Une nouvelle donne en 2017, c’est possible avec Jean-Luc Mélenchon!

«Nous, cofondateurs, militants ou responsables de Nouvelle Donne, passés ou présents, choisissons de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle». Leur soutien n'est pas pour autant «un blanc seing à Jean-Luc Mélenchon mais une volonté de s’inscrire au sein d’une dynamique collective pour y contribuer».

A moins d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, tergiverser n’est plus possible. Nous, cofondateurs, militants ou responsables de Nouvelle Donne, passés ou présents, choisissons de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle pour amplifier la dynamique impulsée par la France Insoumise pour qu’en 2017 renaisse l’espoir. Dans cette France Insoumise, qui depuis son lancement associe au plus près les citoyens, nous retrouvons l’énergie et la conviction présentes aux débuts de Nouvelle Donne.

Chaque jour, partout, à la télé, dans les journaux, Emmanuel Macron nous est présenté comme le vainqueur inéluctable, l’horizon indépassable, le seul choix raisonnable possible face au pire (reprenant ainsi la place encore chaude occupée il y a peu par Alain Juppé). En somme, il nous faudrait choisir un mal pour éviter le pire. Mais comment croire que celui qui s’inscrit dans la droite ligne de décennies de dérégulation, de nivellement par le bas des politiques sociales, économiques et écologiques, puisse, avec des recettes qui partout ont échoué, redresser la barre face à la tempête qui s’annonce ?

Du côté du PS, Benoit Hamon, dont les qualités sont réelles, se retrouve aujourd’hui victime de l’une des plus anciennes traditions de son parti : la trahison. Trahison de la parole donnée, trahison des engagements. C’était habituellement après les élections que le PS trahissait. Aujourd’hui le PS innove, c’est avant le scrutin qu’il trahit ouvertement son candidat.

Cela fait 15 ans que le chiffon rouge du vote utile est agité à chaque élection et que malgré cela le Front national progresse partout. Tous ceux qui en décembre 2015 en ont fait l’expérience aux Régionales, s’en souviennent amèrement. Il faut toutefois reconnaître que dans la situation actuelle, seul un rassemblement large peut permettre une présence de la gauche au deuxième tour de l’élection présidentielle. C’est ce rassemblement au côté de Jean-Luc Mélenchon que nous appelons de nos vœux qui nous motive aujourd’hui à lui apporter notre concours. Mais pas seulement. Côté programmatique qu’il s’agisse de la réduction du temps de travail pour lutter contre le chômage de masse, d’un plan audacieux de grands travaux pour engager la conversion écologique de notre économie ou de la refondation nécessaire de nos institutions pour s’assurer d’un fonctionnement vraiment démocratique de notre République, Jean-Luc Mélenchon rend, avec le talent qui le caractérise, accessibles et pleines de sens nombre de propositions que nous étions bien peu à porter il y a encore 3 ans.

Notre soutien n’est pas un blanc seing à Jean-Luc Mélenchon mais une volonté de s’inscrire au sein d’une dynamique collective pour y contribuer. A quatre semaines du premier tour, tout est encore possible. Nous savons bien que tout se joue dans les derniers jours, alors encore plus aujourd’hui, chacun de nous peut être acteur pour que 2017 soit le premier jour d’un avenir en commun désirable !

Signataires : 

Eric BAREYT, candidat aux élections Européennes pour le grand ouest; Laurence BART, deuxième adjointe au Maire de Lieuche; Eric BERNET, ancien coordinateur du Comité Local de l'Ain; Nathalie CAYET, ancienne co-présidente de Nouvelle Donne; Jacques CHARTON, candidat de la France Insoumise aux législatives issu de Nouvelle Donne; Jean-Baptiste COUTELIS, co-fondateur de Nouvelle Donne, ancien membre du Bureau national, tête de liste aux élections Européennes pour le Sud-Est; Guy CUMINET, ancien animateur du Comité local de l'Ain; Maxime DANIEAU, ancien responsable local; Renaud DEBUIRE, ancien responsable de comité local, militant associatif MADEP; Fanny DES, ancienne responsable de Comité local; Frédérice FASSETTA, ancien membre du Conseil Citoyen; Vincent FAURE, ancien membre du Comité Régional Auvergne Rhône-Alpes; Olivier FERISSE, ancien membre du Conseil Citoyen; Sophie FON, ancienne responsable de comité local; Susan GEORGE, militante altermondialiste, essayiste; Fabienne GREBERT, conseillère Régionale Auvergne Rhône-Alpes; Pierre HAIE, ancien responsable local, candidat aux élections Départementales; Laurence HERMANT-DANIEAU, ancienne secrétaire nationale, tête de liste aux élections Européennes pour le Centre; Sam KARMANN, acteur, réalisateur; Véronique LACOSTE, co-fondatrice de Nouvelle Donne, candidate aux élections Européennes pour le Sud-Est; Jean-Philippe LANNOY, ancien responsable du Pôle Numérique national; Loïc LE TOUMELIN, ancien candidat aux élections Départementales; Dominique LIBERCE, ancienne adhérente Nouvelle Donne; Max-Alain OBADIA, ancien membre du Bureau national de Nouvelle Donne, candidat aux législatives; Catherine OLSON, artiste; Laure ROMAGNOSI, militante Nouvelle Donne; José SZYMANIAK, ancien porte parole régional Nord-Pas de Calais; Guillaume THOMSEN, ancien candidat de Nouvelle Donne aux élections Sénatoriales; Patrizia TOSCANA, militante Nouvelle Donne; Narjesse TOUAREF-FORESTIER, ancienne membre du Bureau national; Frédric TOUTAIN, ancien membre suppléant du Conseil national de Nouvelle Donne et candidat aux élections Départementales; Béatrice TRIN GOLDREICH, référente Nouvelle Donne Seine et Marne; Michel VIALA, citoyen; Patrick VIVERGE, co-fondateur de Nouvelle Donne, ex Conseiller départemental du Jura, ancien membre du Bureau national; Geordie ZIMNIAK, ancienne adhérente Nouvelle Donne.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.