Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

996 Billets

15 Éditions

Tribune 12 sept. 2016

Contre l’intimidation économique

La publication par deux économistes néolibéraux, Pierre Cahuc et André Zylberberg, d’un brulot taxant de «négationnisme» tous les courants de pensée en dehors du leur continue de susciter de vives indignations. Dans une déclaration, des journalistes de plusieurs médias dénoncent à leur tour «cette tentative d’intimidation» et se refusent à «tronquer les indispensables débats politiques sur les questions économiques dont les citoyens ont besoin plus que jamais à l’approche d’échéances électorales majeures pour notre pays».

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Deux économistes de renom ont trouvé le temps de produire un brûlot destiné à déconsidérer les économistes dit « hétérodoxes », qui ont surtout le tort de ne pas penser, ni de réfléchir selon les mêmes critères que les deux auteurs. Contre ces hérétiques, par ailleurs chercheurs et professeurs d’université reconnus, l’attaque est d’une violence tout à fait particulière. Ils seraient des « pseudo-scientifiques », rien moins que  promoteurs d’un retour à l’obscurantisme.

L’attaque se double d’une calomnie puisque ces hérétiques seraient du même acabit que les climato-sceptiques, qui niaient la réalité du réchauffement climatique et ses causes humaines ou, pire encore, que les « conseillers » stipendiés du lobby du tabac. Ce livre poursuit un but, affiché dès le titre : « Le négationnisme économique et comment s’en débarrasser ». Il s’agit bien de cela : éradiquer une manière de pensée différente, concurrente, afin de conserver le quasi-monopole intellectuel et académique acquis par des universitaires qui ne reconnaissent de fait que le jugement de ceux qui pensent comme eux-mêmes.

Cette tentative d’intimidation s’étend aussi aux relais d’opinion. Les journalistes sont sommés de se ranger sous l’autorité de la vraie science économique et donc de bannir de leurs articles les références aux hétérodoxes.

Nous journalistes réaffirmons que nous ne nous laisserons pas s’installer un climat de chasses aux sorcières sous couvert de promotion de la « vraie science ».

Nous connaissons d’expérience ce qu’il en coûte de ne pas faire la place aux opinions divergentes, aux solutions différentes, et de tronquer les indispensables débats politiques sur les questions économiques dont les citoyens ont besoin plus que jamais à l’approche d’échéances électorales majeures pour notre pays. La diversité des opinions est constitutive de nos sociétés démocratiques. C’est notre devoir de continuer à la faire vivre.

Les signataires :

Eric Aeschimann (L’Obs),

Cyprien Boganda (l’Humanité Dimanche)

Catherine Boullay (France Inter),

Sylvain Bourmeau (France culture)

Christian Chavagneux (Alternatives économiques),

Vittorio de Filippis (Libération)

Romaric Godin (La Tribune),

Laurent Jeanneau (Alternatives Economiques),

Pierre-Henri Lab (l’Humanité Dimanche),

Emmanuel Lévy (Marianne),

Erwan Manac’h ( Politis)

Laurent Mauduit (Mediapart),

Antoine Mercier (France Culture),

Isabelle Motrot (Causette)

Hervé Nathan (Marianne),

Martine Orange (Mediapart),

Antoine Peillon (La Croix),

Luc Peillon (Libération)

Agnès Rousseaux (Basta !)

Dominique Sicot (L’Humanité Dimanche),

Mathias Thépot (La Tribune),

Adrien de Tricornot (Le Monde)

Cette tribune demeure ouverte à d’autres signatures,  qui seront recueillies par les collègues d’Alternatives Economiques, Marianne et Mediapart

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter