La protection des lanceurs d'alerte est cruciale pour lutter contre la corruption

Après l'arrestation de Rui Pinto, lanceur d'alerte des Football Leaks, un collectif de responsables politiques et de journalistes européens appelle l'Union européenne à «protéger non seulement les citoyens qui présentent des informations d'intérêt public, mais aussi les informations elles-mêmes» afin de lutter efficacement contre la corruption.

Le 16 avril dernier, le Parlement européen a adopté un accord historique sur la protection des lanceurs d’alerte visant à protéger les citoyens qui révèlent des activités illicites ou abus de droits. C'est la première fois qu'une loi uniforme s'appliquant aux salariés, aux non-salariés, aux anciens salariés, aux travailleurs indépendants et à leur famille est adoptée au niveau européen. C'est un pas dans la bonne direction pour protéger toutes les personnes qui fournissent des renseignements clés d'intérêt public - les lanceurs d’alerte. Le jeune Portugais Rui Pinto en fait partie.

Lié aux Football Leaks, qui ont révélé des actes répréhensibles majeurs dans l'industrie du football, Rui Pinto a été accusé de « tentative d’extortion aggravée » et « vol de données ». Il est maintenant en prison au Portugal en attente de son procès.

Rui Pinto, alias "John", le lanceur d'alerte des Football Leaks © Yann Philippin / Mediapart Rui Pinto, alias "John", le lanceur d'alerte des Football Leaks © Yann Philippin / Mediapart

Les Football Leaks sont des révélations d'un grand intérêt public qui ont fait l'objet d'enquêtes publiées par des médias européens majeurs tels que Der Spiegel, Mediapart, El Mundo, Le Soir, Falter, NRC, Politiken, The Sunday Times, Reuters et autres membres du réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC) depuis 2016.

Comme l'a souligné Mediapart, aucun des articles publiés n'a fait l’objet de plainte pour diffamation, ce qui atteste de l'exactitude des informations délivrées par Rui Pinto. De fait, les révélations des Football Leaks ont donné lieu à de nombreuses enquêtes judiciaires en Europe, notamment en France, en Belgique, en Suisse, en Espagne et même aux États-Unis. Les Football Leaks font partie d'un vaste ensemble de révélations, dans la lignée des Luxleaks, Panama Papers ou Paradise Papers - révélations que les enquêteurs européens à la recherche de délits financiers passent au crible.

Pour toutes ces raisons, The Signals Network, rejoint par Reporters Sans Frontières, Freedom of the Press Foundation, Blueprint for Free Speech et le Centre européen pour la liberté de la presse et des médias (ECPMF) appellent au soutien de Rui Pinto par tous ceux qui s’engagent à défendre la liberté de la presse et le journalisme d'intérêt public.

Malgré le soutien croissant du grand public, des supporters de football européens et des décideurs politiques européens, Rui Pinto est maintenu en détention à un moment crucial.  Des intérêts divergents s’opposent autour de son cas. Alors qu’un coté se concentre sur la pénalisation des lanceurs d’alerte, l'autre est déterminé à lutter contre la corruption en les protégeant.

Alors que les autorités portugaises poursuivent et emprisonnent Rui Pinto, des procureurs européens, notamment français et belge, s'appuient sur les preuves que Rui Pinto a fournies pour faire avancer leurs enquêtes sur les joueurs et les clubs de football et ont besoin de son témoignage et de son soutien. Nous nous réjouissons de voir les procureurs de neuf pays coopérer à l'examen des preuves provenant des fuites du monde du football dans le cadre d'une nouvelle initiative de l'unité européenne de coopération judiciaire, Eurojust.

Le fait que Rui Pinto ait reçu le prix GUE/NGL Award for Journalists, Whistleblowers and Defenders of the Right to Information, décerné par le Parlement européen, est une preuve supplémentaire de reconnaissance, et ce, au plus haut niveau de l'Union européenne. L'équipe juridique française, hongroise et portugaise (composée de William Bourdon, David Deak et Francisco Teixeira da Mota) représentant Rui Pinto et soutenue par le Signals Network est confiante dans le fait que ces signes de reconnaissance renforcent leur défense de Rui Pinto.

Ne pas accorder une protection suffisante aux sources d'information utilisées comme éléments de preuve dans la lutte contre la corruption n'est pas simplement un double standard. Il s'agit d'une régression dans la lutte de l'Union européenne contre la corruption.

À l'approche des élections renouvelant le Parlement européen, il est temps de protéger non seulement les citoyens qui présentent des informations d'intérêt public, mais aussi les informations elles-mêmes, qui serviront, à long terme, les objectifs de la justice.

Pour marquer le début d'une nouvelle ère de transparence, nous demandons aux institutions européennes d’appliquer cette nouvelle directive promptement et d'assurer une protection complète des lanceurs d’alerte, à commencer par Rui Pinto. Son acquittement permettra à Rui Pinto de participer pleinement, en tant que témoin protégé, à la série d'enquêtes que les systèmes judiciaires américain et européen ont entreprise.

Signataires :

Christophe Berti, Rédacteur en chef, Le Soir

Michael Bird, Editeur, The Black Sea

Laurène Bounaud, Co-présidente, Maison des Lanceurs d’Alerte

Rafael Buschmann, Reporter, Der Spiegel / auteur du livre “Football Leaks: Uncovering the Dirty Deals Behind the Beautiful Game”

Ștefan Cândea, Co-fondateur et coordinateur de l’European Investigative Collaborations (EIC)

Christophe Deloire, Secrétaire Général, Reporters Sans Frontières

Antoine Deltour, lanceur d’alerte, Luxleaks

Suelette Dreyfus, Directrice, Blueprint for Free Speech

Mithat Fabian Sozmen, journaliste sportif, Evrensel

Stéphanie Gibaud, lanceur d’alerte, UBS

Sven Giegold, Eurodéputée

Ana Gomes, Eurodéputée, Vice-Présidente de la commission spéciale sur la criminalité financière, la fraude fiscale et l'évasion fiscale

Gerd Gottlob, Chef des sports, NDR

Delphine Halgand-Mishra, Directrice, The Signals Network

John Hansen, reporter, Politiken

Martin Häusling, Eurodéputé

Clemens Hoeges, Editeur, Der Spiegel

Berislav Jelinić, Rédacteur en chef, Nacional

Christian Jensen, Rédacteur en chef, Politiken

Eva Joly, Eurodéputée, Vice-Présidente de la commission spéciale sur la criminalité financière, la fraude fiscale et l'évasion fiscale

Lutz Kinkel, Directeur, European Centre for Press and Media Freedom

John Kiriakou, lanceur d’alerte, CIA

Stelios Kouloglou, Eurodéputé

Philippe Lamberts, Eurodéputé, Vice-Président du Groupe des Verts

Jeppe Laursen Brock, journaliste, Politiken

Sandor Lederer, Directeur, K-Monitor

Simona Levi, Fondatrice, Xnet

Geoffrey Livolsi, Co-Fondateur, Disclose

Jesús Maraña, Directeur Editorial, infoLibre

Joël Matriche, Journaliste, Le Soir

Frederik Obermaier, Journaliste, Die Suddeutsche Zeitung

Fatih Polat, Rédacteur en chef, Evrensel

Begoña Pérez Ramírez, journaliste, infoLibre

Yann Philippin, journaliste, Mediapart

Fabio Pietrosanti, Fondateur, Hermes Center for Transparency and Digital Human Rights (GlobaLeaks)

Grégoire Pouget, Président co-fondateur, Nothing2Hide

Edwy Plenel, Président co-fondateur, Mediapart

Catalin Prisacariu, journaliste, Romanian Centre for Investigative Journalism

Gilles Raymond, Président, The Signals Network

Manuel Rico, Rédacteur en chef, infoLibre

Virginie Rozière, Eurodéputée

Zeynep Sentek, Rédactrice en chef, The Black Sea

David Schraven, Fondateur et Rédacteur en chef, Correctiv

Craig Shaw, Editeur des enquêtes, The Black Sea

Bart Staes, Eurodéputé

Jacques Testart, Co-président, Maison des Lanceurs d’Alerte

Trevor Timm, Directeur, Freedom of the Press Foundation

Ernest Urtasun, Eurodéputé

Leon Willems, Directeur, Free Press Unlimited

Michael Wulzinger, reporter, Der Spiegel / auteur du livre “Football Leaks: Uncovering the Dirty Deals Behind the Beautiful Game

Blaž Zgaga, journaliste, Nacional

The Signals Network est une fondation franco-américaine dédiée au soutien d’enquetes internationales et de lanceurs d’alerte. L’organisation opère en Europe et Amérique du Nord en partenariat avec 7 medias représentant une audience cumulée de 144 millions de lecteurs en 4 langues: info@thesignals.org

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.