La France change, les Français ont changé, et pourtant cette question centrale pour notre avenir est presque absente des débats. Nous, Acteurs de la transition énergétique, savons que cette transformation est déjà bien amorcée mais qu’elle a encore beaucoup à nous apporter. A l’avenir la transition énergétique doit nous permettre de :

  • Pouvoir nous déplacer sans polluer, habiter un logement sain et correctement isolé, maîtriser les coûts de l’énergie.
  • Créer de l'activité, des revenus et des centaines de milliers d’emplois durables au cœur des territoires, par exemple dans la rénovation des bâtiments, les énergies renouvelables, les transports collectifs, ou les réseaux intelligents.
  • Engager nos entreprises, petites et grandes, dans des activités d’avenir, et être pionnier dans de nouvelles technologies.
  • Réduire nos consommations de pétrole, charbon et gaz qui, en plus de leur impact sur les changements climatiques, creusent le déficit commercial, et nous rendent dépendants de conflits géopolitiques.
  • Limiter les risques de catastrophes climatiques et technologiques, et de leurs effets potentiellement irréversibles pour l’environnement et les populations.

Aujourd’hui, pour continuer cette mue déjà amorcée dans les territoires, la France, et ceux qui se déclarent prêts à la diriger, doivent pouvoir tracer une voie. Pour apporter confiance et garanties à ceux qui rendent possible cette transition, la France a besoin d’une trajectoire pour ces secteurs où se créent les nouveaux emplois, les innovations et la valeur. Nous savons tous que l’avenir passe par une énergie, une économie et une consommation renouvelables et soutenables. C’est pourquoi nous avons besoin d’une stratégie concrète et pragmatique tendue vers des objectifs clairs et ambitieux.

Sobriété et efficacité énergétique, développement accéléré des énergies renouvelables, changement des modes de productions, évolution de notre alimentation, rénovations énergétiques des logements, réorientation des investissements et de la fiscalité, outils de financement innovants, adaptation de la formation professionnelle aux besoins de cette économie… C’est sur tous ces leviers que doit s'appuyer cette trajectoire.

Elle sera créatrice d’emplois pérennes et non délocalisables. Elle permettra de prévenir et de réduire les risques qui pèsent aujourd’hui sur la santé de millions de Français. Elle permettra à la France, après la COP21, de rester le fer de lance d'un monde qui ne veut pas sacrifier sa survie sur l’autel de l’inertie. Et nos entreprises auront une opportunité de se positionner en leaders mondiaux de ces secteurs d’activité en développement. 

Nous avons la responsabilité collective d’accélérer cette transition et le temps des actes est venu.

Signataires :

Marylise Léon, secrétaire nationale à la CFDT; Olivier Perot, président de France Energie Eolienne; Hugues Vérité, adjoint au Délégué général du Gimelec; Anne Bringault, coordinatrice pour le CLER Réseau pour la transition énergétique et le Réseau Action climat; Emmanuel Soulias, directeur général d'Enercoop; Claire Fehrenbach,directrice générale d'Oxfam; Denez L'hostis, président de France Nature Environnement; Christine Lecerf, présidente de l'ICEB, Institut pour la Conception Environnementale du Bâti; Gilles David, Enertime; Thierry Rieser, gérant de la Scop Enertech; Nicolas Imbert, directeur de Green Cross; Virginie Bichon, cogérante de Corieaulys; Marie-Laure Lamy, directrice d'ALOEN; Gilles Lara, alter Alsace Energies; Edith Akiki, Scop TRIBU; Benoit Praderie, Fédération des énergies du vent Planete Eolienne; Alain Uguen, Cyber @cteurs; Marc Jedliczka, directeur général d'Hespul; Anne Rialhe, directrice d'AERE; Patricia Savin, présidente d'OREE; Lionel Jacotot et Jean-Loup Biard, consultants cabinet ASTRE Transition Energ'éthique; Bertil de Fos, directeur général d'Auxilia; Madeleine Charru, directrice de Solagro; Florence Rouch, co-dirigeante de Rouch Energies; Julie Stoll, déléguée générale de la Plate-Forme pour le commerce équitable; Aurélie Gaudillère, directeur associé d'Enerlis; Sandrine Buresi, directrice de Gefosat; Eric Grudet, EGC-ENERGIE; Vaia Tuuhia, déléguée générale de 4D; Gilliane Le Gallic, présidente d'Alofa Tuvalu; Noé François, REFEDD; Benjamin Dessus, président d'honneur de Global Chance; Véronique Moreira, présidente de WECF-France; Nathalie Duviella, directrice du CREAQ;  Bruno Rebelle, Transitions; Hélène Connor, présidente d’Honneur d'HELIO International.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.