Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

952 Billets

15 Éditions

Tribune 9 déc. 2021

Déclaration d’amitié au peuple chilien

[Republication] Alors que le deuxième tour de l’élection présidentielle au Chili se tient le 19 décembre, un ensemble de personnalités politiques et culturelles apportent leur soutien à Gabriel Boric face au candidat d'extrême droite José Antonio Kast. « Un peu partout dans le monde, le nationalisme est de retour. Ce révisionnisme historique, cette rhétorique xénophobe, ce mépris des droits des femmes, ce climatoscepticisme, cette régression civilisationnelle doivent être combattus partout. »

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Au Chili, pour le deuxième tour de l’élection présidentielle, qui se tiendra le 19 décembre, l’un des deux candidats, José Antonio Kast, est d’extrême droite.

Quand il fait l’apologie du général Pinochet, lequel fit assassiner le président Salvador Allende lors du putsch de 1973, il nous rappelle celui qui en France fait celle du maréchal Pétain.

Un peu partout dans le monde, le nationalisme est de retour. Ce révisionnisme historique, cette rhétorique xénophobe, ce mépris des droits des femmes, ce climatoscepticisme, cette régression civilisationnelle doivent être combattus partout.

Le Chili vit sous une constitution proclamée par le régime du général Pinochet en 1980.

Alors qu’à l’issue d’un vaste mouvement populaire, une Assemblée constituante prépare une rupture définitive avec ce passé, l’élection présidentielle se joue entre un zélateur du général Pinochet et un candidat démocrate, soutenu par de nombreux partis - communiste, démocrate-chrétien, pour la démocratie, radical, socialiste.

Contre José Antonio Kast, Gabriel Boric, qui défend la mémoire de Salvador Allende, fut, en 2011, un des leaders du mouvement des jeunes pour la gratuité de l’enseignement supérieur – supprimée par le général Pinochet en 1981.

Il soutient la rupture avec l’ordre constitutionnel dicté par le général Pinochet afin d’établir les droits des femmes, une éducation gratuite, la sécurité sociale, un système de retraite équitable. Face à la crise climatique, il promeut une transition écologique vers plus d’économie circulaire.

Gabriel Boric est le candidat d’un avenir civilisé. Sa victoire serait une bonne nouvelle pour le monde entier.

Signataires

Étienne BALIBAR, philosophe.
Bérénice BEJO, actrice.
Laurent BINET, écrivain.
Geneviève BRISAC, écrivaine.
Marie-George BUFFET, députée, ancienne ministre.
Hélène CIXOUS, écrivaine.
COSTA-GAVRAS, cinéaste.
Didier DAENINCKX, écrivain.
Arnaud DESPLECHIN, cinéaste.
Marie DESPLECHIN, écrivaine.
Annie ERNAUX, écrivaine.
Olivier FAURE, Premier secrétaire du Parti socialiste, député.
Aurélie FILIPPETTI, écrivaine, ancienne ministre.
Robert GUÉDIGUIAN, réalisateur, producteur et scénariste.
Nedim GÜRSEL, écrivain.
Benoît HAMON, responsable d’ONG, ancien ministre.
Michel HAZANAVICIUS, réalisateur, scénariste, producteur, acteur.
Anne HIDALGO, maire de Paris.
Yannick JADOT, eurodéputé,
Georges KIEJMAN, avocat, ancien ministre.
Jack LANG, ancien ministre.
Jean-Luc MÉLENCHON, député, ancien ministre.
Ariane MNOUCHKINE, metteuse en scène de théâtre, scénariste, réalisatrice.
Toni NEGRI, philosophe.
Alfredo PENA-VEGA, sociologue.
Michèle RAY GAVRAS, productrice.
Fabien ROUSSEL, secrétaire national du Parti communiste français, député.
Ségolène ROYAL, ancienne ministre.
Jean-Marc SALMON, sociologue, historien.
Claire SIMON, scénariste, actrice, réalisatrice.
Dominique VOYNET, ancienne ministre.
Éric VUILLARD, écrivain.

RÉFÉRENCES DES APPELS DES PARTIS DU CHILI À VOTER GABRIEL BORIC :

Démocratie chrétienne

Parti pour la démocratie Parti radical

Parti socialiste

https://www.latercera.com/politica/noticia/yasna-provoste-anuncia-su-apoyo-a-la-candidatura-de-gabriel-boric-para-la-segunda-vuelta-con-kast/O5ZHVQ6LRRFJVPSWDDLLXBTBVE/

https://m.elmostrador.cl/elecciones-2021/2021/11/28/mi-planteamiento-sera-votar-por-gabriel-boric-carolina-goic-define-postura-previo-a-junta-nacional-dc-que-define-actuacion-en-segunda-vuelta/

https://www.biobiochile.cl/noticias/nacional/chile/2021/11/21/ppd-anuncia-apoyo-a-boric-sin-condiciones-ni-negociaciones.html

https://m.elmostrador.cl/dia/2021/11/27/consejo-general-del-partido-radical-proclama-de-forma-unanime-a-boric-como-candidato-del-partido-y-llama-a-formar-comandos-autoconvocados/

https://www.t13.cl/noticia/elecciones-2021/politica/partido-socialista-respalda-gabriel-boric-segunda-vuelta-21-11-2021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
« La harraga ne s’arrêtera jamais » : un passeur algérien raconte son « business » florissant
En 2021, de nombreuses personnes ont tenté de quitter l’Algérie et rejoindre l’Europe par la mer, débarquant à Almeria, Carthagène ou aux Baléares. Dans le sud de l’Espagne, Mediapart s’est s’entretenu longuement avec un de ces « guides » qui déposent les « harraga » (exilés) en un aller-retour. 
par Nejma Brahim
Journal — Logement
À Lyon, une école occupée pour aider une famille sans logement
Le collectif citoyen « Jamais sans toit » a commencé l’occupation de l’école Michel-Servet, dans le 1er arrondissement, pour témoigner son soutien à deux enfants scolarisés ici sans logement avec leurs parents. À l’heure actuelle, dans la métropole lyonnaise,  110 enfants et leurs familles sont à la rue.
par Faïza Zerouala
Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles