois et étudiante à la Sorbonne 
Dieynaba T, habitante du Kremlin-Bicêtre et étudiante en communication
Doryane Verdiglione, habitante de Bagnolet et étudiante BTS MCO
Irles Yacoubi, habitante de l'Île-saint-denis et auto-entrepreneuse 
Manar Yahyaoui, habitante Montreuil et aide-soignante en maternité
Soumaya Zbairi, habitante de Noisy-le-sec  et étudiante-infirmière

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le ministre Éric Dupond-Moretti est renvoyé devant la Cour de justice
Éric Dupond-Moretti devient le tout premier ministre de la justice en exercice à être renvoyé devant la Cour de justice de la République pour des faits commis dans l’exercice de ses fonctions. Le garde des Sceaux est accusé de « prise illégale d’intérêts » après avoir fait pression sur plusieurs magistrats anticorruption.
par Michel Deléan
Journal — Gauche(s)
Au-delà de l’affaire Bayou, la vague écoféministe secoue les Verts
Les écologistes réunis en conseil fédéral ont pris date pour leur prochain congrès sur fond de sidération face à l’affaire Bayou. Plus profondément, la place du courant écoféministe incarné par Sandrine Rousseau bouleverse les habitudes du parti.
par Mathieu Dejean
Journal
Damien Abad à l’Assemblée : un retour en toute impunité
Alors qu’ils ont poussé des hauts cris à propos de l’affaire Quatennens, les députés de Renaissance affirment n’avoir aucun mal à accueillir l’ancien ministre des solidarités au Palais-Bourbon, malgré les accusations de viol ou de tentative de viol qui le visent. Une question, disent-ils, de « présomption d’innocence ».
par Pauline Graulle et Christophe Gueugneau
Journal — International
Lula en tête, Bolsonaro résiste
Si Lula rassemble 48,4 % des voix au premier tour, Bolsonaro crée la surprise en dépassant les 43 %. La vigueur de l’extrême droite se retrouve aux élections législatives et des gouverneurs locaux qui se déroulaient aussi dimanche. Le mois de campagne qui reste s’annonce tendu.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Voix d'Iran - « Poussez ! »
À ce stade, même s'il ne reste plus aucun manifestant en vie d'ici demain soir, même si personne ne lève le poing le lendemain, notre vérité prévaudra, car ce moment est arrivé, où il faut faire le choix, de « prendre ou non les armes contre une mer de tourments ».
par sirine.alkonost