Gorodok - «L'était une fois Nico...»

 L'était une fois Nico, l'tsar de toutes les RussiesEt même si d'gueule l'était pas vraiment réussiD'son temps y'avait plein de brochetsY'avait plein d'pourceaux au marchéY'avait à boire et puis à manger aussi

Жил-был... (наиболее полная версия) © zalichvatsky

 

L'était une fois Nico, l'tsar de toutes les Russies
Et même si d'gueule l'était pas vraiment réussi
D'son temps y'avait plein de brochets
Y'avait plein d'pourceaux au marché
Y'avait à boire et puis à manger aussi

En février, on l'a un tantet dégagé
C't'alors qu'on a su toute la vérité
Qu'il aimait casser du youpin,
Qu'les ouvriers crevaient de faim,
Qu'il voyait pas plus loin que l'bout de son nez


L'était une fois not' père à tous, le camarade Staline
Il construisait des forges, des barrages, des usines
D'son temps sont montés les kolkhozes
Et tous les Lords étaient moroses
Les bourgeois devaient nous sucer la pine


Mais tout d'un coup, il a un tantet dégagé
C't'alors qu'on a su toute la vérité
Que le marxisme, il l'a trahi
Qu'y'en a qu'il a privés de vie
En les mettant tous dans des camps jusqu'au dernier


L'était une fois Nikita, haut comme trois pommes
Mais il a abattu du boulot, le bonhomme
D'son temps on labourait les dunes
D'son temps on poussait vers la Lune
D'son temps on a fait un grand pas pour l'homme


Mais en octobre, on l'a un tantet dégagé
C't'alors qu'on a su toute la vérité
Qu'il avait tout foutu en l'air
Donné une médaille à Nasser
On dit aussi qu'il avait le cul qui grattait


Et nous on continue à aller de l'avant
Et si quelqu'un devait crever en passant
Bah c'est pour ça qu'on a l'Histoire
Celle que l'on peut croire
Celle qui ne cache rien et jamais ne ment !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.