Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

952 Billets

15 Éditions

Tribune 26 nov. 2019

Élever sa voix à hauteur d’Homme: solidarité avec le peuple d’Haïti

En Haïti, depuis le 15 septembre, le pouvoir use d'une répression violente pour mater le soulèvement de la population. Face à un pays bloqué et en plein cauchemar, des citoyens, parmi lesquels Laurent Gaudé, Ernest Pignon Ernest, Francesca Solleville, Roland Gori, se mobilisent: «Regarder mourir Haïti sans un mot, sans un geste, ce serait aussi nous regarder mourir et renoncer à faire vivre la démocratie dans notre propre pays». 

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Haïti connaît depuis plusieurs mois une situation de tension et de violence extrêmes. Le bain de sang et le spectre de la guerre civile ne sont pas loin si rien n’est fait de façon urgente

Le peuple est dans la rue et tous les secteurs de la société haïtienne demandent depuis juillet 2018 la démission du président de la République M. Jovenel Moïse, impliqué dans une monstrueuse affaire de corruption (détournement des fonds Petrocaribe) et dans de criminelles opérations de répression. Des journalistes sont assassinés. Des militants sont assassinés. Des citoyens sont assassinés. La famine guette et le pays manque de tout.

L’attitude de M. Jovenel Moïse qui demeure la plupart du temps sourd et muet, et qui s’accroche follement à son poste de prévaricateur en chef, est d’un incroyable mépris face aux immenses manifestations populaires qui secouent tout le pays. Depuis plus de deux mois maintenant, celui- ci est pratiquement bloqué : plus d’essence, plus de butane, difficile de se procurer de la nourriture et surtout de l’eau. Tout est devenu trop cher dans ce pays où la plupart des gens tente de survivre avec moins de deux dollars par jour. La répression exercée par des corps de police est terrible, sans cesse dénoncée par des journalistes haïtiens et des représentants de la société civile.

Avec quels soutiens le président Moïse (mais peut-on encore nommer ainsi un homme qui ne soudoie que des bandits ?) se maintient-il encore aujourd’hui ? C’est la question que nous, citoyens français et du monde, avons le devoir moral de poser. Quel est le rôle de la France, des pays occidentaux, des États-Unis, de ce qui est appelé le Core group dans le maintien au pouvoir d’un homme qui ne respecte plus aucun droit humain, qui vole et tue son peuple ? Si, comme il se dit, la position de la France n’est pas celle des Etats-Unis, allié apparemment indéfectible de Jovenel Moïse, il serait temps que notre pays le montre et joue de son influence auprès de nos partenaires de l’Union Européenne, et même au-delà. La France est entendue dans le monde, alors ! qu’elle parle !

Il est du devoir de chaque citoyen, ici et là, de porter sa propre parole, sa propre révolte et ne pas déléguer aux autres son droit à dire et à dénoncer. Il est du devoir de chaque citoyen du monde de soutenir la cause d’un peuple qui lutte pour son droit à vivre dans la dignité, et de ne pas laisser mourir sans un mot, sans un geste, dans un chaos sanglant la première république noire du monde.

« Ce livre est dédié aux morts /et à toi, /comme à tous ceux qui eurent le choix un soir entre faire vivre et regarder mourir ».

C’est par cette dédicace que Lyonel Trouillot, « citoyen haïtien qui écrit », ouvre un de ses romans.

Regarder mourir Haïti sans un mot, sans un geste, ce serait aussi nous regarder mourir et renoncer à faire vivre la démocratie dans notre propre pays.

Nous, citoyennes citoyens, décidons d‘écrire pour faire vivre.


Les signataires

Lise ALVES DOS SANTOS, Etudiante
Juliette AMSTER, Etudiante
Gioia ANGELETTI, Professeur universitaire
Raphaëlle BEAUDET, Scientifique
Thierry BEINSTINGEL, Ecrivain
Yahi BELASKRI, Écrivain
Emmanuel BELHASSEN, Maquettiste
Maggy BELIN BIAIS, Écrivaine
Jean-Marie BERNARD, Chirurgien retraité
Charlotte BEVIS, Infirmière
Jean- Pierre BIAIS, Journaliste
Sofia BIGLIARDI, Étudiante
BLOND Daniel
Sophie BOUCAUD, Libraire
Candide BOUSQUET, Couturière
Josette BRAYARD, Coach
Frédéric BRIOT, Maître de conférence
Eduardo BRISSON, Architecte
Sylvie BRODZIAK, Universitaire
Claudia BRUTUS, Artiste peintre
Rose Elisabeth CAMPINCHI, Retraitée Education nationale
Nathalie CAMPODONICO, Auteure
Yves CHEMLA, Enseignant
Karine CHEVRIER, Enseignante
Francis COMBES, Poète et éditeur
Régis COUDER, Anc. artisan
Jean-Pierre COUDER, Anc. agent Trésor public
Yvette COURDIER, Enseignante retraitée
M.DA BOCK, Ingénieur
Sylvie DALLET, Chercheuse Universitaire
Colette DAVILES-ESTINÈS, Poète
Marine DESMOUSSEAUX, Infirmière
Monique DOMERGUE, Poète
François DOMERGUE, Percussionniste
Bruno DOUCEY, Poète et éditeur
Marianne AUROBERT, Traductrice, secrétaire de l'association Monique Calixte
Miguel FERREIRA, Educateur spécialisé
Marina-Aude FERRI , Inspectrice des Finances Publiques
Vallia FILLOZ, Enseignante 
Nicole FOURNAISON, Retraités
Bernard FOURNAISON, Retraités
Marc GAUCHERAND, Libraire
Sabine GAUCHERAND, Libraire
Laurent GAUDÉ, Écrivain
Nicole GHELARDI, Retraitée
Françoise GOLDSTEIN, Thérapeuthe
Jean GOLGEVIT, Chef de choeur
Roland GORI, Professeur universitaire, psychanalyste
Françoise GOURICHON, Photographe
Jessie GUENAND, Décoratrice
Guillaume GUY, Commerçant
Dominique GUY, Commerçante
Pascal HASCHER, Enseignant
Rémi HESS, Ancien professeur d’université
Géraldine HETZEL, Chargée d’études documentaires
Claude JAMET, Anc. enseignant
MichelJ UBIN, Journaliste
JózefK WATERKO, Professeur titulaire de l'université
Susanna LABBRI, Étudiante
Benoît LAGARRIGUE, Journaliste
Moniqe LANIESSE, Lectrice-correctrice
Sophie LASSERRE, Chargée de programme
Jérôme LEBAUD, Psychiatre-psychanalyste
Ziad MAJED, Politologue, professeur universitaire
Georgia MAKHLOUF, Écrivaine, journaliste
François MARTHOURET, Comédien, réalisateur
Enrico MARTINES, Chercheur, universitaire
Isabelle MARTINES, Artisane d'art
Mireille MATHURIN, Infirmière
Christine MATOS, Metteuse en scène
Christine MERCKELBAGH, Gérante SCOP Label Gamelle
Danielle MÉROFE-GANDAMIER, Costumière
Claudine MORTAIZE, Anc. comptable
Anne NAEF, Chargée de Communication
Emile Didier NANA, Comédien auteur
Jean-Pierre ORBAN, Écrivain, chercheur CNRS
Elena PESSINI, Professeur universitaire
Alba PESSINI, Professeur Universitaire
Isabelle PICARD, Enseignante
Ernest PIGNON-ERNEST, Plasticien
Anna PULKER, Étudiante
Claire RIFFARD, Ingénieure CNRS
Colette ROUSSILLAT, Anc. enseignante
Charles SILVESTRE, Journaliste
Jean-Pierre SIMEON, Poète et dramaturge
A.SIMONS, Écologue
Claire SOBESKY, Professeur Internet
Francesca SOLLEVILLE, Chanteuse
Eddy ST MARTIN, Artiste peintre
Murielle SZAC, Autrice et éditrice
Mouhib TOUMI, Enseignant
Elisabeth TOUTAIN, Retraitée EN
Gaël TURINE, Photographe
Jean-Marc TURINE, Écrivain, réalisateur, producteur

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77