Soutien au peuple algérien dans sa marche pacifique et résolue vers sa liberté

Depuis mi-février 2019, un mouvement populaire massif fait renaitre le rêve d'une Algérie libre et démocratique. Le pouvoir, représenté par le chef d’état-major de l’armée, a décidé «d’imposer son agenda électoral». Des associations et organisations appellent à un meeting de solidarité à Paris le 9 novembre en soutien au peuple algérien: «Face à cette répression, nous ne devons pas nous taire»

Depuis la mi-février 2019, un mouvement populaire massif et inédit dans l’histoire de l’Algérie fait renaitre le rêve des Algériennes et des Algériens pour un pays libre et démocratique où les citoyens veulent vivre dans la sécurité et dans la dignité.

Par son caractère pacifique, son atout majeur et décisif, il ne cesse de rejeter le climat de peur, alimenté par des années de violation permanente des droits de l’Homme et que le pouvoir cherche à activer de nouveau.

Ces dernières semaines, le pouvoir autoritaire, représenté par le chef d’état-major de l’armée, a décidé d’imposer son agenda électoral en « ordonnant » l’organisation de l’élection présidentielle le 12 décembre prochain. Son rejet massif comme les deux tentatives précédentes (avril et juillet derniers) fait craindre au pouvoir l’échec de son scénario.

En s’entêtant dans cette voie, en systématisant la répression – kidnappings, arrestations arbitraires de militants et de manifestants, passages à tabac de manifestants, matraquages médiatiques et campagnes de haine sur les réseaux sociaux, bouclage par la gendarmerie de la capitale, présence policière massive, etc. –, le pouvoir fait courir les plus grands dangers au pays, à sa stabilité et à sa cohésion.

Face à cette répression, nous ne devons pas nous taire. Nous tenons à réitérer notre dénonciation ferme et vigoureuse des actes commis par un pouvoir autoritaire, et interpellons toutes les organisations de défense des droits de l’Homme pour que cessent la répression, les persécutions en tous genres, et que soient libérés tous les détenus d’opinion.

Nous, associations et organisations algériennes en France, appelons toutes les consciences libres dans le monde à se joindre à cet appel pour apporter notre soutien au peuple algérien dans sa marche pacifique et résolue vers sa liberté.

Toutes et tous au meeting de solidarité internationale avec le peuple algérien !

Samedi 9 novembre 2019 (13 heures-17 heures),
Bourse de travail, salle Eugène-Henaff,
85, rue Charlot, 75003 Paris (métro République)

[Pour soutenir cet appel au meeting : acda.dz@gmail.com]


Premières associations et organisations signataires :

Agir pour le changement et la démocratie en Algérie (ACDA)
Alliance des démocrates de la diaspora algérienne (ADDA)
APEL-Egalité
Collectif « Debout l’Algérie »
Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie (CFDA)
Comité de citoyens algériens en France pour une Assemblée constituante souveraine (CCAF-PACS)
Dzayer 2.0
Front des forces socialistes (FFS)-France Nord
Jil Jadid-Europe
L’Algérie du renouveau
Mouvement démocratique et social (MDS)-France
Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD)
Réseau algérien de lutte contre la répression et pour la libération des détenus d’opinion.
Révolution du sourire
Riposte internationale
Union pour le changement et le progrès (UCP)-France

 

Associations et organisations solidaires intervenant au meeting :

Association Josette-et-Maurice-Audin
Coordination maghrébine des organisations des droits humains (CMODH)
Collectif national pour les droits des femmes (CNDF)
Confédération générale du travail (CGT)
Confédération nationale du travail (CNT)
Ligue des droits de l’Homme (LDH)
FALDI (Forum des associations de luttes démocratiques de l’immigration)
Fédération syndicale unitaire (FSU)
Union syndicale Solidaires
Ensemble !
Europe Ecologie-Les Verts (EELV)
La France insoumise (LFI)
Nouveau parti anticapitaliste (NPA)
Parti communiste français (PCF)
Parti socialiste

 

Associations et organisations solidaires :

Assemblée citoyenne des originaires de Turquie (ACORT)
Association de défense des droits de l'Homme au Maroc (ASDHOM)-France
Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (AFAPREDESA)
Association marocaine des droits humains (AMDH) – île-de-France
Association des Marocains en France (AMF)
Association des travailleurs maghrébins de France (ATMF)
Association des Tunisiens en France (ATF)
Association démocratique des Tunisiens en France (ADTF)
Association euro-méditerranéenne
Association Paris-Alger Solidarité (APAS)
Association Tous pour l'Intégration des migrants au Maroc (ATIMA)
Centre d'études et d'initiatives de solidarité internationale (CEDETIM)
Collectif national pour les droits des femmes (CNDF)
Collectif 3 C
Comité pour le respect des libertés et des droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)
Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH)
Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR)
Femmes plurielles
Forum des alternatives (Maroc)
Forum France-Algérie
Forum Palestine Citoyenneté
Gauche révolutionnaire
Groupe « Militant »
Immigration, développement et démocratie (IDD)
Pour une écologie populaire et sociale (PEPS)
SOS-Racisme
Union juive française pour la paix (UJFP)
Union des Tunisiens pour l'action citoyenne (UTAC)
Observatoire marocain des libertés publiques (Maroc)


Avec le soutien de :
Pierre Audin
Boualem Azahoum, militant associatif
Etienne Balibar, philosophe
Akram Belkaïd, journaliste, écrivain
Farouk Belkeddar, militant associatif
Fatima Bellili, militante associative
Madjid Benchikh, juriste
Zakaria Benlahrech, avocat inscrit au barreau d'Alger
Ben Mohamed, poète
Mohammed Ben Saïd, responsable associatif de la FTCR (Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives)
Sophie Bessis, historienne
Saïd Bouamama, sociologue
Maylis Isabelle Bouffartigue, metteure en scène, dramaturge
Nadir Boumaza, géographe sociologue
Alima Boumediene Thiery, avocate
Youssef Brahimi, militant écologiste
Gyslaine Cara, auteure
Gérard Chaouat
Hedi Chenchabi, militant associatif et culturel
Mouhieddine Cherbib, président de la CRLDHTunisie
Mohsen Dridi, militant associatif
Nassera Dutour, militante associative
Guillaume Duval, journaliste
Nacer El Idrissi, président de l’ATMF (Association des travailleurs maghrébins de France)
Driss Elkherchi, militant associatif
Nadia El Fani, cinéaste
Mohammed-Lakhdar Ellala, président de l’ATF (Association des Tunisiens en France)
Chedly Elloumi, militant associatif
El Moustache, artiste peintre
Raoudha Faouel, militante politique et associative
Patrick Farbiaz, militant écologiste
Mohamed Fellag, acteur, humoriste
Jean-Pierre Filiu, historien
Souad Frikech, présidente de l’AMF (Association des Marocains en France)
René Gallissot, historien
Sadek Hadjerès, historien, militant politique
Ahmed Hanifi, auteur
Mohammed Harbi, historien
Fatiha Hassanine,  retraitée et militante
Mahmoud Hussein, écrivains
Hana Jaber, chercheuse
Aïssa Kadri, sociologue
Mohand Kechadi, retraité
Myriam Kendsi, artiste peintre
Robert Kissous, économiste
Abdessalam Kleiche, responsable de la Commission transnationale/EELV
Abdellatif Laabi, écrivain poète
Kamal Lahbib, défenseur des droits de l'Homme
Annie Lahmer, conseillère régionale EELV
Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire
Gilles Lemaire, militant associatif
Gilles Manceron, historien
Pierre Mansat, président de l'association Josette et Maurice Audin
Gus Massiah, économiste
Annie Mécili, veuve d'Ali Mécili
Karim Messaoudi, militant associatif
Umit Metin, militant des droits humains et de l’immigration
Bachir, Moutik, militant associatif
Jacqueline Oumer, militante associative (Coup de Soleil) et politique (PS)
Rahim Rezigat, responsable associatif
Marguerite Rollinde, militante des droits humains
Khadija Ryadi, coordinatrice du CMODH (Coordination maghrébine des organsations des droits humains)
Lana Sadeq, responsable associative Forum Palestine Citoyenneté
Madani Safar-Zitouni, sociologue de l’urbain
Michèle Sibony, militante associative UJFP
Hassen Slama, professeur d’Université, Palerme (Italie)
Mohamed Smida, militant politique et associatif
Emmanuel Terray, anthropologue
Abdallah Zniber, militant associatif

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.