Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

1001 Billets

15 Éditions

Tribune 12 oct. 2020

En défense de Maâti Monjib et de la liberté d'expression au Maroc

Maâti Monjib, historien et journaliste marocain, vient de faire l’objet le 7 octobre d’une nouvelle enquête pour « blanchiment de capitaux ». Universitaires, journalistes et militants Français et Marocains dénoncent « l'acharnement » dont est victime Maâti Monjib et l' « instrumentalisation de la justice en vue de faire taire une nouvelle fois les voix qui dérangent ».

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Cessez l’acharnement judiciaire contre l’Historien marocain Maâti Monjib.

Maâti Monjib, historien et journaliste marocain, vient de faire l’objet le 7 octobre d’une nouvelle enquête pour « blanchiment de capitaux ».

Elle s’inscrit dans la déjà longue histoire d’un procès sans fin (voir ici et ), ouvert en novembre 2015 et reporté 20 fois depuis (une prochaine audience est fixée au 29 octobre avec 7 autres journalistes cités). Elle s’étend maintenant à toute sa famille, avec des procédés d’intimidation inacceptables.

Ces procédures témoignent d’une « instrumentalisation de la justice en vue de faire taire une nouvelle fois les voix qui dérangent », comme l’a dénoncé Reporters sans frontières au sujet du Maroc.

Elles s’inscrivent dans une véritable campagne répressive du pouvoir utilisant « les médias de diffamation », qualifiés comme tels par 110 journalistes marocains en juillet dernier. Les accusations de malversations ou d’ordre sexuel sont en effet devenues monnaies courantes, en particulier contre les journalistes indépendants.

L’acharnement dont est victime Maâti Monjib, participe de ce viol permanent des droits de l’Homme les plus fondamentaux. Ils concernent à la fois la liberté d’expression et la justice sociale.

Nous nous engageons à les défendre et avec eux, un de leur plus constant défenseur, Maâti Monjib. Nous engagerons pour cela, tous les moyens de droit et de protestation publique. Cette pétition en est un premier acte.

Signataires :

Ayad Ahram, Président de l’ASDHOM
Paul Alliès, professeur d’université émérite
Claude Arnaud, comité France-Palestine
Jean-Paul Augier, comité de solidarité avec le professeur Monjib
Bachir Ben Barka - universitaire retraité
Saâd Ben Barka, ingénieur informaticien
Ben Aziz, militant associatif
Radouane El Baroudi, cameraman
Ali Bennani, activiste humanitaire
Mohamed Bentahar, Militant associatif
Michel Calvo, maire-adjoint Montpellier
Enrico Campofreda, journaliste.
Odile Chautad, comité France Palestine
Joel Combres, journaliste
Jean Claude Davenne, militant associatif
Bernard Dreano, Cedetim
Bernard Fainzang, Inspecteur honoraire Education Nationale
Said FawziI, ancien président de L'ASDHOM
Frédéric Figeac, enseignant
Richard Greeman, universitaire
Pierre Grimaud, enseignant
Kamel Labidi,  association Vigilance pour la Démocratie et l’Etat civique
Sandrine Lacombe, militante Acat
Zora Larbi, militante associative
Martin Lavoyer, militant associatif
Olivier Le Cour Grandmaison, Universitaire
Jean-Louis Legalery, Universitaire
Brigitte Lescaret, enseignante
Gérard Logie, militant associatif
Monique Logie, enseignante
El Houssine Majdoubi Bahida, journaliste
Monique Magana, militante associative
Jacqueline Magnier, enseignante
Hicham Mansouri, comité de solidarité avec le professeur Monjib
Georges Martel, militant associatif
Jean Masse, militant associatif
Jean-François Mekel, journaliste
Vincent Millet, conseiller municipal, délégué à la culture
Mohammed Naciri militant associatif
Joseph Tual,  Grand reporter
Marguerite Rollinde, militante des droits humains
Jean Louis Roumegas, ancien député
Annie Saisset, militante associative
Jackie Salane, enseignante
Pierre Salane, militant associatif
Mohammed Habib Samrakandi, Directeur de la Revue Horizons Maghrébins
Monique Sérot-Chaibi, militante associative
Georges Soupault, enseignant
Stanislas Swietek, militant associatif
Bernard Vivien, militant associatif
On peut signer la pétition sur : http://chng.it/Ntx8MzhKVf

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Le conflit russo-ukrainien divise la gauche anti-guerre
La cohérence du camp anti-impérialiste, a priori uni par son rejet des blocs militaires, a été mise à l’épreuve par l’invasion de l’Ukraine. Certains refusent les livraisons d’armes, craignant l’engrenage d’un conflit interimpérialiste, tandis que d’autres estiment incontournable cette solidarité. 
par Fabien Escalona
Journal — Médias
La redevance sabordée, l’information en danger
Emmanuel Macron l’a décidé presque seul : l’audiovisuel public sera privé dès cette année des 3,2 milliards d’euros que lui rapporte cette ressource prélevée depuis 1948. Au nom du « pouvoir d’achat », le gouvernement s’apprête à faire peser de lourdes menaces sur les médias publics.
par Dan Israel
Journal
Outre-Manche, la BBC dans le collimateur du gouvernement
L’exécutif britannique veut changer le mode de financement du groupe audiovisuel public pour des raisons économiques et électoralistes. En janvier dernier, la ministre de la culture, Nadine Dorries, a expliqué vouloir mettre fin à la redevance, un système de financement qu’elle juge « obsolète ».
par Marie Billon
Journal — Société
Maltraitances en crèche : un tabou français
La mort d’un bébé survenue la semaine dernière à Lyon a provoqué la stupéfaction. Mais depuis de longs mois, les conditions d’accueil en crèche se dégradent. Et des professionnels, des experts ou représentants du secteur tirent la sonnette d’alarme. Témoignages.
par Laëtitia Delhon

La sélection du Club

Billet de blog
Quel est le lien entre l’extrême droite, l’avortement et les luttes féministes ?
La fuite du projet de décision de la Cour suprême qui supprimerait le droit à l'avortement aux Etats Unis en est l'exemple. L’extrême droite d’hier comme d’aujourd’hui désire gouverner en persécutant un groupe minoritaire sur des critères raciaux pour diviser les individus entre eux. Quant aux femmes, elles sont réduites à l’état de ventres ambulants.
par Léane Alestra
Billet de blog
États-Unis : le patient militantisme anti-avortement
[Rediffusion] Le droit à l'avortement n'est plus protégé constitutionnellement aux États-Unis. Comment s'explique ce retour en arrière, et que peuvent faire les militantes des droits des femmes et les démocrates ?
par marie-cecile naves
Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Autorisation de l'interdiction de l'IVG aux USA, sommes nous mieux lotis en France ?
« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant ».
par bennoursahra