Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

1015 Billets

15 Éditions

Tribune 14 mars 2018

Non au licenciement de Gaël - Contre la répression à La Poste et ailleurs!

Gaël Quirante, responsable syndical à La Poste et l'une des figures du mouvement social en France, est menacé de licenciement depuis 2010. La ministre du Travail tranchera dans les prochaines heures sur son sort. De nombreuses personnalités politiques, syndicales et associatives l'appellent à «refuser ce licenciement qui serait politique».

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Non au licenciement qui menace une figure du mouvement social. Gaël Quirante, l'un des responsables du syndicat SUD à La Poste attend, dans les prochaines heures ou les prochains jours, la décision du ministère du travail concernant son licenciement, demandé par l'entreprise à capitaux publics depuis 2010. Ce licenciement a été constamment refusé par l'inspection du travail, qui estime qu'il relèverait d'une discrimination syndicale, mais il pourrait tout de même être décidé par le ministère. Ce dernier a jusqu'au 20 mars pour trancher.

Le syndicaliste fait le point sur sa situation dans cette vidéo. Mediapart relaye l'appel de soutien signé par de nombreux responsables politiques, syndicaux et associatifs.

Gaël Quirante, secrétaire départemental de SUD Activités Postales 92 (membre de Solidaires 92), subit un véritable harcèlement disciplinaire : dix tentatives de licenciement en 14 ans, et presque un an de mises à pied cumulées.

La Poste avait en effet tenté de le licencier en 2010 en l’accusant de séquestration alors qu’il avait participé à une occupation de la direction départementale de La Poste : son licenciement avait été refusé successivement par l’Inspection du Travail en 2010, par le Ministre du Travail en 2011, puis par le Tribunal Administratif en 2014.

En avril dernier, la Cour d’Appel du Tribunal Administratif de Versailles a annulé les trois précédentes décisions et a ainsi relancé toute la procédure. L’Inspection du Travail a de nouveau refusé son licenciement.

Nous venons d’apprendre que le rapport de la contre-enquête suite au recours hiérarchique fait par la direction de La Poste, confirme la décision de l’Inspectrice du Travail de refuser l’autorisation de licenciement de Monsieur Quirante. La contre-enquête menée par le service des recours hiérarchiques confirme les motifs du refus et les précise, notamment : 

- « compte tenu du contexte dans lequel les faits s’inscrivent et du climat délétère qui prévalait à l’époque en raison notamment de la durée excessivement longue de la grève et du comportement de La Poste, les faits en cause ne sont pas d’une gravité suffisante pour justifier le licenciement de Monsieur Quirante. » 

- « En effet, il ressort de l’enquête contradictoire et de la contre-enquête l’existence d’éléments au moment de la décision de l’inspecteur de 2010 et de la décision implicite de refus du 25 juin 2017 permettant d’établir un lien entre la demande et les mandats exercés par le salarié ainsi que son appartenance syndicale. »

C’est désormais Mme Penicaud, Ministre du Travail qui va décider du sort de Gaël.

Madame Pénicaud, vous devez refuser ce licenciement qui serait politique.

Au-delà, nous refusons de voir se multiplier les cas de répression à la Poste comme ailleurs. Nous agirons collectivement et saurons regrouper nos forces pour y faire face.

Signataires :

Nathalie Arthaud (candidate à la présidentielle de 2017 pour LO)

Ana Azaria (présidente de l'Organisation de Femmes Egalité)

Olivier Besancenot (ancien candidat à la présidentielle et membre du NPA)

Eric Beynel (co-délégué général l’Union Syndicale Solidaires)

Emma Clit (blogueuse et dessinatrice)

Pierre Cours-Salies (Ensemble !)

Robert Crémieux (MNCP)

Isabelle De Almeida (présidente du Conseil national du Pcf)

Laurence De Cock (historienne)

Elie Domota (secrétaire Général UGTG)

Manuela Donà (secrétaire générale CGT douanes)

Jean-Baptiste Eyraud (porte-parole de DAL)

Elsa Faucillon (député PCF, 1ère circonscription des Hauts-de-Seine)

Pascal Franchet (CADTM France)

Michel Jallamion (président de la Convergence National des Services Publics)

Judith Krivine (responsable de la commission sociale du Syndicat des Avocats de France),

Nicolas Galepides (secrétaire Général de SUD PTT)

Didier Gelot (observatoire de la discrimination et de la répression syndicale)

Cécilé Gondard-Lalanne (co-déléguée générale l’Union Syndicale Solidaires)

Denis Gravouil (secrétaire de la fédération CGT spectacles)

Bernadette Groison (secrétaire générale de la FSU)

Sylvie Guinand (Fédération CGT des Services Publics Responsable de la politique de communication)

Polo Lemonnier (secrétaire national de la FSU)

Olivier Long (universitaire et peintre, université Paris 1-Sorbonne)

Frédéric Lordon (économiste, chercheur au CNRS)

Pascal Maillard (secrétaire national SNESUP-FSU)

Olivier Mans (secrétaire général de la fédération SUD Santé Sociaux)

Jean-Luc Mélenchon (député FI, 4ème circonscription des Bouches-du-Rhône)

Danielle Obono (député FI, 17ème circonscription de Paris)

Jean-Pierre Mercier (DSC CGT PSA)

Willy Pelletier (coordinateur général de la Fondation Copernic)

Dominique Plihon (porte-parole D’ATTAC)

Philippe Poutou (candidat à la présidentielle de 2017, porte-parole du NPA)

Malik Salemkour (président de la Ligue des droits de l’Homme)

Michèle Riot Sarcey (historienne)

Henri Sterdyniak (animateur des économistes atterrrés)

Marie Pierre Vieu (députée européenne PCF GUE)

Aurélie Trouvé (porte-parole d’ATTAC)

Céline Verzelleti (bureau confédéral de la CGT)

Pierre Zarka (Observatoire des Mouvements de la Société)

Structures signataire en tant que telles :

La compagnie Jolie Môme

La Confédération National du Travail

La FIDL

Le SNTEFP-CGT

Sud Travail Affaires Sociales

L'UNEF

Autres signataires :

Eric Alliez Philosophe, Université Paris 8

Romain Altmann, secrétaire Général d’Info’Com CGT

Ludivine Bantigny, maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Rouen

Amal Bentounsi, Urgence notre police assassine

Francine Bavay

Mohammed Ben Yakhlef, élu municipal de Villeneuve Saint Georges (94)

Antoine Boulangé, enseignant Espé Paris - Ferc Sup CGT

Alain Bruneel, député PCF, 16ème circonscription du Nord

Sébastien Budgen, éditeur, Verso Books

Jean-Marc Canon, syndicaliste CGT

Vincent Charbonnier, syndicaliste, SNESUP-FSU enseignant-formateur, Université de Nantes-ESPE

Jacques Chastaing, Luttes invisibles et Front Social

Gerard Chouat, directeur.recherches émérite CNRS et syndicaliste SNCS FSU

Jean Claude, Résistance Sociale

Eric Coquerel, député FI, 1ère circonscription de la Seine-Saint-Denis

Philippe Corcuff, universitaire

Laurent Degousee, co-délégué de la fédération Sud Commerce

Josépha Dirringer, juriste, membre du GR-PACT

Simon Duteil, secrétaire national de l'Union national Solidaires

Gérard Filoche Gauche Démocratique et Sociale (GDS )

Isabelle Garo, philosophe

Franck Gaudichaud, enseignant-chercheur, Université Grenoble-Alpes

Karl Ghazi, syndicaliste CGT

Nacira Guénif, sociologue, Université Paris 8

Gwenn Herbin, conseillère municipale déléguée à Nanterre (92)

Gilles Houdouin, conseiller régional Normandie, Ensemble !

Pierre Khalfa, Fondation Copernic

Stathis Kouvélakis, philosophe - King's College Londres

Elise Lowy, Ecolo

Christiane Marty, Fondation Copernic

Xavier Mathieu, CGT ancien continental

Gustave Massiah, économiste

Valérie Missillier, secrétaire politique financière FSPBA CGT

Christian de Montlibert, sociologue professeur émérite

Robi Morder, juriste

Olivier Neveux, universitaire/enseignant-chercheur

Etienne Penissat, chercheur au CNRS, membre de l'Observatoire de la répression et la discrimination syndicales

Armelle Pertus, porte-parole de la campagne Poutou 2017

Christian Pierrel, porte parole du PCOF

Manuel Rebuschi, enseignant-chercheur, université de Lorraine

Philippe Reig, République et Socialisme

Catherine Samary, économiste

Véronique Sandoval, économiste

Simone Sebban, membre du Bureau national de Nouvelle Donne

Yannick Sobaniak, CGT Hôpital de Wattrelos

Baptiste Talbot, syndicaliste CGT

Ludo Torbey, co-fondateur Osons Causer

Rémy Toulouse, éditeur

Marie-Christine Vergiat, députée européenne Gauche européenne

Mickael Wamen, CGT Goodyear

Karel Yon, chargé de recherches en sociologie

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Le fils du président du Congo est soupçonné d’avoir blanchi 19 millions d’euros en France
La justice anticorruption a saisi au début de l’été, à Neuilly-sur-Seine, un hôtel particulier suspecté d’appartenir à Denis Christel Sassou Nguesso, ministre et fils du président autocrate du Congo-Brazzaville. Pour justifier cet acte, les juges ont rédigé une ordonnance pénale, dont Mediapart a pris connaissance, qui détaille des années d’enquête sur un vertigineux train de vie.
par Fabrice Arfi
Journal
L’affaire des « biens mal acquis »
Les Bongo au Gabon, les Sassou Nguesso au Congo-Brazzaville, les Obiang en Guinée équatoriale... Depuis 2007, la police et la justice enquêtent sur le patrimoine faramineux en France des familles de trois clans présidentiels africains qui règnent sans partage sur leur pays.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Écologie
« L’urbanisation est un facteur aggravant des mégafeux en Gironde »
Si les dérèglements climatiques ont attisé les grands incendies qui ravagent les forêts des Landes cet été, l’urbanisation croissante de cette région de plus en plus attractive contribue aussi à l’intensification des mégafeux, alerte Christine Bouisset, géographe au CNRS.
par Mickaël Correia
Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin

La sélection du Club

Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis