Appel de médecins européens: placez les réfugiés des îles grecques en sécurité

À l'initiative de médecins néerlandais, près de 30 000 citoyens - dont 5000 médecins-  européens lancent un appel à tous les dirigeants de l'Union Européenne pour sauver les réfugiés du camp de Mória. « Si l'Europe détourne maintenant le regard, cette situation peut se transformer en catastrophe médicale, qui peut avoir un effet fatal sur les normes et les valeurs du système de santé européen. »  

Nous, médecins d'Europe, appelons les dirigeants de nos gouvernements et de l'Union Européenne à mettre immédiatement les réfugiés actuellement en Grèce en sécurité.

Ces dernières années, les camps de réfugiés dans les îles grecques sont devenus sur-peuplés. L'épidémie de Coronavirus qui menace d'arriver dans les camps aura des conséquences catastrophiques pour les réfugiés, pour le peuple grec et le reste de notre société Européenne.

Il est illusoire de croire qu'une épidémie de Coronavirus dans ces camps puisse être contrôlée. Au total, 40 000 personnes vivent sur quelques kilomètres carrés dans les camps. Il ne reste que quelques médecins. Les nombreux enfants et adultes sont déjà en proie à des traumatismes physiques et mentaux.

Si l'Europe détourne maintenant le regard, cette situation peut se transformer en catastrophe médicale, qui peut avoir un effet fatal sur les normes et les valeurs du système de santé européen.

Contre cela, nous devons protéger les réfugiés, le peuple grec qui est pris au piège depuis des années et l'ensemble de notre population Européenne.

Nous, médecins, avons prêté serment dans lequel nous nous engageons à fournir des soins médicaux à chaque individu, indépendamment de sa personne et de son origine. En tant que médecins européens, nous nous engageons à faire tout notre possible pour prévenir cette catastrophe médicale.

Les dirigeants de l'Union européenne ont également fait une promesse il y a quatre ans : chaque pays accueillera un nombre déterminé de réfugiés de Grèce et de Turquie. Aucun pays de l'UE n'a respecté cet accord. Il ne suffit pas de déplacer les réfugiés vers des camps sur le continent grec ; ces camps sont également surpeuplés.

Nous faisons appel à tous les dirigeants de l'UE à honorer l'accord conclu en 2016 et à accueillir des réfugiés dans leur pays conformément aux accords conclus précédemment pour prévenir cette catastrophe médicale sur le territoire européen.

Cette pétition originaire des Pays-Bas a commencé le 24 mars 2020. Elle est déjà signée par des milliers de médecins européens.

Accédez à https://en.sosmoria.eu/ et signez également.

Parmi les 30 000 signataires :

Le Docteur Louise Gunning-Schepers, professeur Université d'Amsterdam et fondatrice de l'Association européenne de santé publique (EUPHA)
Gerlach Cerfontaine, président de l'Association des professionnels médicaux néerlandais (www.vvaa.nl)
Le Docteur Maria Van Den Muijsenbergh, professeur Radboud UMC
Le Docteur Ivan Wolffers, professeur émérite d'Amsterdam UMC

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.