Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

1057 Billets

15 Éditions

Billet de blog 22 janv. 2023

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Où va la « nouvelle Algérie » ?

Des nombreuses personnalités algériennes et franco-algériennes s'inquiètent des nouvelles venant d'Algérie : barbouzerie, antisémitisme, lgébétophobie. « Pour celles et ceux qui ont un lien affectif avec l’Algérie, les sentiments d’humiliation et de colère s’accumulent. Souvent dans le silence, la gène, parfois le renoncement. Il est grand temps de sortir de la torpeur. »

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

BARBOUZERIE. Et que je t’arrête un journaliste à minuit à son domicile et, avant de le jeter en prison, le traîner menottes aux poignets assister à la mise sous scellés des locaux de son média. Beau travail ! Cela ne se passe pas chez les Picaros aux ordres du général Tapioca, mais dans la « nouvelle Algérie » des vieux généraux.

ANTISÉMITISME. Pendant que le directeur de Radio M et du site Maghreb Emergent, Ihsane el-Kadi, était mis « hors d’état de nuire », le site Algérie patriotique publiait un article ordurier contre l’historien Benjamin Stora, débordant largement la personne de ce dernier. Aucun argument rationnel dans le propos, mais un chapelet d’insultes antisémites, bêtes, basiques et violentes, où aucun relent ne manque à l’appel. Silence des autorités politiques et judiciaires. Silence des services qui aiment tant contrôler les médias. Silence, malheureusement aussi à l’heure actuelle, d’intellectuel(le)s, et en particulier d’historiens, qui se taisent devant le ramassis d’ignorance à l’œuvre dans cet article. Silences complices.

LGÉBÉTOPHOBIE +. Cette fois, c’est un ministre d’Etat, celui du commerce et de la promotion des exportations, qui lance une campagne contre des produits qui portent « des couleurs et des symboles contraires aux valeurs morales de la société algérienne », autrement dit, les couleurs de l’arc-en-ciel, emblême de la communauté LGBTQ+. Surréaliste, cette campagne a été largement tournée en dérision par les internautes algériens. C’était la moindre des politesses : transformer le pathétique en grotesque.

On a vraiment l’impression qu’en une semaine le régime a soigneusement coché toutes les cases pour se rendre, définitivement, antipathique et infréquentable.

La « nouvelle Algérie » ne fait rêver personne. Ni à l’intérieur ni à l’extérieur du pays. C’est un fait. La calamiteuse politique répressive du régime qui emprisonne à tour de bras ce qui reste de journalistes indépendants et de militants pacifiques du Hirak, et qui pousse à l’exil à peu près tout le monde, du jeune désœuvré à l’ingénieur surdiplômé, donne une bien piètre image de l’ex-grand pays du tiers-monde.

Pour celles et ceux qui ont un lien affectif avec l’Algérie, les sentiments d’humiliation et de colère s’accumulent. Souvent dans le silence, la gène, parfois le renoncement.

Il est grand temps de sortir de la torpeur.

D’abord pour alerter les autorités du pays, de les appeler à la sagesse si c’est possible, au moins à la clairvoyance. Avez-vous conscience que le tout-répressif nuit gravement à votre image et vous rend d’autant plus faibles et vulnérables ?

Il est temps aussi, comme le font les jeunes Algériens dans les stades, scandant des chants de plus en plus inspirés pour dire leur malaise et leur rejet du système, d’exprimer, à notre tour, notre désapprobation.

La barbouzerie, pas en notre nom !

L’antisémitisme, pas en notre nom !

La Lgébétophobie + pas en notre nom !

Signataires :

Abderrezak Adel, Sanhadja Akrouf, Tewfik Allal, Akram Belkaïd, Anouar Benmalek, Ali Bensaad, Alice Cherki, Karima Dirèche, Nadir Djermoune, Tewfik Hakem, Myriam Kendsi, Tahar Khalfoune, Souad Labbize, Karima Lazali, Samia Messaoudi, Khaoula Taleb-Ibrahimi.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte