Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

948 Billets

15 Éditions

Tribune 20 juin 2018

J’accueille l’étranger

Afin de rendre visible le peuple de l’accueil, diverses personnalités engagées dans la solidarité avec les exilés appellent à porter, à partir du mardi 3 juillet, un signe distinctif proclamant « J’accueille l'étranger ». Un site dédié permet de se procurer les badges et autocollants.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Badge "J'accueille l'étranger"

Un peu partout en Europe, des partis fascisants promeuvent la haine de l’étranger. Ils prospèrent sur la faillite politique et morale de partis traditionnels qui croient les concurrencer en les imitant.

En France comme ailleurs, un grand nombre de personnes accueillent et aident les exilés qui y sont parvenus, souvent en fuyant des violences et des crises dans lesquelles notre pays a, comme d’autres, de lourdes responsabilités.

Partout où la rencontre avec les étrangers est rendue possible, partout où on ne les rend pas invisibles, où on ne tente pas de les priver de leur humanité par des maltraitances multiples et attestées, c’est la rencontre et l'amitié qui triomphent malgré des conditions souvent hostiles.

D’autres, plus nombreux encore, souhaiteraient participer à cet accueil mais n’ont pas encore trouvé les moyens de le faire.

À chacun de nous de manifester, s’il ou elle le souhaite, que nous avons choisi le chemin de l’accueil de l’étranger.

Il y aura mille façons de faire, mais nous vous en proposons une qui nous rendra visible comme peuple de l’accueil. Nous vous appelons, à porter, à partir du mardi 3 juillet 2018, un signe dont nous allons organiser, avec votre aide, la disponibilité massive. Il existera sous forme de badge et d’autocollant avec deux variantes, une avec un simple logo, et l’autre avec ce même logo et le slogan « j’accueille l’étranger ». Ce n’est pas le premier signe qui vise ce but et nous saluons tous ceux qui l’ont précédé, mais ne ratez pas cette occasion. Il ne s’agit pas d’une action ponctuelle, le 3 juillet 2018 n’est que le premier jour de ce qui doit être une manifestation continue du peuple de l’accueil.

Vous trouverez toutes les informations sur comment vous procurer les badges ainsi que des conseils sur ce qui peut arriver quand vous les portez, sur le site jaccueilleletranger.org.

Signataires

Ana Navarrete-Berbel
Antoine Garapon
Arno Bertina
Barbara Cassin
Benjamin Stora
Camille Louis
Cédric Herrou
Céline Curiol
Christian Salmon
Claude Ponti
David Torondel
Edmond Baudoin
Edwy Plenel
Erri de Luca
Geneviève Brisac
HK and the saltimbanks
Isabelle Saint-Saëns
Jane Sautière
Karine Depeyre
Laure Vermeersch
Leslie Kaplan
Louise Moulin
Marie Cosnay
Marielle Macé
Mathieu Potte-Bonneville
Michel Féher
Michel Broué
Mireille Grubert
Nan Suel
Nicole Lapierre
Noémi Lefebvre
Olivier Favier
Patrick Chamoiseau
Philippe Aigrain
Philippe Mangeot
Philippe Marlière
Pierre Judet de la Combe
Pierre Linguanotto
Sarah Cillaire
Stéphane Bikialo
Sylvie Gouttebaron
Thierry Magnier
Txetx Etcheverry
Véronique Nahoum-Grappe

Contacts presse : Philippe Aigrain (+ 33 6 85 80 19 31) et Marie Cosnay (+ 33 6 76 17 44 52)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le passe vaccinal définitivement adopté sous les invectives
Avec 215 voix « pour » et 58 « contre », le projet de loi « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » a été adopté par le Parlement dimanche, lors d’un ultime vote des députés. Après de nouveaux débats houleux sur l’utilité et la proportionnalité de sa mesure principale : le remplacement du passe sanitaire par un passe vaccinal.
par Joseph Confavreux
Journal — France
Mélenchon à Nantes : un show pour satelliser ses adversaires
Dans une salle entourée d’écrans projetant des images de l’espace, le candidat insoumis à la présidentielle a évoqué sa ligne en matière de politique spatiale et numérique. Il a aussi beaucoup parlé d’écologie et, un peu, d’union de la gauche.
par Pauline Graulle
Journal
La Gauche révolutionnaire rattrapée par la vague #MeToo
Ce mouvement d’inspiration trotskiste, qui opère depuis Rouen, affronte une sérieuse crise interne avec la remontée à la surface de violences sexuelles supposément commises par l’ancien dirigeant du mouvement, au début des années 2010. L’affaire arrive devant la justice.
par Manuel Sanson (Le Poulpe)
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour ont fait part samedi de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens en France. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet

La sélection du Club

Billet de blog
Les rendez-vous manqués de la gauche avec l’école (1/2)
Si l’on veut faire progresser la cause de l’école, il faut faire un bilan complet des politiques scolaires de la gauche quand elle était au pouvoir mais aussi lorsque, dans l’opposition, elle tentait de faire avancer son propre agenda.
par Françoise Clerc
Billet de blog
Absence ou absentéisme : le management néolibéral par les mots
A propos des enseignants non remplacés, absentéisme ou absence ? Un glissement lexical qui traduit la volonté néolibérale d'utiliser insidieusement le discours pour modifier les représentations du travail et augmenter les exigences faites aux travailleuses et travailleurs.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin