Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

952 Billets

15 Éditions

Tribune 26 mars 2018

Pour notre sœur Marielle: le poing levé, le cœur serré

Marielle Franco, femme noire, lesbienne, enfant des favelas devenue conseillère municipale à Rio de Janeiro, a été assassinée le 14 mars 2018. Douze organisations noires des Etats-Unis et d'Europe rendent un hommage vibrant à ce visage du renouveau de la gauche brésilienne qui luttait contre les violences policières.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Nous, organisations noires et afroféministes pour la libération noire basées en Amérique du Nord et en Europe, nous tenons debout, le cœur serré mais le poing levé pour notre sœur Marielle Franco.
Elle qui a dédié sa vie à la communauté Afro-brésilienne, et s’est battue pour la justice pour tou·te·s. Elle a habité ce monde, en portant les combats pour la libération noire, en politisant sa position de femme noire queer venant de classe populaire. 

Marielle Franco nous rappelle que les femmes noires ont toujours été et continuent d’être en première ligne des luttes de nos communautés. Leur engagement à défendre, partout, nos communautés ne s’est jamais démenti.

Marielle Franco a vraisemblablement été assassinée en représailles de son engagement contre les violences policières (les balles qui l’ont tuée proviennent des stocks de la police), et alors même qu'elle rentrait d'un événement dédié à la valorisation des femmes afro-brésiliennes. Son combat mettait à jour l’hypocrisie du conte de fée publicitaire brésilien comme nation-métissage alors même que la négrophobie de ce pays conduit à ce que 80% des victimes de violences policières soient de jeunes noir·e·s* des favelas.

Comme c’est le cas dans de nombreux pays occidentaux dans des proportions différentes, la police au Brésil est une institution meurtrière et raciste qui n’assure pas la sûreté égale des citoyen·ne·s, il nous faut donc l’abolir! De Rio à Ferguson en passant par Beaumont-sur-Oise, Londres ou Madrid, la police protège en effet les intérêts de la suprématie blanche et du capital, en contrôlant, brutalisant et le cas échéant tuant.

Nous croyons à l’internationalisme des luttes noires. Nos combats convergent. C’est dans le cadre de cet internationalisme noir que nous travaillons à construire nos solidarités et des liens de sororité et de fraternité solides . En tant que personnes vivant dans le Nord Global et conscientes de nos responsabilités, nos organisations ont le devoir de penser le néo-colonialisme et l’impérialisme, en soutenant les luttes de nos sœurs et frères vivant dans le Sud Global. Surtout dans les luttes contre la négrophobie structurelle au niveau de leur propre État (Colombie, Mauritanie...) ou celles d’autres pays du Sud contre les personnes noires en situation de migration (Libye, Inde...)

Nous apportons un soutien sans réserve et notre affection à la famille, la compagne et la fille de Marielle Franco. Nous témoignons également notre solidarité politique et communautaire aux militant·e·s afro-brésilien·ne·s et à toute la communauté afro-brésilienne.

Marielle Franco, notre sœur, est une guerrière qui restera à jamais un modèle pour nos luttes et pour nos vies. Nous n’aurons de cesse de dire son nom et de faire résonner les voix des luttes de nos sœurs et frères d’Amérique du Sud.

Marielle Franco, Présente !

Les signataires :

Black Lives Matter, Allemagne (Berlin)

Afro-Consciencia, Espagne

Black Lives Matter Network, Etats-Unis

Mwanamke Collectif Afroféministe, Belgique

Afro-Fem Collectif, France

Collectif Cases Rebelles, France

Mwasi Collectif Afroféministe, France

Mouvement de Libération Afro, France

Sawtche Collectif Afroféministe, France

Black Lives Matter UK, Royaume-Uni

Collectif AfroSwiss, Suisse


Versão em português

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Dans les Ehpad du groupe Orpea, des CDI introuvables
D’après nos informations, des recrues du groupe privé de maisons de retraite doivent, en France, se contenter de signer des CDD au motif qu’il s’agirait de remplacer des salariés en CDI. Or, dans bien des cas, ces salariés n’existeraient pas. Le groupe dément toute irrégularité, assurant qu’« il n’y a jamais eu d’emploi fictif au sein de l’entreprise ».
par Leïla Miñano avec Benoît Brevet (Investigate Europe)
Journal
Quand le comité d’éthique de France TV prend le parti de Korian
Fin 2020, France 3 a diffusé un documentaire sur les morts du Covid dans les Ehpad qui a déplu au groupe privé Korian. Celui-ci a notamment saisi le comité d’éthique de France Télévisions. Une instance présidée par Christine Albanel qui a jugé « à charge » le travail, pourtant approfondi, des journalistes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal — Droite
Le député Guillaume Peltier visé par une enquête
Le parquet de Blois a annoncé, lundi 24 janvier, l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite des révélations de Mediapart sur l’utilisation des fonds publics du député Guillaume Peltier, porte-parole de la campagne d’Éric Zemmour.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien