De l’hospitalité - Manifeste normand

Associations et artistes normands lancent un appel à renforcer les solidarités locales en faveur de l'inclusion et de l'hospitalité. Par des jumelages, les lieux, organisations, institutions culturelles, associations, squats, collectifs de citoyens peuvent « entrer en résistance face aux pressions politiques ».

Tous, nous voulons nous jumeler, former des écosystèmes de réflexion, de luttes et d’actions pour une société guidée par l’équité, l’écologie, l’hospitalité et la solidarité.

Face aux multiples défis économiques, climatiques ou encore technologiques du monde moderne, nous devons adopter de nouveaux comportements : passer d’une société de l’exclusion à celle de l’inclusion. C’est cet horizon qui doit guider notre développement social. Il est temps de s’inscrire dans un réel constructif, fondé sur le respect de toutes les minorités et dont notre capacité à faire preuve d’hospitalité sera la pierre angulaire.

Notre responsabilité en tant que citoyen·ne·s est de lutter, avec la plus grande détermination contre toutes celles et ceux qui, d’une manière ou d’une autre, que ce soit par idéologie ou derrière le masque politique ou juridique d’un calcul économique, cherche à imposer un modèle de société clivé et écologiquement irresponsable.

La question migratoire est interdépendante des questions environnementales, sociales, économiques et politiques.

Il existe actuellement un grand nombre d’initiatives citoyennes et solidaires. Elles ont aujourd’hui besoin de sortir de la clandestinité et de notre soutien.

Nous lançons un appel à nous fédérer, à faire masse pour devenir force de propositions, de lutte, en participant activement à cette transformation.

Nous condamnons l’absence de prise de position sur une réelle politique migratoire et écologique d’une majorité de nos élu·e·s et de l’Etat. En Normandie, nous ne souhaitons pas cette Histoire.

Ici et maintenant, nous fabriquons l’hospitalité.

Nous voulons accueillir, vêtir, nourrir, héberger ou transporter des voyageur·euse·s en détresse, permettre aux gens de vivre dignement.

Nous voulons sans être inquiété·e·s, agir et amener de nouvelles personnes à s’engager pour renforcer les solidarités locales.

Nous voulons déployer de nouveaux récits et construire de nouvelles hypothèses qui prendront de plus en plus de place dans la société afin de renverser l’imaginaire dominant excluant.

Nous avons besoin de lieux où l’expérience collective peut s’extraire de l’urgence de nos quotidiens surchargés et de la mise en concurrence généralisée : des lieux où nous pourrons penser ensemble un présent digne et espérer un futur possible. 

Nous vous proposons de nous jumeler, lieux, organisations, institutions culturelles, associations, squats, collectifs de citoyens, individus, entreprises afin d’organiser une résistance aux pressions politiques, économiques et à certaines dérives idéologiques.

Par le biais de ces jumelages, nous invitons tous les signataires de ce Manifeste à entrer en politique et à agir ensemble pour faire savoir qu’une contribution locale à un éco-système monde est une nécessité. Nous voulons construire collectivement nos récits, permettre à chacun et chacune de s’inscrire dans une démarche solidaire et joyeuse.

Les premiers signataires : 

Artothèque, Espaces d’art contemporain de Caen ; 

Assemblée de convergences des Luttes du Marais - Caen ; 

Assemblée de lutte contre toutes les expulsions - Caen ; 

Association de Solidarité avec Tous les Immigrés - Calvados ; 

Big Bang Café, salle de concert de musiques actuelles – Herouville Saint Clair ; 

Centre Chorégraphique Nationale de Caen en Normandie ; 

Centre Dramatique Nationale de Caen - la Comédie ; 

Centre Dramatique National de Rouen ; 

CIMADE - Caen ; 

Cinéma Café des images – Herouville Saint Clair ; 

Cinéma Lux - Caen ; 

Cité Théâtre - Caen ; 

Collectif les Amigrants de Rouen ; 

Compagnie Bonne Chance - Caen ; 

Compagnie chantier 21 Théâtre - Caen ; 

Compagnie Diplex - Caen ; 

Compagnie File en scène – Les Baux Sainte Croix ; 

Compagnie l’accord sensible - Caen ; 

Compagnie la Cohue - Caen ; 

Compagnie LEA – Association Ecorpsabulle – Saint-Lo ; 

Compagnie le Ballon Vert - Caen ; 

Compagnie Le Chat Foin - Rouen ; 

Compagnie les chronophages - Caen ; 

Compagnie l’oreille Arrachée - Caen ; 

Compagnie Noesis - Caen ; 

Compagnie Silenda - Caen ; 

Compagnie Toutito Téâtro - Caen ; 

Ecole nomade - Caen ; 

La Demeurée – Saint-Contest ; 

Le Sablier, Pôle des arts de la marionnette en Normandie, scène conventionnée d’intérêt national  - IFS ; 

Médecins du monde - Caen ; 

Panta Théâtre – Caen ; 

RASE - Caen ; 

Secrateb – groupement d’employeurs du secteur culturel - Caen ; 

Théâtre de la renaissance de Mondeville ; 

Lolita Espin Anadon, artiste ;

Maxime Gosselin, artiste ;

Hega Julie, artiste ; 

Hincky Guillaume, artiste ; 

Ixchel Cuadros, artiste ; 

Lefranc Alban, auteur ; 

Antonin Ménard, artiste ; 

Emile Didier Nada, artiste ; 

Sandrine Nobileau, artiste ; 

Laurent Savalle, artiste...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.