Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

997 Billets

15 Éditions

Tribune 21 juin 2019

Nos vies d’abord

De nombreux professionnels de santé tirent la sonnette d'alarme quant à la grave crise sanitaire que traverse le pays et appellent à une mobilisation citoyenne massive. Une pétition est en ligne pour soutenir leurs revendications. « Il est temps de s’opposer aux choix budgétaires technocratiques, de décider de notre avenir et des investissements pertinents à faire pour mieux soigner, et de construire une véritable démocratie sanitaire. »

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Notre pays fait face à une grave crise sanitaire. Nous, professionnels de santé, de concert avec les institutions, les syndicats et les usagers, alertons depuis des années sur les dangers liés aux contraintes budgétaires imposées à tous les secteurs de la santé.

Les constats sont sans appel, les drames ne font plus exception. Des dizaines des nôtres se sont suicidés. Ce sont autant de familles, de proches et de collègues brisés. Dépression, anxiété, pathologies liées au stress, addictions, les enquêtes sur notre propre santé sont alarmantes.

Partout sur le territoire, nous avons le sentiment de devenir des robots à la chaîne, n’ayant plus le temps de soigner nos patients humainement. Il faut que vous le sachiez, nous n’avons plus les moyens de prendre correctement soin de vous.

Des patients décèdent en salle d’attente des Urgences. En l’absence de prise en charge rapide, la mortalité y augmente de près de 40% pour les malades graves. Pour obtenir un rendez-vous avec un médecin de ville ou en centre médico-psychologique, pour être pris en charge aux urgences, pour être hospitalisé, les temps d’attente deviennent aberrants et dangereux.

Les temps de toilettes sont comptés, on bouscule nos aînés. Le temps manque pour accompagner les patients alités aux toilettes. Les plus vulnérables sont doublement punis, n'ayant d’autre choix que de "faire sur eux". C’est insupportable.

En psychiatrie, le recours à la contention et aux chambres d’isolement est devenu trop fréquent faute de soignants disponibles et de temps humain pour apaiser les situations de tension.

Notre métier perd son sens et son humanité, car nous sommes soumis aux injonctions contradictoires de "prendre soin" tout en étant "rentables, rapides, flexibles". La rentabilité est devenue le maître mot partout, censée légitimer des pratiques indignes. La technique remplace l’éthique. Chaque lit, chaque service, chaque maternité, chaque hélicoptère, chaque ligne de SAMU considérés comme non rentables sont menacés.

Combien coûtent les vies humaines ? C’est la question que nous posons. En vingt ans, 100 000 lits ont été fermés alors même que la population augmente et vieillit ; la moitié des maternités du pays également.

Devons-nous accepter que l’argent ait pris le pas sur l’humain ? Les vies sauvées et le respect de la dignité ne sont pas affaires de marché et de coûts financiers.

Il est temps de s’opposer aux choix budgétaires technocratiques, de décider de notre avenir et des investissements pertinents à faire pour mieux soigner, et de construire une véritable démocratie sanitaire. Nous, professionnels de santé de tous les secteurs, avons besoin de vous et appelons ce jour à la mobilisation citoyenne massive, car la dégradation de notre système de soin nous met toutes et tous en danger, professionnels comme patients.

Le Collectif - Nos Vies d’Abord

Pour soutenir, cliquez ici : https://www.change.org/o/3029204 

A l’initiative du collectif :

Ali Benali Sabrina, médecin remplaçante en permanence de soins; Bellahsen Mathieu, médecin psychiatre; Bellhasen Loriane, médecin psychiatre; Devianne Julia, Interne en Neurologie; Dougha Abdel, aide-soignant aux Urgences; Falla Lionel, adjoint administratif HAD APHP; Gautier Maxime, urgentiste Lariboisière; Guy Jérémy, infirmier réanimation pédiatrique; Kierzeck Gérald, médecin Urgentiste; Kelfaoui Karim, médecin remplaçant ; Lyzbinski Laurent, infirmier aux urgences ; Llorens Marie, Infirmière aux urgences; Müllner Joaquim, médecin psychiatre, Prudhomme Christophe, médecin Urgentiste; Christophe, citoyen. 

Personnalités soutenant la tribune:

Arrabal Fernando, écrivain poète, cinéaste - Beaulieu Baptiste, médecin, chroniqueur sur France Inter - Célarié Clémentine, actrice et chanteuse - Collectif Inter Urgences; Cotta Jacques, journaliste, réalisateur et écrivain - Dardot Pierre, philosophe - De Lagasnerie- Geoffroy, philosophe et sociologue - Denvers Cyril, réalisateur - Eribon Didier, philosophe - Ferroni Nicole, humoriste et chroniqueuse sur France Inter; Gaccio Bruno, comédien - Gori Roland, Professeur émérite de psychologie et psychopathologie clinique - Heracles Philippe, président Cherche Midi Editions - HK, groupe HK et les Saltimbanques, musicien - Huster Francis, acteur, metteur en scène, réalisateur et scénariste - Kaplan Leslie, écrivain - Larrere Mathilde, historienne - Le bolloch' Yvan, comédien - Louis Edouard, écrivain - Pelloux Patrick, médecin urgentiste, auteur - Perret Gilles, réalisateur documentariste - Porcher Thomas, économiste; Pierru Frédéric, docteur en science politique, sociologue, chargé de recherche au CNRS.

150 premières signatures citoyennes :

Abrassart Romain, médecin généraliste Achour Ranya, IDE en soin a domicile. Ali Said, IDE aux urgences. Algrin Guillaume, infirmier Almela Raquel, IDE aux urgences. Attalah Yazid, échographiste Attali Joelle, Médecin conseil retraitée Attali Fabrice, Médecin généraliste Attali Marine, Psychiatre Attali Claude, Professeur émérite des Universités, médecin généraliste Attard Virginie, médecin généraliste Auclin Christine, Pharmacienne.

Badou-Bonsou Anthony, ingénieur. Bailleux Laurence, Commerçante ; Barrou Julien, Gynécologue Obstétricien Barthes Henriette, Retraitée. Barthes Pierre, Retraité. Basfao Mehdi, psychologue Beaupère Cécile, Artiste peintre. Bellahsen Mathieu, Psychiatre Bellahsen Loriane, Psychiatre Beniken Faiza, IDE en pédiatrie. Ben Salah Amina, Interne en Médecine. Ben Omrane Choukri, médecin généraliste Benyagoub Sarah, technicienne d’analyse médicales. Benyagoub Yacine, technicien d’analyse médicales. Berciaud Océane, Chef de projet. Berjat Odette, Retraitée. Bigontina Cléo, Musicienne. Blery Isabelle, régisseuse adjointe. Bolac Claire, Étudiante infirmière. Bolac Nathalie, IDE en santé au travail. Bonhomme Michael, Responsable sécurité. Borde Karine, IDE en chirurgie Gynécologique Borny Elodie, Assistante d’accréditation. Bouniard Justine, Psychiatre au CH Montfavet Bourgeoise Jean Baptiste, IDE aux urgences. Boukantar Mohamed, médecin généraliste

Caillé Maëlise, médecin généraliste Cancel Carmen, médecin urgentiste réanimateur Carnet Nina, Coordinatrice jeunesse et famille. Chanlair Maguy, Patiente. Chauveau Renaud, Retraité. Chassagne Aurore, infirmière ; Claveau Vincent, Interne en Psychiatrie Clouet Emma, Auxiliaire de puériculture. Colonnier Carole, gestionnaire RH. Colineaux Camille, IDE urgences. Copin Ludivine, Auxiliaire de Puériculture. Corouge Catherine, Retraitée. Créantor Laetitia, Chargée d’accueil. Crozas Michel, Retraité et bénévole à l’ADA de Grenoble.

Dancourt Sophie, De Gryse Marine, AS aux urgences Dubreuck Evelyne, Medecin urgentiste. Dueme Laure, Consultante informatique, journaliste. Dolphin Guillaume, Agent de sécurité aux urgences. Draghici Olivia, psychologue

Eloy Laetitia, Directrice artistique. Emeric Jean-Claude, Patient.

Fabregas Gregory, Étudiant infirmier. Ferreira Odile, Enseignante retraitée. Ferruit Caroline, médecin généraliste Fourcade Carole, médecin cardiologue Frété Kevin, Cordiste. Freyburger Guillaume, médecin aux urgences pédiatriques Fumalle Danielle, Auxiliaire de puericulture.

Gauduchon Antoine, médecin urgentiste Gault Sophie, Employée de bureau. Geoffroy Pauline, AS aux Urgences. Germond Joelle, Retraitée. Gil Pauline, médecin généraliste Gilli Sophie, médecin généraliste Girerd Pierre, psychiatre Godlevski Yvan, Ide aux urgences. Goumidi Soreya, médecin urgentiste Gouirand Sarah, infirmière au SAMU GRANIER Anne-Sophie, Sage femme GRANIER Nicolas, médecin urgentiste Grouard Claudine, Retraitée. Guillon Catherine, Orthophoniste. Guyard Alexandra, médecin urgentiste Guyon Aurore, Assistante logisticienne. Guyon Nolane, IDE aux urgences.

Hennechart Joel, Statisticien. Jobard Pauline, Etudiante infirmière. Jouanet Delphine, médecin généraliste Jouannin Martine, Retraitée.

Kaba Kadiata, AS en soins a domicile. Kasmi Amina, IDE à domicile. Keriel Pierrick, médecin réadaptateur Khelfaoui Christine, professeur d'économie Khelfaoui Karim, médecin généraliste Khelfaoui Lilia, étudiante en journalisme Khelfaoui Tarik, interne de médecine générale Khelfaoui Zeineddine, maître de conférence en économie Kilubemu Daryl, Patient. Klifa Marion, psychiatre Knight Julie, Restauratrice. Kremer Tardieu Sophie, médecin généraliste

Meskine Amir, médecin oncologue Moineau Nicolas, médecin ophtalmologue

Lahya Samia, médecin référent CUMP Vaucluse LAROYE Philippe, médecin généraliste Laurent Sophie, IDE aux urgences Le Berre Sabine, IDE en soins à domicile.

Ledemeney Isabelle, IDE à domicile. Le Gal Flora, IDE en soins palliatifs. Le Gal Marion, Artiste. Le Gal Monique, Retraité. Le Gal Robert, Retraité. Le Hellegouarch Nathalie, Enseignante. Lenotte Thomas, médecin généraliste Leroux Pierre, Étudiant en Pharmacie Licir Sabrina, IDE en pédiatrie. Llorens Béatrice, Retraitée. Llorens Pierre, Retraité. Louvel Claire, IDE aux urgences. Luhalwe Carmen, AS suppléance

Malonie Julien, AS aux urgences. Malouines Denis, Psychiatre Mardivirin Xavier, AS aux urgences. Margerie Fanny, infirmière Margerie Pierre, médecin généraliste Marty Jerome, médecin, président UFMLS Marques Parutto Alisée, AS aux urgences. Michel Claude, Directeur d'hôpital Moreau Daniel, Pédopsychiatre. Motteau Guy, Retraité.

Nahmias Alexiane, Hôtesse d’accueil. Naton Fanny, IDE aux urgences. NEVERS Pierre, ostéopathe Nicolino Cécile, Retraitée. Nogues Benjamin, IDE urgences Noulette Isabelle, Auxiliaire de puériculture. Nuttall Anaïs, Interne en gynécologie Médicale

PAROLA Arlette, médecin gériatre Passot Delphine, Infirmière. PAVOT Arthur, interne en pneumologie Petit Mathurin, Programmeur informatique. Perrot Gallien Catherine, Pédopsychiatre. Picot Claude, Retraité. Pionnier Mathilde, Sage femme Piorunowski Leila, médecin cardiologue Planche Thibaut, médecin anesthésiste réanimateur Porche Maximilien, interne en neurologie Poumeyreau Michel, Retraité. Prudhomme Jacques, Retraité.

Rachet Jason, Responsable Logistique. Ramackers Marine, IDE en pédiatrie. RAMPAL Sarah, médecin aux urgences pédiatriques Renaud Guillaume, Responsable qualité.

Rey Claire, IDE en HAD. Rey Martine, Artiste. Reynaud Émilie, infirmière en dialyse Rilcy Emyra , Etudiante infirmière. Robert Antoine, IDE. Rocca Thomas, psychiatre Rochereau Elodie, IDE aux urgences. Rodier Jacqueline, Retraitée. Rodier Martial, Retraité. Rossey Claire, IDE urgences.

Sabot Valentine, Commerciale. Salvini-Michel Sarah, Sage femme Sarni Nassim, Psychiatre. Semache Imen, Etudiante infirmière. Servant Michel, Retraité. Sichez Pierre-Clément, chirurgien urologue Souissi Nawal, Psychiatre Superville-Estrate Joseph Christophe, AS aux urgences.

Tamby Priya, médecin généraliste Teper Bernard, co animateur Réseau Education Populaire TONON David, Médecin anesthésiste réanimateur Tortech Antoine, Commercial. Touleron Pascale, sans emploi

Vallaud Annie, Retraitée de la fonction publique. Vallaud Guillaume, Menuisier. Valparaiso Ornella, Décoratrice, graphiste. Valparaiso Virna, chef de cuisine. Veca Deborah, AS à domicile. Veschembes Dominique, IDE à la retraite. Vergan Sébastien, médecin PMI Veyrier Christine, IDE retraitée. Viala Caroline, IDE suppléance Viala Cindy, Secrétaire médicale. Viannay Noé, médecin généraliste VIAU Florence, interne de cardiologie Ville Julia, Auxiliaire de puériculture.

YAKOUBI Katia, travailleur social

Zaremski Pierre, médecin généraliste Zeggaoui Naima, AS en soins à domicile.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Journal
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois
Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse
Billet de blog
Remise des diplômes AgroParisTech : appel à déserter
Lors de leur cérémonie de remise de diplôme, huit jeunes ingénieur·es AgroParisTech ont appelé leurs camarades de promotion à déserter de leurs postes. « N'attendons pas le 12ème rapport du GIEC qui démontrera que les États et les multinationales n'ont jamais fait qu'aggraver les problèmes et qui placera ses derniers espoirs dans les révoltes populaires. Vous pouvez bifurquer maintenant. »
par Des agros qui bifurquent