Appel des écrivains pour le maintien des émissions de création sur France musique

Un collectif d'écrivains s'insurge contre la suppression par France Musique de cinq émissions dédiées à la création musicale en raison de la «pression budgétaire», déplorant le coup porté à «la vitalité» et «l’audace» nécessaires à la création, au risque de fabriquer «un musée de la musique» et d'avoir des conséquences dommageables pour les musiciens.

Cinq émissions dédiées aux musiques contemporaines, expérimentales, improvisées, provenant d’autres cultures, ou simplement composées par des artistes vivants vont faire les frais d'une décision que la direction de France Musique justifie par la « pression budgétaire » selon les termes de Marc Voinchet cité par Télérama.fr qui annonce, ce mardi 14 mai 2019 : « “Tapage nocturne”, “A l’improviste”, “Le cri du patchwork”, “Ocora couleurs du monde” et “Le portrait contemporain” ne reviendront pas en septembre. »

Chacune de ces émissions permet aux artistes de créer, et de s’exprimer sur leur musique, plusieurs d'entre elles, enregistrées en public, ouvrent aux auditeurs l'accès à des concerts extraordinaires, dans tous les sens du terme, un accès gratuit, et cela régulièrement, dimension très importante pour construire une culture, une sensibilité, une ouverture d'esprit, des échanges.

Cette disparition aura des conséquences immédiates sur les musiciens qui voient encore se restreindre les possibilités déjà étroites de produire et de faire écouter ce type de musique hors gabarit, c'est une étape encore dans le laminage progressif des formes de création qui ne cadrent pas avec ce qui est déjà assimilé, aisément transformable en chiffres de vente ou d’audience.

Et ce ne sont pas les seuls auditeurs actuels de ces émissions, qui seront privés de la possibilité même de ces musiques, mais tous les auditeurs potentiels de ces propositions musicales, qui ne seront pas créées, qui ne pourront pas être découvertes par des amateurs que rien a priori ne prédisposait à les connaître, pas même à en soupçonner l'idée. Car le point commun des cinq émissions supprimées est de contribuer à la création comme à la diffusion de conceptions et de pratiques musicales renversantes, et c'est cette vitalité-là que nous sommes en train de perdre, partout, par ces choix d'en rabattre, et de soumettre la création à la pression du retour sur investissement.

Nous sommes en train de fabriquer de la nostalgie, de fabriquer un musée de la musique, tandis que l'urgence doit au contraire nous pousser à tout mettre en œuvre pour la vitalité de la recherche, de l'expérimentation, du risque et du jeu qui sont la vie même de l'art et qui se voient partout écrasés, avec les dégâts terribles que nous voyons se produire sur les êtres, voilà pourquoi les écrivains que nous sommes se sentent immédiatement concernés par cette destruction : la vitalité, l’audace possibles dans la création musicale sont directement liées à la vitalité, à l’audace possibles dans la création littéraire, à l’envie même, l'indispensable envie de tenter du nouveau.

C'est cela, la portée de tels choix, c'est cela que nous demandons aux décisionnaires de peser, nous ne prenons pas à la légère ce coup porté à ce que nous aimons, à ce à quoi nous tenons : ce qui commence ici est très préoccupant.

Signataires: 

Nicole Caligaris,

Marianne Alphant,

Jean-Marie Barnaud,

Thierry Beinstingel,

Jeanne Benameur,

Monia et Daniel Biga,

Sophie Braganti,

Delphine Bretesché,

Anne-James Chaton,

Eric Clémens,

Maryline Desbiolles,

Marie-Hélène Dhénin,

Suzanne Doppelt,

Ghislaine Dunant,

Éric Dussert,

Jean-Michel Espitallier,

Claire Fercak,

Alain Fleischer,

Frédéric Forte,

Paul Fournel,

Christophe Fourvel,

Hélène Frédérick,

Alain Frontier,

Claudine Galea,

Liliane Giraudon,

Jean-Marie Gleize,

Sylvie Gouttebaron,

Laurent Grisel,

Ismaël Jude,

Leslie Kaplan,

Bertrand Leclair,

Alban Lefranc,

Pierre Le Pillouër,

Laure Limongi,

Béatrice Machet,

Jean-Paul Manganaro,

Véronique Ovaldé,

Charles Pennequin,

Éric Pessan,

Virginie Poitrasson,

Christian Prigent,

Nathalie Quintane,

Dominique Quélen,

Clément Ribes,

Jane Sautière,

Pierre Senges,

Guillaume Sørensen,

Michel Surya,

Lucie Taïeb,

Yoann Thommerel,

Patrick Varetz,

Véronique Vassiliou,

Jean-Claude Villain,

Cécile Wajsbrot,

Astrid Waliszek,

Laurence Werner David

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.