Faites de ce 7e anniversaire le dernier de la guerre en Syrie

A l'occasion du 7e anniversaire du conflit, 22 ONG syriennes interpellent Emmanuel Macron. «Nous vous demandons, en tant que président de la République française, de menacer la Russie de boycotter la coupe du monde de football 2018 qu’elle accueillera en juin, afin de lui envoyer un message clair [...] à moins qu’elle utilise son influence sur Bachar el-Assad pour mettre immédiatement fin aux bombardements. Nous voulons un cessez-le-feu national immédiat et effectif, supervisé par les Nations Unies.»

Monsieur le Président,

Les anniversaires sont des occasions heureuses pour la plupart des gens. On y célèbre des commencements : mariages, naissances, réussites.

On les célèbre à l’occasion de fêtes, de rassemblements, dans la joie et les rires.

Et pourtant, que représente cet anniversaire pour nous, Syriens ?

C’est également un commencement : celui d’un temps heureux où nous étions fiers. Un temps où nous avions dépassé nos peurs, manifestant pour réclamer le respect de nos droits et retrouver notre dignité.

Mais cela fait également sept ans aujourd’hui que notre joie s’est transformée en une guerre qui a désormais pris les vies de plus de 400 000 personnes, et fait plus de 5 millions d’apatrides.

Pour la majorité, il ne s’agit que de statistiques, de simples chiffres déjà vus et sans signification. Pour les Syriens, ces chiffres racontent autant d’histoires douloureuses.

Ces chiffres, c’est voir les membres de votre famille se transformer lentement en fantômes décharnés à mesure qu’ils meurent de faim et l’étau se resserre autour de votre ville assiégée.

Ces chiffres, c’est aussi serrer vos enfants forts contre vous pour le protéger des bombes qui s’abattent sur votre maison.

Ces chiffres racontent l’histoire de familles faisant le tour des postes de police à la recherche de leurs fils, avec l’espoir de ne pas les retrouver morts à-même le sol d’un centre de détention.

Pour les Syriens, ces simples statistiques racontent la noyade dans les eaux glacées au large des côtes grecques. Elles racontent les coups de feu de policiers raciste aux frontières de l’Europe, et les discours de responsables politiques nous informant que nous ne sommes pas les bienvenus pour trouver refuge dans leur pays. Elles racontent les vies entassées dans les tentes de camps de déplacés internes, ravagées par les maladies, sans hygiène ni d’accès aux soins, tandis que des avions larguent leurs bombes au-dessus de nous.

Cette année encore, il n’y aura ni gâteau, ni musique, ni confettis, pour marquer cet anniversaire. Il y aura toujours plus de larmes et de mères endeuillées.

Il n’y aura ni cartes, ni cadeaux, seulement plus de souvenirs difficiles ravivés par les avions mitrailleurs et la vie dans les camps de réfugiés.

Nous vivons depuis sept ans une horreur absolue sous les regards indifférents du monde entier. L’année dernière, Alep est tombée entre les mains du régime de la manière la plus brutale possible, causant le déplacement forcé de centaines de milliers de personnes, et exposant plusieurs milliers d’autres au risque de la détention arbitraire. Des familles ont été brisées, éparpillées entre la Turquie et les camps de déplacés d’Idlib. C’est maintenant à la province d’Idlib d’attendre de connaître le même sort, tandis que les bombes continuent de tomber sur les maisons, les hôpitaux et les écoles. Il y a quelques semaines à peine, le régime syrien et ses alliés ont commencé à bombarder férocement la Ghouta orientale où presque 400 000 civils sont assiégés depuis 2013, sans que l’aide humanitaire ne soit autorisée à leur parvenir, les laissant seuls face à l’affamement. Après Alep, on nous a dit que cela ne se reproduirait plus jamais, que vos pays ne seraient pas complices en laissant tant d’êtres humains mourir en vain en Syrie. Et pourtant, l’horreur continue. Et pourtant, vous continuez de regarder, immobiles.

Ainsi, pour la septième année, nous, signataires de cet appel, nous retrouvons à devoir vous rappeler une fois encore à votre responsabilité. La responsabilité de protéger les civils de bombardements indiscriminés, de meurtres de masse, et de punitions collectives brutales prodiguées sous forme de sièges militaires. Le droit international humanitaire existe pour empêcher que des civils soient affectés ou tués en masse par la poursuite d’objectifs politiques ou militaires. L’annihilation des civils de Syrie, et la dissolution des normes internationales qu’elle représente, constituent sans doute la faillite morale et politique de notre génération. Elles se déroulent sous votre regard.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons, en tant que président de la République française, de menacer la Russie de boycotter la coupe du monde de football 2018 qu’elle accueillera en juin, afin de lui envoyer un message clair qu’elle essuiera de sérieuses conséquences à moins qu’elle utilise son influence sur Bachar el-Assad pour mettre immédiatement fin aux bombardements. Nous voulons un cessez-le-feu national immédiat et effectif, supervisé par les Nations Unies. Nous voulons la levée les sièges, en particulier autour de la Ghouta orientale, afin d’y permettre l’acheminement de nourriture et de soins médicaux. Nous voulons que les Syriens puissent continuer à vivre dans leur maison, dans leur quartier, dans leur ville, en sécurité, sans craindre les déplacements forcés. Nous voulons que les prisonniers politiques soient libérés des prisons et des centres de détentions du régime et de l’opposition. Enfin, nous voulons que soit négocié un accord de paix qui n’empêchera pas la mise en place d’une vraie transition démocratique avec une nouvelle constitution, sans impunité pour les auteurs de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Toute compromission sur ces points fondamentaux serait un crime à notre encontre, et un poids que vous devrez continuer de porter sur vos épaules.

Notre message est clair : faites du 15 mars le dernier anniversaire que nous aurons à commémorer. Ne vous contentez plus de nous regarder mourir dans nos sous-sols, ou sur des bateaux en Méditerranée : Écoutez-nous, travaillez avec nous. Parce que nous voulons faire de cet anniversaire le dernier anniversaire de cette guerre, et pouvoir recommencer à célébrer le travail difficile que nous avons accompli pour construire un avenir meilleur pour notre pays.

Avec notre très haute considération.

 

Liste des signataires :

Alkawakibi Organization for Human Rights

Baytna Syria

Binaa Organization for Development (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

Dawlaty (membre de We Exist, une coalition d’organisations de la société civile syrienne, œuvrant à fournir une plateforme de plaidoyer aux organisations syriennes humanitaires et de défense des droits humains)

Ghiras Al Nahda

Human development

Humans Of Syria

Ihsan for Relief and Development – IRD

Independent Doctors Association (IDA)

Insan charity

International Supporting Woman Assocation (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

IYD (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

NABAD for Relief and Humanitarian Development (membre du Syria Relief Network, un collectif d’ONG humanitaires syriennes travaillant en Syrie et dans les pays voisins pour apporter de l’aide d’urgence aux Syriens)

Physician Across Continents – PAC Turkey (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

Shafak (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

Syria Charity

Syrian American Medical Society – SAMS (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

Syrian Expatriate Medical Association – SEMA (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

Syrian General Union

Takaful Al Sham Charity Organization (membre de la Syrian NGO alliance, une coalition d’ONG syriennes soutenant et menant des opérations humanitaires en Syrie et dans les pays voisins)

Violations Documentation Center VDC (membre de We Exist, une coalition d’organisations de la société civile syrienne, œuvrant à fournir une plateforme de plaidoyer aux organisations syriennes humanitaires et de défense des droits humains)

Sabeq Foundation for Charity and Development

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.