Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

1026 Billets

15 Éditions

Tribune 15 juil. 2017

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

L’expulsée du 14 juillet

Est-ce là ce que l’on célèbre le 14 juillet, est-ce là l’humanité dont se targue Emmanuel Macron ? C’est la question que pose le réalisateur Laurent Cantet en racontant l’expulsion, le jour de la Fête nationale, de sa voisine, une jeune chinoise vivant en France depuis plusieurs années.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Au fait, que célèbre-t-on le 14 juillet ? La Nation, sa force et sa grandeur ? Cette année, ces deux belles notions ont été bien malmenées.

A l’instant précis où, sur les Champs Elysées, sous les yeux satisfaits des membres du gouvernement, défilaient les troupes et voltigeaient les Mirages, se jouait en douce, dans les couloirs du centre de rétention du palais de justice de Paris, un événement bien moins réjouissant : une jeune femme chinoise vivant en France depuis plusieurs années, mère d’une fillette de 10 ans et enceinte de 4 mois, quittait le centre où elle était retenue depuis plus de deux semaines pour être conduite à l’aéroport afin d’être expulsée vers la Chine, cette autre grande nation dont on connaît l’attachement aux droits de l’Homme.

Pendant son enfermement, elle a perdu 8 kilos, ce qui, pour une femme enceinte est tout du moins étonnant. Mais ni sa grossesse ni sa présence nécessaire auprès de son enfant n’ont été prises en compte par la justice. Est-ce là ce que l’on appelle « l’intérêt supérieur de l’enfant » prônée par la Convention Européenne des Droits de l’Homme ?

Arrivée au pied de l’avion, la jeune femme a refusé d’embarquer, et, comme le veut la procédure, on l’a reconduite en rétention.

Dans quelques heures, quelques jours peut-être, elle refera le même trajet vers l’aéroport. Cette fois, comme le veut encore la procédure, elle sera contrainte de monter dans l’avion, par la force s’il le faut. Et elle laissera derrière elle une petite fille qui grandira sans sa mère et un mari qui ne verra pas naître son deuxième enfant.

Est-ce là ce que l’on célèbre le 14 juillet ? Est-ce là l’humanité dont se targue Emmanuel Macron ? Ou bien s’agit-il de la première phase de la « dissuasion migratoire » chère à Gérard Collomb ?

Peut-être serait-il temps de vraiment penser une politique migratoire à la hauteur de la situation indigne que nous connaissons aujourd’hui, tant à Calais qu’à Paris ou Vintimille. Une politique dont la première étape symbolique pourrait être la remise en liberté et la régularisation de « l’expulsée du 14 juillet ».

Ce texte de Laurent Cantet a reçu le soutien de : 
Emmanuelle Bercot, actrice et cinéaste
Bertrand Bonello, cinéaste
Julie Bertuccelli, cinéaste
Robin Campillo, cinéaste
Catherine Corsini, cinéaste
Léa Fehner, cinéaste
Hélène Fillières, actrice et cinéaste
Agnès Jaoui, actrice et cinéaste
Bruno Podalydès, acteur et cinéaste
Christophe Ruggia, cinéaste
Céline Sciamma, cinéaste

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige