Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

1046 Billets

15 Éditions

Tribune 20 avr. 2018

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Quatorze parlementaires européens soutiennent la ZAD

Dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron, quatorze parlementaires européens prennent la défense de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes au nom de la transition écologique et du caractère collectif de ses projets : « C’est pourquoi nous vous demandons de revenir sur cet ultimatum et d’accepter que les projets puissent être déposés collectivement. »

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Monsieur le Président,

Nous avons écouté avec attention le discours que vous avez prononcé mardi dernier en plénière du Parlement européen. Vous avez, avec raison, souligné l’importance de redoubler nos efforts en termes de lutte contre le réchauffement climatique et en faveur d’une agriculture durable.

Le changement de nos modes de production et de consommation, est, à n’en pas douter, un levier majeur pour faire face aux crises climatiques et environnementales. C’est pourquoi nous voulons vous faire part de notre attachement aux expériences agricoles novatrices, ambitieuses et soutenables. L’exemple de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes dépasse largement les frontières françaises et est repris comme modèle dans nombre de nos pays.

Dans la lignée de la transition écologique que vous défendez, nous souhaitons que puisse exister à Notre-Dame-des-Landes une Zone d’Agriculture Durable basée sur l’entraide et la solidarité. Le caractère collectif de la démarche est essentiel. L’ultimatum d’une semaine que vous avez donné aux différents acteurs pour déposer des projets agricoles n’a aucun sens. Par définition, des projets soutenables demandent du temps et de la réflexion. Et ce, d’autant plus dans un climat de répression violente du mouvement. C’est pourquoi nous vous demandons de revenir sur cet ultimatum et d’accepter que les projets puissent être déposés collectivement.

Par ailleurs, nous souhaitons vous exprimer notre plus vive préoccupation quant à la manière dont le gouvernement français procède à « l’évacuation » de la ZAD. La Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne établit un certain nombre de principes qui nous semble essentiel de respecter. Ainsi, nous demandons la démilitarisation de la ZAD, condition préalable à la reprise d’un dialogue serein et à la recherche d’une solution pacifiée et écologiquement soutenable.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l'assurance de nos respectueuses salutations.

Signataires :

Marina Albiol Guzman, députée europénne (Espagne) ;

Xabier Benito Ziluaga, député européen (Espagne) ;

Malin Bjork, députée europénne (Suède) ;

Javier Couso Permuy, député européen (Espagne) ;

Eleonora Forenza, députée europénne (Italie) ;

Tania Gonzalez Penas, députée europénne (Espagne) ;

Patrick Le Hyaric, député européen (France) ;

Ana Miranda, députée europénne (Espagne) ;

Lola Sanchez Caldentey, députée europénne (Espagne)

Barbara Spinelli, députée europénne (Italie)

Estefanía Torres Martinez, députée europénne (Espagne) ;

Miguel Urban Crespo, député européen (Espagne) ;

Marie-Christine Vergiat, députée europénne (France) ;

Marie-Pierre Vieu, députée europénne (France)…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey