Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

936 Billets

15 Éditions

Tribune 19 oct. 2021

Solidaires avec la maire de Cachan, les élu·es, les agents de la ville et les habitant·es

Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo tronquée du Conseil municipal de Cachan, la ville est assaillie de messages haineux et la Maire de Cachan est « sommée » de s'expliquer auprès du Ministre de l'Intérieur. De nombreux élu·es, agents de la ville et habitant·es dénoncent ici une campagne de désinformation et apportent leur soutien à l'édile de Cachan.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Nous disons stop à la désinformation et aux bad buzz en bandes organisées

Depuis la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo tronquée et manipulée, par le Maire d’une commune voisine, Président du groupe de droite « des élus Libres, Républicains et Indépendants » à la Région Ile-de-France auprès de Valérie Pécresse, l’anathème est jeté sur la ville de Cachan, sa Maire, ses habitants et les élu·es de la majorité municipale… Alors que la ville est assaillie de messages haineux, le Ministre de l’Intérieur « somme la Maire de Cachan de s’expliquer. »

Trop c’est trop !

Si Monsieur Darmanin veut des explications, qu’il regarde entièrement la vidéo du Conseil municipal qui est en ligne sur le site de la Ville. Il pourra écouter les propos d’Hélène de Comarmond, Maire de la commune, qui sont fidèles aux valeurs de la République et à ses principes. La Maire de Cachan a tenu à clarifier l’engagement et la position de la commune en matière de sécurité et de tranquillité publique ainsi que dans le domaine de la prévention et de la médiation. Elle a rappelé l’attachement de la majorité municipale à l’action et au travail des policiers, nationaux et municipaux, tant que dans la complémentarité des missions de chacun pour assurer les conditions nécessaires au bien-vivre des habitant·es. Elle a également insisté sur le besoin de moyens indispensables à l’exercice de ces missions de sécurité publique.

Dans sa réponse adressée à Monsieur Darmanin, la Maire de Cachan a condamné les propos tenus lors du Conseil municipal par l’élu de la majorité. Par ailleurs, l’élu concerné est revenu sur son intervention.

La démocratie mérite mieux

Alors que les habitant.es des communes de France viennent de vivre une crise sans précédent et aspirent aujourd’hui à reprendre une vie apaisée, cette polémique ne fait qu’attiser les haines à l’encontre des agents du service public et renforce la crise de confiance envers les élu·es de la République. Nous demandons le respect des institutions, de leurs représentants et des populations. Dans notre territoire, nous travaillons pour et avec les citoyen·nes en faveur de projets utiles qui bénéficient aux habitant.es. Nous sommes pour la transparence du débat démocratique qui doit être à la hauteur des attentes de toutes et tous. Aujourd’hui, les méthodes utilisées par l’édile de L’Haÿ-les-Roses, sont indignes de la fonction de Maire. Nous refusons collectivement que notre territoire soit instrumentalisé à des fins électoralistes.

Monsieur le Ministre Darmanin

  • Que comptez-vous faire face à ces fausses informations ?
  • Quelles explications avez-vous demandé à l’élu qui a manipulé la parole publique en diffusant ce montage vidéo ? Lui avez-vous demandé des excuses publiques ?
  • Que comptez-vous faire pour rétablir la vérité des mots et des faits ?
  • Pourquoi avez-vous décidé la diffusion de votre courrier alors que vous savez pertinemment, étant en charge de l’ordre public, que cette diffusion a entretenu la polémique ?
  • Alors que vous êtes le garant de la sécurité des citoyen·nes, qu’allez-vous faire face à l’annonce d’une manifestation de la droite extrême, mardi prochain à Cachan ?

Nous élu·es de la République, refusons ces méthodes qui salissent la démocratie et apportons tout notre soutien à la Maire de Cachan, victime d’une campagne diffamatoire et dénigrante.

Les premières et premiers élu·es signataires :

Michel LEPRÊTRE, Président du Grand-Orly Seine Bièvre, 

Christian METAIRIE, Maire d’Arcueil,

Jean-Jacques GROUSSEAU, Maire d’Athis-Mons,

Philippe BOUYSSOU, Maire d’Ivry-sur-Seine,

Stéphanie DAUMIN, Maire de Chevilly-Larue,

Marie CHAVANON, Maire de Fresnes,

Patricia TORDJMAN, Maire de Gentilly,

Jean-Luc LAURENT, Maire du Kremlin-Bicêtre,

Christine JANODET, Maire d’Orly,

Pierre BELL-LLOCH, Maire de Vitry-sur-Seine, 

Pierre GARZON, Maire de Villejuif,

Maxime des GAYETS, Conseiller Régional, Président du groupe Île-de-France en Commun - groupe Socialiste, Radical, Ecologiste et Citoyen,

Nadège AZZAZ, Maire de Châtillon, Conseillère Régionale,

Laurent CATHALA, Maire de Créteil, Président du Grand Paris Sud Est Avenir,

Jacqueline BELHOMME, Maire de Malakoff,

Régis CHARBONNIER, Maire de Boissy-Saint-Léger

Marie-Hélène AMIABLE, Maire de Bagneux,

Luc CARVOUNAS, Maire d’Alforville,

Audrey PULVAR, Conseillère Régionale,

Dieynaba DIOP, Conseillère Régionale,

Emmanuelle COSSE, ancienne Ministre du Logement, Conseillère Régionale 

Rachid TEMAL, Sénateur du Val-d’Oise, Conseiller Régional,

Laurence COHEN, Sénatrice du Val-de-Marne, 

Pascal SAVOLDELLI, Sénateur du Val-de-Marne,

Sophie TAILLE-POLIAN, Sénatrice du Val-de-Marne,

Jean Yves LEBOUILLONNEC, Député Maire honoraire,

Christian FAVIER, Président honoraire du Conseil Départemental du Val-de-Marne,

Jérôme GUEDJ, Conseiller Régional,

Hadrien LAURENT, Conseiller Régional,

Adrien DELACROIX, Conseiller Régional,

Isabelle BERESSI, Conseillère Régionale,

Stéphanie LE MEUR Conseillère Régionale,

Paul MIGUEL, Conseiller Régional,

Fatima OGBI, Conseillère Régionale,

Yannick TRIGANCE, Conseiller Régional, 

Fatiha AGGOUNE, Conseillère Départementale, Présidente du groupe Val-de-Marne en commun PCF et citoyens,

Jean-Marc GERMAIN, Conseiller Régional,

Céline MALAISE, Conseillère Régionale, Présidente du groupe gauche communiste écologiste citoyenne

Samuel BESNARD, Conseiller Départemental du Val-de-Marne,

Lamya KIROUANI, Conseillère Départementale du Val-de-Marne,

Fabien GUILLAUD-BATAILLE, Conseiller Régional,

Sofiane MOUALHI, Conseiller municipal et Conseiller territorial,

Lamine CAMARA, Conseiller Régional,

Cécile DUMAS, Conseillère Régionale,

Colette GERGEN, Conseillère Régionale,

Camille VIELHESCAZE, Vice-président du Grand-Orly-Seine Bièvre,

Vanessa GHIATI, Conseillère Régionale,

Didier MIGNOT, Conseiller Régional, 

Evelyne RABARDEL, Conseillère Départementale du Val-de-Marne

Aissata SECK, Conseillère Régionale,

Jonathan KIENZLEN, Conseiller Régional

Hélène PECCOLO, Conseillère Départementale

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau