Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

936 Billets

15 Éditions

Tribune 30 mars 2017

Pour la liberté de questionnement des journalistes

Des artistes, comme Constantin Costa-Gavras ou Ariane Ascaride, des intellectuels, tels qu'Etienne Balibar ou Jacques Rancière, des responsables politiques, Jean-Luc Mélenchon ou Benoît Hamon, des syndicalistes comme Jean-Claude Mailly, dénoncent la sanction infligée par L'Obs à la journaliste Cécile Amar pour son livre d'entretien avec le candidat de la France insoumise.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.

Nous sommes atterrés par la sanction qui frappe Cécile Amar, journaliste de L'Obs, alors qu’elle publie un livre d’entretien avec un candidat à l’élection présidentielle. Comme il le reconnait lui-même, le directeur de l’Obs avait été prévenu par la journaliste et avait laissé faire sans émettre d’objection.

Nous n’avons aucun souvenir d’une punition de ce type à France Observateur, au Nouvel Observateur et plus généralement dans la presse écrite française. De la vertu, le livre d’entretiens avec Jean-Luc Mélenchon, à l’origine de l’affaire Cécile Amar n’est ni polémique, ni politicien et chacun peut le constater.

Dans la période incertaine que traverse notre pays, la liberté de questionnement des journalistes doit rester entière plus que jamais. En citoyens, nous leur sommes redevables  de contribuer à la vitalité de l’édition française et au débat démocratique. Toute intimidation à l’exercice de leur métier est à redouter.

Nous demandons au Monde libre, la holding propriétaire du titre, dans l’esprit de son appellation, d’affirmer le droit des journalistes du groupe à la liberté de questionnement.

Signataires :

Pierre Arditi, acteur;

Ariane Ascaride, actrice;

Martine Aubry, ancienne ministre, maire de Lille;

Étienne Balibar, philosophe;

Claude Bartolone;

Muriel Beyer, éditrice;

Laurent Binet, écrivain;

William Bourdon, avocat;

Geneviève Brisac, écrivaine;

Jean-Louis Brochen, avocat;

Marie-George Buffet, ancienne ministre, députée;

Sophie Charnavel, éditrice;

Hervé Christophol, syndicaliste;

Clarika, chanteuse;

Dany Cohn-Bendit;

Jean-Louis Comolli, réalisateur et scénariste;

Philippe Corcuff, politiste;

Constantin Costa-Gavras, cinéaste;

Didier Daenincks, écrivain;

Anne De Amézaga, productrice;

Erri De Luca, écrivain;

Michelle Demessine, ancienne ministre, sénatrice;

Cécile Duflot, ancienne ministre, députée;

Éric Dupont-Moretti, avocat;

Annie Ernaux, écrivaine;

Aurélie Filippetti, ancienne ministre, députée;

Lef Forster, avocat;

Jacques Généreux, professeur à Sciences Po;

Jean-Marc Germain, député;

Robert Guédiguian, réalisateur;

Benoit Hamon, candidat à la présidence de la République, ancien ministre, député;

Nicolas Hulot;

Sandra Laugier, professeure des universités;

Marylise Lebranchu, ancienne ministre, députée;

Noël Mamère, ancien candidat à la présidence de la République, député, maire de Bègles;

Jean-Claude Mailly, syndicaliste;

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT;

Jean-Luc Mélenchon, candidat à la présidence de la République, ancien ministre, député européen;

Arnaud Montebourg, ancien ministre;

Gérard Mordillat, romancier, cinéaste;

Christian Paul, ancien ministre, député;

Jacques Rancière, philosophe;

Sanseverino, chanteur;

Emmanuel Vire, syndicaliste SNJ-CGT

----------------------------------------------------

 La sanction infligée par L'Obs à la journaliste Cécile Amar a été révélée par Mediapart, dans une enquête à retrouver ici.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Trois passeurs écopent de prison ferme pour des traversées de la Manche en « bande organisée »
Douze jours après le naufrage mortel au large de Calais, le tribunal de Boulogne-sur-Mer jugeait lundi un autre dossier emblématique. Pour avoir participé à l’organisation de traversées, trois hommes ont écopé d’un an à quatre ans de prison ferme, trahis par leurs téléphones et des vidéos diffusées sur TikTok.
par Elisa Perrigueur

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky