Déclaration internationale d'amitié et d'espoir aux manifestant·e·s du Chili

Etienne Balibar, Hélène Cixous, Isabelle Gallimard, Toni Negri et de nombreuses autres personnalités s'insurgent contre le silence des autorités européennes face à la brutalité de la répression au Chili. Ils invitent à participer à une collecte en faveur des victimes.

Au Chili, les forces de l’ordre, et en particulier les unités spéciales des carabiniers, tirent à coups de chevrotines et de LBD vers les visages des manifestants pour les dissuader d’user de leurs droits d’expression et de manifestation.

Près de 200 d’entre eux auraient perdu partiellement la vue, d’après un reportage vidéo du New York Times du 11 novembre titré : « It’s Mutilation, the Police in Chile are Blinding Protesters ».

Selon, le président de la société des ophtalmologistes chiliens, le Chili a pris la tête du benchmarking mondial des éborgnements des manifestants.

La Commission des droits de l’Homme de l’ONU a demandé l’arrêt de ces tirs, contraires aux conventions internationales.

Nous ne nous associons pas au silence des autorités de nos pays et de l’Union européenne. L’arrêt de ces tirs nous paraît aller de soi tout comme la suspension de la ratification du traité de libre-échange qui lierait le Chili et d’autres pays à l’Union européenne tant que l’exécutif chilien ne respectera pas ses citoyens et leurs droits.

Notre sympathie solidaire va à Gustavo Gatica qui, le visage découvert, a perdu ses deux yeux lors de la manifestation du 8 novembre à Santiago et pour lequel nous contribuons au fonds créé à son bénéfice par le président de l’Université Academia de Humanismo, à Santiago.

Nous invitons à participer à la collecte organisée par la direction de son université à son profit :

Banque bénéficiaire : Banco Santander Chile  

Code Swift : BSCHCLRM 

Nom du destinataire : Universidad Academia de Humanismo Cristiano

Numéro de compte du destinataire : 7353423-2

Alors que les organisations de droits de l’Homme, à Santiago du Chili, documentent des plaintes pour violences sexuelles et tortures lors des détentions des manifestant·e·s, nos encouragements vont aux Chiliennes et aux Chiliens, qui manifestent pour une société plus juste, leur dignité et leur liberté, avec l’espoir qu’ils l’emportent.

Signataires :

Swann Arlaud, acteur ; Magdalena Bahamondes Romero, danseuse ; Étienne Balibar, philosophe ; Laurent Binet, romancier ; Geneviève Brisac, écrivaine ; Hélène Cixous, écrivaine ; Erri De Luca, écrivain ; Arnaud Desplechin, cinéaste ; Didier Éribon, philosophe ; Annie Ernaux, écrivaine ; Isabelle Gallimard, éditrice ; Rosa Montero, romancière, journaliste ; Toni Negri, philosophe ; Stanislas Nordey, comédien, metteur en scène ; Judith Revel, philosophe ; Éric Vuillard, écrivain. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.