Parce que le projet de Notre Dame des Landes, vieux de plus de 50 ans, ne répond plus aux besoins de nos territoires.

Parce qu’aucune compagnie aérienne ne demande le transfert de l’aéroport Nantes Atlantique, primé meilleur aéroport régional européen en 2012, et parce que cet aéroport non saturé peut être optimisé et modernisé rapidement (hall et parkings) comme l’a reconnu le Ministère de l’Environnement.

Parce qu’un nouvel équipement ne crée pas le marché et qu’un simple transfert du sud au nord de Nantes ne créera pas 3000 emplois durables, comme annoncé par les promoteurs du projet, mais accentuera surtout le déséquilibre économique de l’agglomération nantaise.

Parce que ce transfert artificialiserait plus de 900 hectares de terres et supprimerait au moins 200 emplois agricoles et liés.

Parce que la disparition des terres agricoles ne nous permettra pas demain de nourrir nos enfants (l’équivalent d’un département disparait tous les 7 ans en France). Au rythme de 20 millions d’hectares urbanisés par an dans le monde, dans 100 ans, on aura consommé l’équivalent des terres arables du globe (source FAO).

Parce que le site de Notre Dame des Landes se situe entièrement sur des zones humides, riches en biodiversité et protégées par plusieurs conventions internationales.

Parce que l’Union Européenne a engagé un contentieux contre la France concernant le respect des aspects environnementaux du dossier.

Parce que conserver Nantes Atlantique génèrera quatre fois moins d’émissions de gaz à effet de serre et que le moderniser coûterait entre deux et dix fois moins cher que de construire un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes.

Parce que les zones impactées par le bruit aérien diminuent, à Nantes comme ailleurs, grâce aux nouveaux avions moins bruyants et parce qu’elles peuvent encore être réduites grâce à différentes mesures (trajectoires, pénalisation des avions les plus bruyants…).

Parce que Nantes Atlantique est classé dans la catégorie A en matière de sécurité, sans aucune restriction, et que le survol de Nantes se fait avec les mêmes garanties de sécurité qu’à Toulouse, Marseille, Paris, Londres, Bruxelles…

Parce que nous voulons que l’argent public soit utilisé pour l’intérêt général, parce que chaque euro dépensé doit être un euro utile et qu’une expertise commandée par la ministre de l’Environnement conclut que le projet de nouvel aéroport à Notre Dame des Landes est surdimensionné.

Parce que l’impératif de la préservation de notre planète s’impose à tou.te.s.

Parce que, dans la lignée de toutes les autres étapes de ce dossier, cette consultation est entachée d’un déficit de démocratie : consultation locale pour un projet national, information déficiente, inégalité de moyens…

Parce que, même en dehors de Loire-Atlantique, nous nous sentons toutes et tous concerné.e.s par ce projet d’intérêt national porté par l’Etat. 

Pour toutes ces raisons, nous sommes opposé.e.s à ce projet et appelons les habitant.e.s de Loire-Atlantique à voter NON le 26 juin prochain !


Pour signer l'appel :
http://350.org/fr/nddl-non/

 

Cet appel est une initiative de l'ACIPA et de la Coordination des opposants au projet d'aéroport de Notre Dame des Landes.

Il est soutenu par les personnalités suivantes :

Benjamin Adam (auteur de bande dessinée), Didier Aubé (Union syndicale Solidaires), Geneviève Azam (économiste, Attac France), Jacques Bankir (PDG de Régional, compagnie aérienne, Nantes 2001-2005), Ludivine Bantigny (historienne), Éric Beynel (porte parole de Solidaires), Christophe Bonneuil (historien), Héléna Bourdaud (artiste, membre du Bal des Variétistes), Allain Bougrain Dubourg (président de la Ligue de protection des oiseaux), Dominique Bourg (professeur à l'Université de Lausanne), Rene Bourrigaud (historien du droit, de l'agriculture et du monde paysan), Manuel Cervera-Marzal (sociologue), Yves Citton (professeur de littérature et co-directeur de la revue Multitudes), Maxime Combes (économiste), Florent Compain (Amis de la Terre), Delphine Coutant (chanteuse, auteure, compositrice), Philippe Cormerais (chercheur à l'université de Nantes), Thomas Coutrot (membre du Conseil scientifique d'Attac), Arnaud du Crest (ingénieur et économiste, ancien directeur de l’ORES), Alexis Cukier (philosophe), Helene De La Barrière (musicienne), Marc Ducret (musicien, compositeur), Txetx Etcheverry (Bizi!), Andy Emler (musicien, compositeur), Mireille Fanon Mendes-France (experte ONU), Jean-Baptiste Fressoz (historien, CNRS), Jean Gadrey (Professeur d'économie, membre de la commission Stiglitz sur les indicateurs de progrès en 2008-2009), Nicolas Galepides (Sud PTT), Annie Le Gal La Salle (chercheuse au CNRS), Marie-Hélène Garnier (comédienne, metteure en scène, directrice artistique de la compagnie La Dissidente en Normandie), Bruno Gazeau (président de la Fédération nationale des usagers des transports), Vincent Gaudin (auteur de littérature jeunesse), Susan George (présidente d'honneur d'Attac France), Nacira Guénif (sociologue, Professeure Université Paris 8), Cécile Gondard-Lalanne (porte-parole de l'Union syndicale Solidaires), Patrick Gregoire (auteur, metteur en scène de théatre), Bertrand Heriard (Directeur du CERAS Centre de Recherche et d’Action Sociales 93), Denez L’Hostis (président de France Nature Environnement), Nicolas Hulot (président de la Fondation Nicolas Hulot), Ana Igluka (artiste auteure et chanteuse), Jean-François Julliard (directeur général de Greenpeace France), Jean-Paul Jaud (producteur et réalisateur), John Jordan (Laboratoire des imaginaires insurrectionnels), Fabrice Jaulin (directeur de Nature et Culture), Jean Jouzel (climatologue), Stephen Kerckhove (délégué général d'Agir pour l'environnement), Pierre Khalfa (coprésident de la Fondation Copernic), René Lacaille (musicien réunionnais, auteur-compositeur-interprète), Chloé Lacan (chanteuse, auteure compositrice et interprète), Jean-Philippe Magnen (psychothérapeute, ancien porte-parole d'EELV), Valérie Masson-Delmotte (coprésidente du GIEC), Julien Melanesi (réalisateur), Sophie Metrich (réalisatrice), François Michel (porteur du projet FRAMIX), Madame Musaraigne (marionnette), Jean Nato (éditions musicales Nato), Frédéric Neyrat (philosophe), Fabrice Nicolino (journaliste et écrivain), les Ogres de Barback, La Parisienne Libérée (chanteuse), Eva Paquereau (chanteuse et comédienne), Denis Péan (muscien, membre du groupe LO JO), Cyril Pedrosa (auteur de bande dessinée), Pierre Perbos (président du RAC - Réseau Action Climat), Laurent Pinatel (porte parole de la Confédération paysanne), Dominique Pifarely (violoniste, compositeur),  Dominique Plihon (professeur d'économie, Attac France), Arielle Prat (animatrice du jeu "des chiffres et des lettres" sur France 2), Philippe Quirion (chargé de recherche au CNRS), Julien Rivoire (syndicaliste, FSU), Jean-Christophe Robert (fondateur de l'association Fillière paysanne), Marie-Monique Robin (réalisatrice et écrivaine décorée de la Légion d'honneur à NDDL), François Ruffin (Fakir), Christian Salmon (écrivain), San Severino (musicien, chanteur), Clément Sénéchal (essayiste), Pablo Servigne (collapsologue), Yves Sintomer (professeur de Sciences politiques), Raphael Thierry (acteur), Aurélie Trouvé (économiste, Attac France), Françoise Verchère (co présidente du CéDpa, ancienne maire de Bouguenais), Patrick Viveret (philosophe), Denis Voisin (porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot), Zoufris Maracas

Organisations soutenant l'appel :

350.org, Agir pour l'environnement, Alternatiba, Les Amis de la Terre, ANV-COP21, Attac France, La Confédération Paysanne, France Nature Environnement, Fondation Nicolas Hulot, Greenpeace France, Ligue de protection des oiseaux, l'OBSLAB (Observatoire-laboratoire de la démocratie locale), Réseau Action Climat, Sud PTT, Union syndicale Solidaires

Personnalités politiques :

Laurence Abeille (députée, EELV), Brigitte Allain (députée EELV), Isabelle Attard (députée), Danielle Auroi (députée, EELV), Clémentine Autain (Conseillère régionale Ile de France, porte parole d'Ensemble !), Julien Bayou (porte-parole d'EELV), Esther Benbassa (sénatrice, EELV), Olivier Besancenot (NPA), Martine Billard (membre du secrétariat exécutif national du Parti de gauche), José Bové (député européen, les Verts - ALE), Éric Coquerel (coordinateur politique du Parti de gauche), David Cormand (secrétaire national d'EELV), Sergio Coronado (député, EELV), Ronan Dantec (sénateur EELV), Karima Delli (députée européenne, les Verts - ALE), Cécile Duflot (députée, EELV), Pascal Durand (député européen), Sarah El Hairy (présidente de la fédération Modem de Loire Atlantique), Yannick Jadot (député européen, Les Verts – ALE), Joël Labbé (sénateur, EELV), Corinne Lepage (LRC-CAP21), Noël Mamère (député de Gironde), Franck Meyer (conseiller national Modem), Corinne Morel-Darleux (conseillère régionale Rhône Alpes, coordinatrice nationale du Parti de gauche), Jean Paul Naud (co-président du CéDpa, maire de Notre Dame des Landes), Bertrand Pancher (député UDI), Jean-François Pélissier (porte-parole d'Ensemble!), Christine Poupin (porte-parole du NPA), Michèle Rivasi (députée européenne, EELV), Pierre Serne (conseiller régional Ile de France, président du Club des villes et des territoires durables, EELV),  Danielle Simonnet (coordinatrice politique du Parti de gauche)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.